Un père retrouve sa fille grâce à Facebook après 32 ans d’absence
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Un père retrouve sa fille grâce à Facebook après 32 ans d’absence

C’est une jolie histoire comme on les aime. Un père qui retrouve sa fille grâce à Facebook, alors qu’il ne l’avait pas vue depuis 32 ans. Les réseaux sociaux sont de plus en plus critiqués. Inutiles, addictifs, outils de voyeurisme… Pourtant, ils font parfois des heureux. Un papa qui retrouve sa fille après 32 ans […]

Facebook

C’est une jolie histoire comme on les aime. Un père qui retrouve sa fille grâce à Facebook, alors qu’il ne l’avait pas vue depuis 32 ans.

Les réseaux sociaux sont de plus en plus critiqués. Inutiles, addictifs, outils de voyeurisme… Pourtant, ils font parfois des heureux. Un papa qui retrouve sa fille après 32 ans d’absence grâce à Facebook, ça relève presque du miracle.

C’est le bonheur que connaissent aujourd’hui Raymond Rémy, Vauclusien, et sa fille Sandra. Elle n’avait que trois mois lorsqu’elle a été séparée de son père, suite à la rupture d’avec sa mère. Raymond avait ensuite revu sa fille alors âgée de trois ans, mais des raisons professionnelles l’avaient obligé à s’en éloigner de nouveau. A l’époque employé des travaux publics, des missions de longue durée l’obligeaient à se rendre à l’étranger régulièrement. Mais retraité depuis 12 ans, Raymond recherchait, depuis, sa fille sans relâche. Mairies, centres sociaux… il a tenté tous les moyens. En vain.

C’est finalement son épouse actuelle qui lui a permis de réaliser son souhait : « Elle m’a montré sa photo sur son profil Facebook, il y avait une ressemblance. Forcément, je suis Martiniquais », explique-t-il au quotidien l’Est Républicain. Sandra, aujourd’hui âgée de 35ans, n’a pourtant pas répondu au message de son père dans la foulée. Envoyé en juillet dernier, c’est le jour de son anniversaire qu’elle a décidé de le contacter à son tour. Messages, appels, et enfin rencontre, le week-end dernier. La famille s’est retrouvée à Nancy où Sandra habite avec son ami et sa fille. Raymond a donc pu rencontré Kenza, sa petite-fille de huit ans.

Pour Sandra, « c’est un poids en moins. Je voyais mes demi-sœurs appeler leur père. Moi, je n’avais jamais prononcé le mot papa. C’est un chamboulement ! » source.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Une jeune fille de 17 ans poignardée dans un train de banlieue

Votre avis nous interesse