Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Thiago Silva, N’Koulou, Ibrahimovic : l’équipe-type Ligue 1 2012-2013 déjà connue

Faire les équipes-types en fin de saison, c’est à la portée du premier journaleux de base venu. En revanche, vous annoncer presque un an à l’avance quels seront les 11 joueurs qui vont tout casser cette saison, ça c’est de l’audace ! Voilà donc l’équipe-type de la saison 2012-2013, basée sur des critères purement objectifs. […]

Faire les équipes-types en fin de saison, c’est à la portée du premier journaleux de base venu. En revanche, vous annoncer presque un an à l’avance quels seront les 11 joueurs qui vont tout casser cette saison, ça c’est de l’audace ! Voilà donc l’équipe-type de la saison 2012-2013, basée sur des critères purement objectifs. Rendez-vous en mai prochain pour les comparaisons.

 

LLORIS : Encore Lloris ?! Ben oui mais que voulez-vous : le portier va encore sauver la baraque lyonnaise à maintes reprises en sortant des manchettes et des claquettes à tout-va. Sirigu ne sera pas loin mais paiera son énorme boulette face à l’OM (pointu de Gignac entre les jambes) et Mandanda gagnera la Coupe de la Ligue à lui tout seul mais paiera la 8e place finale de l’OM en championnat.

JALLET : Le Parisien va promener son crâne luisant sur tous les flancs droits de France et sera récompensé d’une saison où il aura inscrit 3 buts et délivré 6 passes décisives. Une passe de mieux que le Bordelais Mariano, auteur lui aussi d’une grosse saison et qui contribuera à la belle 4e place de Bordeaux. Derrière ces deux-là, Bernard Mendy, pour son retour en Ligue 1, se fera remarquer avec quelques raids dont il a le secret. Toujours ponctués de centres dans les tribunes, évidemment. Sinon, ce ne serait plus Bernard Mendy. Brest finira en Ligue 2.

THIAGO SILVA : Si le Brésilien est vraiment « le meilleur défenseur du Monde », il devrait se balader en Ligue 1. Le capitaine de la Seleçao va effectivement se trimballer face à Samassa, Fauvergue et Contout. Il aura plus de mal devant Lisandro et De Melo, mais bouclera sa première saison en France avec l’étiquette de « meilleur défenseur du PSG depuis Talal El-Karkouri ».

N’KOULOU : In-trans-fé-rable ! Si les dirigeants olympiens ont posé les barbelés avec mitrailleuses lourdes et fossés hérissés de herses autour de Nicolas N’Koulou, ce n’est sans doute pas pour rien. Le roc marseillais va confirmer son excellente saison dernière en muselant la quasi-totalité des attaquants de Ligue 1 au cours de la saison. Tous sauf un : le Troyen Jean-Christophe Bahebeck, auteur d’un doublé contre l’OM. Personne n’est parfait…

TREMOULINAS : Le meilleur latéral-centreur de France et sa bouille d’ado attardé va finir par confirmer le bien qu’on pense de lui depuis des années en réalisant une saison pleine avec son club de toujours. 10 passes décisives – dont 7 pour Gouffran – viendront récompenser le petit gaucher, qui sera appelé dès septembre par Didier Deschamps pour jouer avec les Bleus.

MAVUBA : Enfin la consécration pour celui qui est né sur un bateau d’immigrants. Mais il aura fallu que le Lillois réalise une saison de stakhanoviste pour intégrer l’équipe-type. Il jouera donc TOUS les matchs du LOSC, sous infiltration s’il le faut, et finira la saison en fauteuil roulant.

GRENIER : La doublure attitrée de Gourcuff – qui est aussi son sosie officiel (si, si, comparez ces 2 photos : Grenier / Gourcuff, ou encore celle-ci) – va d’abord profiter de la blessure de l’acteur principal pour se faire une place dans le casting. Mais comme dans tout bon film hollywoodien, l’élève va dépasser le maître et la bataille d’égos de beaux gosses va rapidement tourner au vinaigre. Seulement, avec 7 buts et 10 passes décisives Grenier sera devenu un intouchable à l’OL. Et Gourcuff finira en prêt à Sochaux.

PASTORE : Replacé au milieu par Ancelotti, Pastore va régaler la chique toute la saison avec ses petits ponts qui marchent à chaque fois. Son duo avec Chantome va faire des étincelles et il réalisera l’exploit de l’année en faisant une passe décisive en coup du foulard à Jean-Eudes Maurice, devant les caméras de beINSport. Grandiose.

NENE : Annoncé remplaçant, le Brésilien va en fait bouffer la concurrence : Lavezzi va donc aller tâter du banc. Quant à Ménez, ses 14 cartons jaunes vont légèrement plomber son rendement. Du coup, le gaucher de Jundiai va faire une saison pleine et terminer meilleur buteur du club en championnat, devant Zlatan. Ce qui lui vaudra un mawashi-geri en bonne et due forme au barbecue de fin de saison du PSG.

KALOU : Fraîchement débarqué en France, Salomon Kalou va vite montrer à toute la Ligue 1 qu’il n’y a pas qu’à Paris qu’il y a des stars. Son bilan parlera pour lui : 13 buts – dont une majorité de décisifs – 8 passes décisives et 3 paires de reins cassés chez les défenseurs adverses : le petit frère de Bonaventure va surtout permettre au LOSC de se qualifier pour la première fois de son histoire pour les quarts de finale de la C1 grâce à son but en 8e sur le terrain de Dortmund.

IBRAHIMOVIC : Zlatan a été, est et sera. Zlatan est lumière, Zlatan est ombre, Zlatan est un demi-Dieu vivant. Zlatan sera aussi et surtout le deuxième meilleur buteur de Ligue 1 (21 buts contre 22 pour Nene), ce qui l’énervera au plus haut point. Il sera aussi le premier de toute l’histoire de la L1 à marquer 7 buts dans un même match, contre Troyes. Ibra vendra 90 000 maillots à son nom en une saison et quittera précipitamment le club pour aller palper du dollar aux New York Red Bulls la saison prochaine. Ca, c’est Ibra !

Et que pense la ministre des Sports du salaire de Zlatan Ibrahimovic ?

//

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Mercato, rumeurs et transferts : Barton et Kakuta annoncés à l’OM !

Ligue des Champions : Lille, un match à 20 millions d’euros

Votre avis nous interesse