Archives Ancien Menly Mis à jour le 09/12/2011 Rédigé par Julien Maron

Ryanair augmente ses prix : la fin du low-cost ?

La compagnie aérienne Ryanair, a annoncé vendredi une hausse des frais payés par les passagers pour enregistrer un bagage ou, pour faire imprimer les cartes d’embarquement à l’aéroport. La patron de Ryanair commence à avoir des sueurs froides face à la baisse du trafic sur ses vols. Après des années de croissance constante, la compagnie a […]

La compagnie aérienne Ryanair, a annoncé vendredi une hausse des frais payés par les passagers pour enregistrer un bagage ou, pour faire imprimer les cartes d’embarquement à l’aéroport.

La patron de Ryanair commence à avoir des sueurs froides face à la baisse du trafic sur ses vols.

Après des années de croissance constante, la compagnie a enregistré en novembre une baisse vertigineuse de 8% du nombre de passagers transportés. La compagnie prévoit un nouveau déclin d’environ 4% de son trafic sur la saison d’hiver 2011/12, qui verra l’immobilisation d’un maximum de 80 appareils « en raison des prix élevés du pétrole« .

Ce n’est pas faute de racoler  avec des initiatives plus ou moins heureuses : calendriers sexy des hôtesses de l’air, films pornos pendant le vol… que demander de plus ?

Les nouvelles idées de Ryanair sont toujours plus radicales : faire payer pour aller faire pipi (ou plus si affinités) et même… payer deux sièges si la corpulence  d’un voyageur est jugée un peu trop… corpulente. Rien pourtant n’est encore appliqué à cet instant.

Ryanair augmente aussi la note à l’embarquement :  25 euros de plus l’enregistrement d’un bagage en soute payé à l’aéroport, à partir du 15 décembre.

« Il pourra ainsi coûter jusqu’à 100 euros pour enregistrer un premier bagage et 135 euros pour un second » a-t-elle détaillé dans un communiqué. « De même, il en coûtera 60 euros, soit 20 euros de plus qu’auparavant, pour faire imprimer sa carte d’embarquement à l’aéroport plutôt que chez soi. »

Peut-on encore qualifier Ryanair de lowcost ? Les autres compagnies ne vont-elles pas aussi changer de stratégie et augmenter leurs prix ? Ryanair ou quand la crise fait mal…

Votre avis nous interesse