Nicolas Sarkozy : quelles options pour son avenir ?
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Nicolas Sarkozy : quelles options pour son avenir ?

Sarkozy, c’est fini… Quelle reconversion peut-on imaginer quand on quitte un poste de président de la République ? Défait par François Hollande, le président de la République va quitter la politique et démarrer une nouvelle vie. Gagner de l’argent ou profiter de la dolce vitta, Nicolas Sarkozy a désormais le choix. Il l’avait déjà annoncé et […]

Nicolas Sarkozy dîne avec les joueurs du PSG

Sarkozy, c’est fini… Quelle reconversion peut-on imaginer quand on quitte un poste de président de la République ? Défait par François Hollande, le président de la République va quitter la politique et démarrer une nouvelle vie. Gagner de l’argent ou profiter de la dolce vitta, Nicolas Sarkozy a désormais le choix.

Il l’avait déjà annoncé et l’a confirmé, hier soir. Nicolas Sarkozy met fin à sa carrière politique. En son temps, Valéry Giscard-d’Estaing avait poursuivi son action en devenant, notamment, président du Conseil général d’Auvergne. Le président de la République, lui, ne veut plus de cette vie et doit probablement être en train d’étudier les options qui s’ouvrent à lui.

Un peu jeune pour prendre sa retraite – il a 57 ans –, Nicolas Sarkozy peut quitter la France et partir intégrer un cabinet d’avocats à l’étranger. Depuis toujours, il ne rêve que de joggings à Central Park et le pays de l’argent roi lui tend déjà les bras. Et puis, qui sait, en devenant ami avec le couple Obama, peut-être pourra-t-il mettre, à distance, des bâtons dans les roues de son successeur.

Gérer la carrière de Carla

S’il en a assez des conflits, le président peut se lancer dans une activité plus tranquille. De ce point de vue, gérer la carrière musicale de son épouse semble être la solution la plus avantageuse. Des mélodies tranquilles, des salles de concerts à dimension humaine, un album tous les deux ou trois ans… Bref, c’est une pré-retraite somme toute plutôt agréable qui attendrait Nicolas Sarkozy. Et si d’aventure l’ennui pointait le bout de son nez, on fait confiance au grand patron de l’UMP pour organiser une colossale tournée des stades à sa belle avec, à la clé, la conquête des Grammy Awards. On ne se refait pas.

Il reste dans le coup

Après six mois passés à chanter la sérénade à son amoureuse, pouponner la petite Giulia, supporter la crise d’ado de Louis et suivre les interventions télévisées de François Hollande, Nicolas Sarkozy craque. Ni une, ni deux, il passe quelques coups de fil et vient reprendre sa place de leader de la droite et prend sous son aile la jeune génération de l’UMP. La Sark’ Academy devient le centre de formation officiel des futurs candidats de droite à la présidentielle. En 2017, son fils, Jean, qui n’a pas passé le cap de la première année, abandonne et part fonder son propre parti. Mais ça, c’est une autre histoire.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Nicolas Sarkozy : son discours, après défaite, à la Mutualité

Votre avis nous interesse