Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Marine Le Pen au Zénith de Paris : « dimanche, dites oui la France »

Fin de cette journée de campagne pour la présidentielle 2012. Rendez-vous mercredi matin, 18 avril 2012, pour le J-4 avant le 1er tour et un nouveau « Fight Club 2012″. 22 heures – Marine Le Pen en meeting au Zénith de Paris : « Faites vous entendre. Crier votre colère. Hurler votre espérance? Faites vous entendre. Bougez vous. Cette élection est la […]

Fin de cette journée de campagne pour la présidentielle 2012. Rendez-vous mercredi matin, 18 avril 2012, pour le J-4 avant le 1er tour et un nouveau « Fight Club 2012″.

22 heures – Marine Le Pen en meeting au Zénith de Paris :

« Faites vous entendre. Crier votre colère. Hurler votre espérance? Faites vous entendre. Bougez vous. Cette élection est la France. Dimanche dites Oui la France ».

21 h 35 - Marine Le Pen en meeting au Zénith de Paris :

« Armés de notre bulletin de vote, nous pouvons tout changer, nous allons tout changer. Il n’y a plus ni droite, ni gauche, il n’y a plus qu’un peuple français, un peuple digne, blessé mais courageux. Un grand peuple. Nous sommes le grand parti de la résistance française par la fraternité. Nous sommes la France ».

21 h 30 – Marine Le Pen en meeting au Zénith de Paris :

« Les responsables de cette situation ne sont pas les immigrés mais les hommes politiques que vous payez et qui vous trahissent. Nous ne sommes pas xénophobes, nous sommes francophiles. Parce que vous êtes chez vous que vous avez droit de ne plus vouloir de ces franco-algériens comme Mohamed Merah« .

21 h 25 – Marine Le Pen en meeting au Zénith de Paris :

« Pour lutter contre le chômage, il faut restaurer la liberté d’entreprendre. Ils font mine de découvrir à deux mois de l’élection, le produire français et les frontières. Le cynisme électoral est sans limite. Les voilà qu’ils parlent de patriotisme économique. Quelle pitié, quelle honte, ils se sont déjà tellement déshonorés avec leurs promesses« .

21 h 23 – Marine Le Pen en meeting au Zénith de Paris :

« Il y a un lien étroit entre l’immigration massive et les graves déficits sociaux de la France, plus d’immigration c’est une charge écrasante ».

18 h 15 – Nicolas Sarkozy tend la main du rassemblement à Dominique de Villepin.

Le président-candidat a accordé une interview au magazine L’Express ce mardi. Il annonce qu’il est prêt à tendre la main à Dominique de Villepin, son meilleur ennemi politique. Une posture étonnante à J-5 du 1er tour : « Je serai ouvert à l’endroit de tous ceux, y compris Dominique de Villepin, qui veulent participer au choix historique consistant à dire aux Français : pas de retour en arrière. Je n’ai pas le droit de tenir compte d’oppositions politiques ou personnelles anciennes pour limiter ce rassemblement. Nous aurons besoin de tout le monde« .

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- La préparation physique des candidats à la présidentielle : vitamines, amphétamines…cocaïne ?

- Sondage : Sarkozy reprend la tête au premier tour

17 h 30 – La réponse de la bergère au berger.

Éva Joly vient de répondre via Twitter aux attaques d’Éric Woerth cet après-midi :

16 h 30 – Luc Chatel balance sur François Hollande. Il a qualifié François Hollande de Mr Bricolage.

Cause de ce qualificatif : les propositions de François Hollande d’embaucher 60.000 profs supplémentaires dans l’Éducation Nationale. Une proposition que fustige l’UMP depuis plusieurs semaines. Le ministre de l’Éducation Nationale a donc suivi la tendance de son parti : « Tenter de faire croire aux Français que les conditions d’une rentrée réussie seront réunies en augmentant de moins de 0,3% (soit 1 professeur pour 60 écoles !) le nombre de professeurs des écoles relève d’un humour de très mauvais goût. La proposition de 60.000 postes n’ayant pas résisté aux premiers assauts du printemps, le candidat socialiste propose maintenant d’embaucher pour 40 ans des étudiants non formés aux missions éducatives. L’apprenti sorcier du système éducatif s’est mué en monsieur bricolage !« .

