PSG – Lorient, Rennes – OL et Reims – OM : les scénarios de la 1ère
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

PSG – Lorient, Rennes – OL et Reims – OM : les scénarios de la 1ère journée de Ligue 1 déjà connus

On  l’attendait depuis longtemps, trop longtemps. Après l’Euro, les JO et trois mois de pause, la Ligue 1 a repris ses droits vendredi pour le plus grand bonheur des fans de vrai football. Le programme pour cette année ? Une cabale contre le PSG milliardaire, déjà champion selon les gens bien informés, la nouvelle vie […]

On  l’attendait depuis longtemps, trop longtemps. Après l’Euro, les JO et trois mois de pause, la Ligue 1 a repris ses droits vendredi pour le plus grand bonheur des fans de vrai football. Le programme pour cette année ? Une cabale contre le PSG milliardaire, déjà champion selon les gens bien informés, la nouvelle vie dans la peau d’un club comme un autre pour l’OL et l’OM et évidemment, la course à la survie pour les trois promus. Cali demandait « c’est quand le bonheur ? « . Vous avez la réponse.

La rencontre à suivre : PSG – Lorient

Le PSG a définitivement changé de dimension. Celle où on aligne les biftons, 139 millions en deux mois, pour ramener Lavezzi, Thiago Silva, Verrati et Ibrahimovic dans la capitale (Lucas n’arrivera qu’en janvier). Autant dire que Paris part largement favori d’un match d’ouverture contre Lorient qu’il a souvent perdu par le passé. Privés de Pastore suspendu, Thiago Silva toujours aux J.O et de la paire MottaSissoko blessée, les Parisiens ne devraient malgré tout pas tomber dans le traquenard du père Gourcuff. Evidemment, les Merlus ouvriront le score grâce au revanchard Bourillon, histoire d’entendre les Lynx du Parc siffler ses mercenaires. Bien entendu, ils chanteront au moment de l’égalisation de Jérémy Ménez, fraîchement entré en jeu à la place d’un Nene de plus en plus sur selette. Imaginez un peu le boxon et les retournements de veste quand Zlatan plantera le pion décisif à la 87e… Paris se fera peur, mais Paris l’emportera finalement assez logiquement. La course est lancée.
//

L’autre affiche : Rennes – Lyon

Rennes – Lyon, c’est un peu l’histoire de l’éternel espoir qui accueille l’ancien patron. C’est aussi le récit de deux clubs qui n’ont pas investi un rond cet été pour recruter. Le scénario, on le connait déjà : les Rennais feront bonne impression et mettront de l’impact. Ils laisseront également entrevoir quelques coups de génie, comme certaines percées de Pitroipa. Pendant ce temps, les Lyonnais et leur jeune garde séduiront les plus crédules. Résultat de ces belles promesses, il n’y aura pas de vainqueur. Frédéric Antonetti se plaindra donc évidemment d’un arbitrage à deux vitesse alors que Jean-Michel Aulas se félicitera du travail extraordinaire réalisé par Rémi Garde, pur produit lyonnais bien loin des millions parisiens. Les saisons changent, pas les hommes.

Le match allemand : Saint-Etienne – Lille

C’est certainement l’affiche qui réservera à ses spectateurs le plus de buts. Même si les Lillois, avec leur recrutement rapide et malin,  partent largement favoris, ils devront se méfier de l’attaque supersonique des verts emmenée par Hamouma, Sako et Aubameyang. Les trois sprinters pourront évidemment profiter du jeu long millimétré de Renaud Cohade, la nouvelle pierre angulaire du jeu stéphanois. Au final, ça devrait péter de tous les côtés et ce sont les keepers qui vont morfler. Lille l’emportera 4 – 2 grâce au premier triplé de la saison, celui de Tulio de Melo, la hype de l’été, avant de s’éteindre définitivement l’hiver venu.

Le match pour les vieux : Reims – OM

Pour son retour en Ligue 1, Reims s’offre un classique contre l’OM, brillant vainqueur dans la semaine de l’ogre turc d’Eskisehirpor. Evidemment favoris du fait de leur mercato impressionnant, les Marseillais de Baup vont dominer leur sujet et se créer les meilleures occasions, notamment par l’intermédiaire de Gignac, plus affûté que jamais avec ses 90 kg. Malheureusement pour les Phocéens, les grandes équipes ne meurent jamais, encore moins en ouverture du championnat. Sur un débordement éclair de Frank Signorino, de retour aux affaires, Nicolas Fauvergue fait apprécier sa détente et trompe Mandanda et ses chaussures de plomb d’une tête à bout-portant. L’OM commence mal sa saison mais pourra s’appuyer sur « certaines certitudes« , comme Nicolas N’Koulou promu meilleur défenseur de Ligue 1 par José Anigo. Il faut dire aussi que les Olympiens ont eu un match compliqué jeudi et qu’ils devaient préparer la rencontre décisive d’Europa League contre le FC Sheriff Tiraspol. Champion de Moldavie, tout de même.

Les matchs dont tout le monde se fiche :

Evian – Bordeaux (0 – 1) : cinquièmes l’an passé, les Bordelais n’ont rien changé pour cette saison. Même chose du côté d’Evian, qui n’a même pas cherché à agrandir sa colonie scandinave. Résultat, ce sont les Girondins qui s’imposeront sur la plus petite des marges, sans faire de bruit. Comme d’habitude.

Nancy-Brest (1 – 0) : on ne va pas y passer des plombes, ce match sent l’ennui à plein nez. Pour justifier ça, on argumentera par une ouverture du score nancéenne dès le début du match par Puygrenier sur corner, avant que Jean Fernandez ne ferme définivement de la boutique. Ici c’est Nancy.

Nice-Ajaccio (0 – 0) : Claude Puel débarque à Nice tandis qu’Alex Dupont débute à Ajaccio. Autre chose ? Nice ne pourra de toute façon pas gagner tant que le club n’aura pas comblé le départ de David Hellebuyck.

Sochaux – Bastia (0 – 1) : les saisons se suivent et se ressemblent à Sochaux qui perdra d’entrée de jeu face au promu bastiais. Il faut dire que Rothen – Maoulida, ça a plus de gueule de Contout – Boudebouz. Et là c’est dur.

Troyes-Valenciennes (0 – 2) : la défaite a un nom : Jean-Marc Furlan. La victoire aussi, Grégory Pujol, revenu d’entre les morts pour apprendre la dure loi de la Ligue 1 aux rookies troyens. Furlan sera malheureusement le premier entraîneur à sauter. Ce ne sera pas forcément mérité, mais bon, il faut bien un coupable. Et comme Troyes fera l’ascenseur…

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Lucas au PSG : retour sur la dernière folie de Leonardo

Mercato, rumeurs et transferts : Tottenham suit M’Vila

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre avis nous interesse