Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Yamina, belle-soeur de Mohamed Merah : « mon mari est innocent »

Yamina Mesbah, la femme du frère de Mohamed Merah s’est confiée hier matin au journal le Parisien. Après l’affaire qui a secoué la France et ses 94 heures de garde-à-vue, elle revient sur les relations qu’elle entretenait avec le « tueur au scooter« , et la pression subie par sa famille depuis le septuple attentat.  Yamina Mesbah, 29 ans est la belle-soeur de Mohamed […]

Yamina Mesbah, la femme du frère de Mohamed Merah s’est confiée hier matin au journal le Parisien. Après l’affaire qui a secoué la France et ses 94 heures de garde-à-vue, elle revient sur les relations qu’elle entretenait avec le « tueur au scooter« , et la pression subie par sa famille depuis le septuple attentat. 

Yamina Mesbah, 29 ans est la belle-soeur de Mohamed Merah, et la femme d’Abdelkader, le frère du tueur, soupçonné de complicité dans l’affaire des meurtres commis par Mohamed. Déterminée, calme et la voix posée elle revient sur la violence engendrée par Mohamed et l’éventuelle culpabilité de son mari.

« Je n’arrive pas à l’imaginer. Je suis contre toute violence. J’ai été éduquée dans le calme et la paix. Quand j’ai appris en garde à vue que Mohamed était l’auteur présumé de ces assassinats, j’ai été très choquée. Ce qu’il a fait, il l’a fait. Maintenant il est enterré. Sa famille paie le prix fort. Ça ne sert à rien de parler de lui. »

Elle ajoute : « Ça fait deux ans qu’on était brouillés. C’était une querelle entre beau-frère et belle-sœur. Mohamed avait d’abord eu une dispute avec Abdelkader. Mohamed n’est jamais venu à mon domicile, à Auterive. Je le croisais de temps en temps à la cité des Izards quand je rendais visite à ma mère. »

Quant aux relations que Mohamed et Abdelakder entretenaient, elle raconte : « Ils s’étaient disputés il y a plus d’un an pour des broutilles. Rien de méchant. Ils se sont revus il y a une vingtaine de jours, dans le quartier des Izards avec des copains. Rien de plus, ils jouaient au foot ensemble. »

Vêtue du hijab, ce long voile religieux qui laisse apparaître le visage et les mains, cette jeune femme est convaincue que son mari sert de « bouc-émissaire » dans cette affaire. Elle s’explique.

« Ça me met en colère. On veut faire d’Abdelkader un bouc émissaire. J’ai eu la possibilité de parler avec lui durant la garde à vue. Il m’a tout de suite dit qu’il n’était au courant de rien. Abdelkader a aussi appris en garde à vue que son frère était l’auteur de ces tueries. Lorsqu’il y a eu l’affaire de l’école juive, il me disait à propos des victimes : Un enfant de 6 ans, c’est l’âge de ton neveu, et une enfant de 3 ans, c’est l’âge de ta nièce. Il était choqué. On a vu que des Juifs et des Arabes étaient ciblés. J’ai cru à un acte raciste. On espérait de tout cœur que l’auteur soit arrêté. »

Elle ajoute que « Mohammed a toujours fait les choses tout seul et Abdelkader n’a jamais endoctriné qui que ce soit. Mon mari est innocent. Il m’a toujours dit qu’il n’était au courant de rien. Abdelkader est un homme serviable, intelligent, très gentil et il aime taquiner les autres. »

Et de conclure: « Je me battrai pour faire reconnaître son innocence. Cela prendra le temps qu’il faut. »

A lire, sur le même sujet :

Mohamed Merah :  vidéos prouvent son assassinat par le RAID selon l’avocate 
Qui est vraiment Abdelkader Merah ? 

sources

Votre avis nous interesse