16 h 15 - Nicolas Sarkozy sera en meeting dans 15 minutes au Palais des Congrès de Morlaix dans le Finistère. Pour regardez son discours en direct streaming : cliquez ici.

16 h 05 – Le député UMP Christian Jacob a fustigé la décision de Martin Hirsch de soutenir François Hollande pour l’élection présidentielle.

Le membre de la majorité a qualifié « d’indigne » ce ralliement à J-5 du 1er tour : « Lorsqu’on a été ministre d’un gouvernement, qu’on a fait des pieds et des mains pour y entrer et, dès qu’on en est sorti, on appelle à voter pour le camp d’en face, cela me paraît tout à fait indigne« .

Pour rappel, Martin Hirsch a été Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté dans le gouvernement Fillon entre 2007 et 2009.

15h40 : François Bayrou présente son nouveau clip officiel de campagne.  Le candidat du Modem qui tangue dans les sondages tente de se relancer en stigmatisant les mensonges des deux favoris à la Présidentielle. François Bayrou se positionne en alternative crédible à Sarkhollande et recentre son message électorale sur l’emploi.

Découvrez le nouveau clip officiel de campagne de François Bayrou :

François Bayrou, second clip officiel – Campagne… par bayrou*

15 h 25 – Le ton est en train de monter entre les ténors de l’UMP et Éva Joly.

L’ancienne juge d’instruction et candidate sous l’étiquette Europe-Ecologie Les Verts s’en prend régulièrement à Nicolas Sarkozy et Éric Woerth sur l’affaire Bettencourt. Nicolas Sarkozy a répliqué à Éva Joly à plusieurs reprises mais cette fois-ci, c’est l’ancien ministre qui s’en prend la candidate via son compte Twitter.

Éric Woerth a donc posté le message suivant sur le réseau de microblogging :

