Archives Ancien Menly Il y a 3 années Rédigé par Julien Maron

Vidéo : débat musclé entre François Hollande et Alain Juppé

C’est un débat courtois qui a viré  à la passe d’armes. François Hollande et Alain Juppé étaient invités hier soir sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2. Le candidat socialiste et le ministre des Affaires étrangères ont échangé pendant plus d’une demi-heure, entre agressivité et aigreur. Alors qu’on attendait […]

C’est un débat courtois qui a viré  à la passe d’armes. François Hollande et Alain Juppé étaient invités hier soir sur le plateau de l’émission « Des paroles et des actes » sur France 2. Le candidat socialiste et le ministre des Affaires étrangères ont échangé pendant plus d’une demi-heure, entre agressivité et aigreur.

Alors qu’on attendait Alain Juppé au tournant, c’est sur les questions économiques et non sur les questions internationales qu’il a attaqué le candidat PS. « Votre compte n’est pas bon » a déclaré le numéro 2 du gouvernement. Il reproche à François Hollande de manquer de « clarté » et surtout de « lucidité » sur le bilan de Nicolas Sarkozy. Deux mots sont revenus régulièrement dans la bouche du ministre pour qualifier le socialiste, « arrogance » et « sectarisme« .

Se laissant emporter par le débat, Alain Juppé parle de « Sarko » pour désigner le Président de la République. « Vous voulez dire Monsieur Sarkozy ? » ironise François Hollande. « Vous voyez, vous ne vouliez pas prononcer son nom, eh bien vous l’avez fait » réplique le ministre… Ils se sont mutuellement attaqués sur l’arrogance. Sur ce terrain, le candidat socialiste gagne un point et coupe court en débat : « en matière d’arrogance, chacun a à faire son examen de conscience: moi je ne suis pas encore guéri peut-être, mais vous, vous avez des rechutes possibles »… Ambiance.

En fin de matinée, jeudi, François Hollande a présenté aux Français les « 60 propositions » de son programme pour les élections présidentielles. Alain Juppé n’a pas manqué de le provoquer sur ce point, affirmant qu’il « n’a rien compris à [ce] programme fiscal et budgétaire« . « Vous dites ‘comment ferez-vous si nous n’y sommes pas parvenus’. Eh bien nous allons faire mieux que vous, tout simplement » a répliqué François Hollande. Pour conclure ce débat où mauvaise foi et attaques (parfois) gratuites se sont enchaînées, Alain Juppé a lancé, l’air de rien « Depuis vingt ans, le favori de janvier n’a jamais été élu ». Et le candidat socialiste de répondre, imperturbable, « Je me permets d’être le favori de janvier, on verra bien »…

Le débat entre François Hollande et Alain Juppé

Le débat Hollande-Juppé en intégralité par LeLab_E1

Votre avis nous interesse