Archives Ancien Menly Mis à jour le 16/08/2011 Rédigé par Julien Maron

USA : ces milliardaires qui veulent payer plus d’impôts

Aux Etats-Unis, des milliardaires comme Warren Buffet demandent à payer plus d’impôts. Un élan de générosité étonnant dans le pays du « do it yourself » où la moindre mesure d’entre-aide est taxée de communisme. Warren Buffet, un des hommes les plus riches des Etats-Unis, militent pour que l’augmentation des impôts des contribuables les plus aisés. Dans une […]

USA : ces milliardaires qui veulent payer plus d'impôts

Warren Buffet veut que les riches payent plus d'impôts
Aux Etats-Unis, des milliardaires comme Warren Buffet demandent à payer plus d’impôts
. Un élan de générosité étonnant dans le pays du « do it yourself » où la moindre mesure d’entre-aide est taxée de communisme.

Warren Buffet, un des hommes les plus riches des Etats-Unis, militent pour que l’augmentation des impôts des contribuables les plus aisés. Dans une tribune publiée dans le New York Times, le patron du fonds d’investissement Berkshire Hathaway demande une hausse des impôts pour les américains dont le revenu annuel dépasse le million de dollars, et de taxer plus lourdement encore, ceux qui gagnent plus de 10 millions par an.

Warren Buffet souligne que son taux d’imposition n’est que de 17,4, alors ses employés sont eux, taxé à hauteur de 33 et 41%.

« Nos dirigeants ont appelé à « un sacrifice partagé ». Mais quand ils ont fait cette demande, ils m’ont épargné. J’ai vérifié auprès de mes amis méga-riches pour savoir à quels sacrifices ils s’attendaient. Eux non plus n’avaient pas été touchés », précise le milliardaire.

« Pendant que les pauvres et les classes moyennes combattent pour nous en Afghanistan, et pendant que de nombreux Américains luttent pour joindre les deux bouts, nous, les méga-riches, continuons à bénéficier d’exemptions fiscales extraordinaires », poursuit-il.

Des riches qui demandent à payer plus d’impôts, une aberration vu de chez nous. Pourtant, ce n’est pas la première fois que les grandes fortunes américaines font spontanément preuve de générosité.

Et on ne parle pas d’une opération pièces jaunes qui consiste à prêter son image pour une opération de com. Warren Buffet, encore lui, et Bill Gates s’étaient fendus en 2010 d’une lettre publiée dans le magazine Fortune, appelant les milliardaires du monde entier à donner 50% de leur fortune à des œuvres de charité. Ce projet nommé Giving Pledge n’est pas qu’un effet d’annonce.

En aout 2010, 38 milliardaires avaient déjà répondu favorablement à cet élan de générosité. Parmi eux, on trouve Barron Hilton, George Lucas ou encore le cofondateur de Microsoft Paul Allen, Larry Ellison, père d’Oracle, le maire de New York Michael Bloomberg…

Certains voient dans cet appel une simple déclaration d’intention. Pourtant de la parole aux actes, certains ont déjà mis la main au portefeuille.

Le philanthrope Eli Broad (cofondateur de Kaufman & Broad) et sa femme Edythe ont fait don de 75% de leur fortune. Warren Buffet n’avait pas attendu l’annonce de ce projet pour léguer 99% de sa fortune à l’association caritative de …Bill Gates.  Le patron de Microsoft a de son côté, versé 10 milliards de dollars à diverses causes humanitaires.

A l’heure où les partis français se déchirent pour savoir s’il faut taxer les riches pour réduire la dette, Warren Buffet et ses amis milliardaires passent à table et semblent prêt à participer à l’effort économique pour faire face à la crise financière aux Etats-Unis. Un signe fort qui, on l’espère, saura trouver écho auprès de nos élites fortunées.

Votre avis nous interesse