Marion Cotillard fait condamner un site internet amateur
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Marion Cotillard fait condamner un site internet amateur

14 h 40 – Marion Cotillard fait condamner un site internet amateur Stéphane Larue, qui tient le site amateur infosjeunes.com, vient d’être condamné pour avoir publié en mars 2011 des photos de Marion Cotillard enceinte. Des clichés qui, bien qu’aucunement scandaleux, ont provoqué l’ire de la comédienne. Elle et son avocat avaient d’ailleurs tenu à […]

La phrase du jour - Marion Cotillard - Teresa Yuan - menaces de mort

14 h 40 – Marion Cotillard fait condamner un site internet amateur

Stéphane Larue, qui tient le site amateur infosjeunes.com, vient d’être condamné pour avoir publié en mars 2011 des photos de Marion Cotillard enceinte. Des clichés qui, bien qu’aucunement scandaleux, ont provoqué l’ire de la comédienne. Elle et son avocat avaient d’ailleurs tenu à poursuivre la procédure après que le journaliste a retiré les photos de son site et adressé une lettre d’excuse à la plaignante. Le 15 mars 2012, le tribunal de Nanterre reconnaît Stéphane Larue coupable d’avoir violé l’intimité de la vie privée et le droit à l’image de la comédienne et le condamne à 1 500 euros de dommages et intérêts et 1 000 euros de frais de justice. Une somme très éloignée de ce que réclamait Marion Cotillard mais trop lourde à supporter pour le condamné. Stéphane Larue a tenté d’obtenir des facilités de paiement mais sa requête a été rejetée par la comédienne. Marion Cotillard n’a pas souhaité commenter l’affaire ni son refus de permettre à Stéphane Larue d’étaler ses paiements.

12 h 55 – Une enfant maltraitée devant ses parents

Dans la catégorie « faits divers sordides »… Un couple d’une trentaine d’années soupçonné d’avoir maltraité durant six mois sa nièce de 11 ans, sous les yeux de ses parents, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Grasse pour coups sur mineurs. Le couple est soupçonné d’avoir infligé un traitement inhumain à la fille du couple qui les logeait au mois de mars. La mère de l’enfant n’est autre que la sœur de l’un des membres du couple. La femme, en l’occurrence. La mère de la jeune fille est d’ailleurs poursuivie pour non-dénonciation. Selon Nice Matin, la jeune fille devait se lever pour faire le ménage à 5h du matin, prenait des coups et des gifles. Jugée indisciplinée, elle subissait régulièrement « le supplice de la chaise, où la fillette doit rester en position mi-assise, à la force de ses jambes tout en se faisant rouer de coups de bâton ».

Son père, ne supportant plus ce traitement, avait fini par quitter le domicile avec sa fille. Dans le même temps, un appel anonyme a dénoncé les faits et la brigade des mineurs est immédiatement intervenue. Selon une source proche de l’enquête, lors de leur audition, les trois suspects (la mère et le couple) ont minimisé considérablement leur rôle, se renvoyant la balle et mettant ces mauvais traitements sur le compte de méthodes éducatives. Le père et la fille ont, quant à eux, été retrouvés peu après. L’enfant, qui portait plusieurs hématomes, s’est vu prescrire une incapacité totale de travail (ITT) de quatre jours et a été dirigée vers un juge pour enfants en vue d’être placée dans un foyer d’accueil. source.

10 h 35 – Corse : altercation entre des proches de DSK et un journaliste

Corse Matin rapporte une altercation entre un journaliste de LCI, originaire de Sainte-Lucie de Tallano (Corse), et un groupe d’amis de Dominique Strauss-Kahn, dont le maire de Sarcelles François Pupponi. L’ancien patron du FMI et une dizaine de personnes ont traversé un terrain qui appartenait autrefois à la famille de Xavier de Giacomoni, grand reporter à LCI. « Cela m’a retourné. J’ai dit aux personnes qui accompagnaient Dominique Strauss-Kahn que j’étais révolté qu’un violeur récidiviste vienne sur cette propriété », a-t-il expliqué. Il précise : « François Pupponi, que je connais depuis toujours, est intervenu. Il m’a dit que les propriétaires avaient donné l’autorisation de passage. Et que, pour sa part, il restait fidèle en amitié », poursuit-il. « Je reste sur mes positions, je n’ai rien contre Dominique Strauss-Kahn a priori, mais c’était un coup de colère. Je me bats pour des valeurs qui n’ont pas de frontière et les abus contre les plus faibles me révoltent ».

