Archives Ancien Menly Il y a 3 années Rédigé par Julien Maron

Santé : un appareil implanté près du coeur pour prévenir les infarctus

La plupart du temps, les crises cardiaques prennent par surprise, sans prévenir et sont détectées trop tard. Certaines victimes ne ressentent pas les douleurs thoraciques ainsi que les sueurs, les nausées et les vomissements qui annoncent l’infarctus imminent. Généralement, le caillot bloque déjà l’artère coronaire et il est trop tard pour agir. Pour faire face […]

La plupart du temps, les crises cardiaques prennent par surprise, sans prévenir et sont détectées trop tard. Certaines victimes ne ressentent pas les douleurs thoraciques ainsi que les sueurs, les nausées et les vomissements qui annoncent l’infarctus imminent.

Généralement, le caillot bloque déjà l’artère coronaire et il est trop tard pour agir. Pour faire face à ce problème, une entreprise médicale américaine, AngelMed a imaginé une sonde électronique capable de prévoir les infarctus et d’alerter les patients.

Ce système est implanté juste au dessous de la clavicule, près du cœur. Il permet d’analyser l’activité coronaire. Dès qu’une des artères risque d’être bouchée par un caillot, le système émet un signal sonore, un bip, ainsi qu’un signal physique par vibration.

Pour tester l’efficacité de cette découverte, AngelMed a mis en place des essais cliniques actuellement en cours sur 1020 patients qui pourraient être victimes d’une crise cardiaque.

Le Dr Robert Wlodarczyk, un cardiologue californien responsable des essais cliniques estime que cet appareil permet de prévenir à temps les patient. « Avec ce système d’alerte, les victimes pourront rejoindre l’hôpital plus vite qu’ils ne l’auraient fait sans » commente-t-il.

Et une prise en charge rapide est vitale puisque, comme l’explique le Dr Wlodarczyk « si l’infarctus est imminent et que vous n’agissez pas, votre taux de mortalité augmente de 7,5% toutes les demi-heures ».

Si l’utilisation de ce système se répand, ses inventeurs espèrent sauver entre 25 et 30% de vies supplémentaires.

En attendant, l’appareil a reçu une autorisation de commercialisation sur le sol européen en 2010. Mais sauver des vies a un prix, puisqu’il faut compter autours de 12 000 euros pour se faire implanter ce système d’alerte

En France, 120 000 personnes sont victimes chaque années d’une crise cardiaque : 10% meurent dans les heures qui suivent, 15% dans l’année qui suit.

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Santé : l’aspirine, un remède efficace pour prévenir et lutter contre le cancer 

Remède contre l’alcoolisme : le Baclofène efficace dans un cas sur deux

Votre avis nous interesse