Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Trophée des Champions : la Ligue 1 débarque à New York

  Voir associés dans la même phrase les mots « Ligue 1″ et New York » a quelque chose d’assez anachronique. Quel rapport entre notre championnat bien-aimé et la Grosse Pomme ? Aucun, à première vue. Et pourtant, c’est bien dans la ville qui ne dort jamais qu’aura lieu samedi soir une rencontre entre deux équipes bien […]

 

Voir associés dans la même phrase les mots « Ligue 1″ et New York » a quelque chose d’assez anachronique. Quel rapport entre notre championnat bien-aimé et la Grosse Pomme ? Aucun, à première vue. Et pourtant, c’est bien dans la ville qui ne dort jamais qu’aura lieu samedi soir une rencontre entre deux équipes bien d’chez nous.

Depuis l’édition 2009, disputée à Montréal, le Trophée des Champions est délocalisé à l’étranger pour assurer la promotion de la Ligue 1 à l’international. Louable intention. Après Radès en 2010 et Tanger l’an passé, la LFP a décidé de viser plus haut pour cette 17e édition : c’est donc dans l’antre habituelle des New York Red Bulls de Thierry Henry que se déroulera le match.

La communauté des Français de New York (environ 40 000 de nos compatriotes) devrait permettre à l’enceinte située dans le New Jersey voisin d’afficher complet samedi soir (coup d’envoi à 21h) pour assister à l’affrontement entre Montpellier, champion en titre, et Lyon, vainqueur de la Coupe de France.

Côté lyonnais, remporter à nouveau ce trophée déjà gagné à 6 reprises ( un record) permettrait aux troupes de Rémi Garde d’entamer leur saison sur une bonne note alors que le club navigue à vue à l’orée de la saison qui s’annonce, entre recrutement atone et joueurs-clés – Lloris en tête – en instance de départ.

A Montpellier, on surfe encore sur le titre et la saison 2011-2012 historique pour le club héraultais. Certes, le club du président Nicollin a perdu Giroud, mais il a recruté malin et peu cher (Charbonnier, Herrera, Congré, Mounier) et la campagne de matchs amicaux (4 victoires en 4 matchs) a été probante.

Verra-t-on un spectacle de qualité en cette période de l’année où les équipes sont encore en rodage ? Le passé récent ne donne aucune indication à ce propos. Il y a 2 ans, le PSG et l’OM avaient livré un barbant 0-0, alors que l’an passé Lillois et Marseillais avaient offert un match de déglingos (5-4 pour l’OM) au public de Tanger.

A choisir, la 2e solution nous irait bien…

 

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY :

L’avocat du Diable : Ménez, Nasri, Ben Arfa et M’Vila sont innocents

PSG : Ancelotti encense Zlatan, Thiago Motta fan de la Ligue 1

 

Votre avis nous interesse