9 h 45 – Le chef de YahooNews Washington licencié pour un commentaire en off sur Romney

« Mitt Romney et sa femme sont heureux de faire une soirée tandis que des noirs se noient ». En prononçant ses mots hors antenne, David Chalian, chef de YahooNews à Washington, s’est attiré les foudres de ses supérieurs. Ce commentaire faisant référence à l’ouragan – redevenu tempête – Isaac, révélé par Newsbuster, a provoqué son licenciement avec effet immédiat. Selon un représentant de Yahoo, « le commentaire de David Chalian était inapproprié et ne représente pas du tout les opinions de Yahoo. Il a été licencié avec effet immédiat. Nous avons déjà pu contacter l’équipe de campagne de Mitt Romney et nous nous sommes excusés auprès de lui, de son équipe, de ses supporteurs et de quiconque se serait senti offensé« . David Chalian s’est également plié à l’exercice du communiqué d’excuse. « Je suis désolé d’avoir fait cette plaisanterie inappropriée et stupide. Je parlais du défi de tenir une convention pendant une tempête du point de vue de la gestion de la campagne. Je me suis excusé auprès de l’équipe de Romney et je profite de ce communiqué pour m’excuser publiquement auprès de lui et de sa femme. Je regrette aussi d’avoir détourné l’attention de l’exceptionnelle couverture de la convention par YahooNews et ABC News ». source.

//

9 h 20 – Johnny Hallyday à Los Angeles vendredi

Toujours hospitalisé aux Antilles, Johnny Hallyday a transmis un message à ses fans. « Je serai à Los Angeles dans deux jours », a-t-il écrit en anglais mercredi soir dans un message sur son compte Instagram. « Je reviens au studio, faire un peu de cette putain de bonne musique rock’n’roll. Je vais le tuer cet album Mec », a-t-il ajouté à l’intention de son guitariste Brian Ray. source.

Le film sur Ben Laden créé la polémique

8 h 35 – Un Navy contredit la version officielle de la mort de Ben Laden

Mark Owen (c’est son pseudonyme), Navy ayant participé au raid contre Oussama Ben Laden, a décidé de publier un ouvrage dans lequel il conteste la version officielle donnée par le gouvernement américain. Le Huffington Post livre quelques extraits de No Easy Day. On y apprend que Ben Laden n’a pas été abattu dans sa chambre. Owen raconte avoir monté les escaliers de la maison vers la chambre du leader d’al-Qaida à la suite d’un autre Seal quand,«à moins de cinq marches du palier», il a «entendu des coups de feu tirés avec un silencieux. Pop, pop». C’était son collègue qui avait ouvert le feu. Une fois dans la pièce, Owen écrit avoir vu «du sang et de la matière cérébrale s’épancher sur le côté de son crâne». Le corps de Ben Laden tressautait encore. Owen et un autre Seal ont alors «pointé leur visée laser sur sa poitrine et tiré plusieurs coups» jusqu’à ce que le corps ne bouge plus.

Elément qui pourrait s’avérer embarrassant pour les Etats-Unis qui assurent avoir traité la dépouille d’Oussama Ben Laden avec respect, Mark Owen raconte qu’un membre du commando était assis sur la poitrine du chef d’Al-Qaïda étendu sur le plancher de l’hélicoptère lors du vol de retour. Mais, selon un ancien membre de ces troupes d’élite, il arrive à des membres des forces spéciales de s’asseoir sur le corps de leurs collègues tués en raison du manque d’espace. Pour lui, il ne s’agit en aucun cas d’atteindre à la dignité de la dépouille mais de contraintes logistiques. No Easy Day sera publié le 4 septembre prochain mais se trouve d’ores et déjà dans les mains du Pentagone et de la CIA qui l’étudient, on l’imagine, avec une grande attention. source.

//

******

Mercredi 29 août

15 h 25 – Amsterdam : pas de prise d’otages, selon la police

La police néerlandaise a annoncé qu’il n’y avait aucune prise d’otage dans l’avion de ligne de la compagnie Vueling en provenance de Malaga et ayant atterri à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol avec 180 personnes à son bord. Selon elle, il s’agirait d’une erreur de communication, confirmant les dires de la compagnie espagnole.

15 h 15 – Amsterdam : Vueling nie la prise d’otages

La compagnie aérienne espagnole Vueling continue de démentir toute prise d’otages sur un vol ayant atterri à l’aéroport d’Amsterdam-Schipol avec 180 personnes à son bord, comme le suspecte la gendarmerie néerlandaise. « Ce n’est pas vrai », a assuré une porte-parole de la compagnie, sans donner pour l’instant plus de détails. On ne sait donc toujours pas ce qui pousse les autorités néerlandaises à penser qu’une prise d’otages a actuellement lieu.

14 h 50 – Possible prise d’otages dans un avion ayant atterri à Amsterdam-Schiphol

La gendarmerie néerlandaise suspecte une prise d’otages dans un avion ayant atterri à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol avec 180 personnes à son bord. « L’avion a atterri à Schiphol, il s’agit d’une possible prise d’otage », a déclaré un porte-parole de la gendarmerie de l’aéroport. Vueling dément qu’un de ses avions ait été détourné à Amsterdam. L’information faisant état d’un détournement serait le résultat d’un problème de communication entre le pilote et la tour de contrôle. L’avion est pour l’instant cerné par les services de sécurité. Les passagers sont toujours à bord. Plus d’informations à venir.

Votre avis nous interesse