Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Trains low-cost : nos propositions pour faire gagner de l’argent à la SNCF

Ce matin, RTL révélait une information susceptible de déplacer les foules. La SNCF, qui monopolise le trafic ferroviaire français en pratiquant des prix dérisoires à la limite de la gratuité, va se lancer dans le low-cost : 25 euros pour aller de Paris à Marseille, une révolution sans pareille qui n’est pas sans rappeler les coûts pratiqués par […]

Trains low-cost : nos propositions pour faire gagner de l'argent à la SNCF

Ce matin, RTL révélait une information susceptible de déplacer les foules. La SNCF, qui monopolise le trafic ferroviaire français en pratiquant des prix dérisoires à la limite de la gratuité, va se lancer dans le low-cost : 25 euros pour aller de Paris à Marseille, une révolution sans pareille qui n’est pas sans rappeler les coûts pratiqués par Ryanair.

La compagnie aérienne irlandaise qui a su réinventer le voyage aérien a visiblement inspiré la direction de la SNCF sur les coûts des trajets. Mais pas seulement. D’après le journaliste de RTL, la qualité du voyage va être équivalente au prix payé par les passagers. Au programme de votre périple à travers la France : des wagons bondés, un seul bagage autorisé par personne et cerise sur le gâteau (que vous ne pourrez plus acheter) :  plus de bar ni de restaurant dans le train.

Sans compter que ce train partira de Chessy (à 38 km de Paris, comptez 3h00 pour vous y rendre les jours de grands départs) et desservira Lyon, Marseille et Montpellier. Evidemment, chez Menly cette information nous a indignés. On a trouvé injuste que les voyageurs aient autant de droits alors qu’ils ne payent que 25€.

On a donc réfléchi et voici nos propositions pour optimiser au maximum ces trajets.

Vendez plus de billets que de places, les gens n’auront qu’à s’arranger :

 

Autorisez les vendeurs de boisson itinérants et partagez leurs bénéfices. A 10 euros le coca le 15 août sous 35 degrés, ça va cartonner.

Pour éviter les embouteillages sur les rames, faites voler les trains. Si certains voyageurs se plaignent des conditions, faites les disparaître.

Proposez des billets moins chers à ceux qui n’ont pas de bagages. Et des billets encore moins chers à ceux qui voyagent dans leur bagage.

Faites un partenariat avec le gouvernement. Plus de taxes, plus d’impôts. Une présidence normale.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

- La SNCF se lance dans le low cost : moins de 25€ pour aller de Paris à Marseille 

- Programme Fashion Week Homme Paris : le calendrier des défilés 

Votre avis nous interesse