15 h 10 – Après que la « plume » de l’ancien président de la République a annoncé que Jacques Chirac voterait pour François Hollande dimanche, les chiraquiens de l’UMP se mobilisent pour Nicolas Sarkozy. C’est en tout cas ce qu’annonce le député Christian Jacob lors du point presse des députés UMP ce mardi : « Ce sont des déclarations individuelles de gens qui n’ont aucune responsabilité politique. Tous les gens proches de Chirac qui ont un mandat politique ont une ligne qui est très claire : ils sont aux côtés de Nicolas Sarkozy, mobilisés comme je le suis ou comme d’autres, à 200 ou à 2.000%, autant qu’on peut l’être ». 14 h 15 -#Sisarkozyestréélu c’est le hashtag du moment sur Twitter. Une hypothèse qui déchaine la créativité de chacun surtout ceux avec le coeur et le bulletin de vote à gauche. Parmi tous ces tweets, quelques moments de bravoures dont voic un rapide extrait :   @Tianplus : #Sisarkozyestréélu Noah se casse… mais reste quand même en France.   @crois #Sisarkozyestréélu je demande l’asile politique à Pagny l’amer loque, je lui pique toute son herbe et le dénonce au fisc !   @turbian87 #SiSarkozyEstRéélu carlita sera ministre des réunions Tupperwares   @G_stf #Sisarkozyestréélu Takieddine sera ministre du commerce. Ca vous inspire ? Laissez vos inspirations sur Twitter #Sisarkozyestréélu   13 h 35 - La Commission Nationale de Contrôle de la Campagne en vue de l’Élection Présidentielle vient de mettre en ligne les professions de foi des dix candidats. Des documents à lire ou à écouter en cliquant ici.   13 h 15 – Éva Joly a sévèrement commenté la décision de Corinne Lepage de se rallier à François Hollande au 1er tour.   La candidate écologiste tance la présidente de Cap 21 estimant qu’elle « ne représente rien » pour l’écologie. Mais Éva Joly ne s’arrête pas là dans sa tirade contre Corinne Lepage : « Elle ne s’occupe que d’elle-même. Si elle avait vraiment les préoccupations écologiques, elle serait là avec nous, elle se serait engagée avec tous les écologistes dans le combat pour l’écologie ». 13 heures – Laurence Parisot fait un pas vers le candidat socialiste François Hollande.   La présidente du MEDEF tenait une conférence de presse ce mardi matin au siège de l’organisation patronale. Si elle a de nouveau défendu le bilan de Nicolas Sarkozy, Laurence Parisot a fait un pas en direction de François Hollande : « Je partage avec François Hollande l’idée de l’utilité sociale et politique des corps intermédiaires ». La patronne des patrons se positionne dans la même lignée que le candidat PS sur la compétitivité des entreprises Françaises déclarant qu’il y avait des « efforts à faire » dans ce domaine.   Pour rappel, Laurence Parisot ne dispose pas d’une côte de popularité très forte rue de Solferino. François Hollande la juge trop proche de Nicolas Sarkozy et Benoît Hamon, le porte-parole du PS, considère qu’elle est une « ministre officieuse » du gouvernement Fillon.   Source.   12 h 50 – Jacques Cheminade a choisi son Premier ministre.   Le candidat le plus fantaisiste de cette campagne présidentielle 2012 a donné quelques informations sur le profil de son futur Premier ministre s’il était élu. Jacques Cheminade était invité de Radio Classique ce mardi matin. Il a déclaré que son chef de gouvernement serait un économiste « progressiste » sans donner de nom : « Je ne veux pas mentionner de nom car ils vont dire ‘Cheminade nous mentionne, il essaie de nous récupérer!’ « . Il poursuit : « J’en ai quatre ou cinq à l’esprit, dont quelqu’un qui avait conseillé le gouvernement socialiste en 1981 et 1982 sur les nationalisations« .   Crédité de 0,5% des suffrages pour le 1er tour dans les sondages, Jacques Cheminade n’a quasiment aucune chance d’être élu président de la République le 6 mai prochain.   12h02 : Eva Joly joue la tata flingueuse et tire à bout portant sur le président de la République, concernant le financement de sa campagne. Sur France Info, l’ancienne juge d’instruction dénonce « l’absence d’enquête sur le financement »  par Liliane Bettencourt de la campagne de Nicolas Sarkozy - ce qui est « illicite » : « Nous pouvons parler du scandale que constituent l’impunité et l’absence d’enquête sur le financement illicite de Nicolas Sarkozy en 2007, ou le scandale de l’UBS, une fraude fiscale massive sur laquelle le parquet n’a pas enquêté et dont a bénéficié Mme Bettencourt. Je vous rappelle que dans cette structure de Mme Bettencourt, il y avait Mme (Florence) Woerth, je vous rappelle également que Mme Bettencourt n’a pas été contrôlée par les impôts depuis 1995. On ne peut solliciter un mandat des Français sans s’expliquer, alors qu’il y a des éléments graves et concordants qui montrent qu’il y a eu un abus de faiblesse« .   11h42 : François Bayrou était l’invité de Bourdin sur BFMtv. Le candidat du Mouvement Démocrate est revenu sur ses principaux concurrents dans la course à la présidence. Il a distribué quelques bons points à Nicolas Sarkozy et François Hollande mais n’a surtout pas hésité à tirer quelques cartouches. Sur Nicolas Sarkozy, François Bayrou explique qu’il s’est « un tout petit peu amélioré depuis 2007 » : « Il est moins provocateur. Il a d’une certaine manière été dompté  par la vie dans un certain nombre de ses excès. Est-ce que cela suffit pour changer sa manière de gouverner, sa manière de voir le pouvoir, sa manière de voir la société (…) et son approche politique? Vraiment, je ne le crois pas« . Quant à François Hollande, le candidat centriste a déclaré qu’il était tombé dans les mauvais travers d’un socialisme démago : « tout d’un coup, (il) s’est mis à basculer dans un socialisme habituel, qui est le socialisme de la dépense. Le pire service que l’on puisse rendre au pays« .   Quant aux rumeurs persistantes qui l’envoient à Matignon contre une consigne de vote, François Bayrou les balaie : « On ne peut être le Premier ministre de qui que ce soit que si on est profondément en phase. Évidemment, je ne le suis pas« .   RETROUVEZ ci-dessous l’intervention de François Bayrou sur BFMtv : Bourdin 2012 : François Bayrou par BFMTV 11h29 : Le SMIC est au cœur des programmes des candidats de gauche. Jean-Luc Mélenchon veut le faire passer à 1700 euros. Nathalie Arthaud était l’invitée de France Info, ce matin, et elle a déclaré vouloir faire passer le SMIC à 1700 euros net. François Hollande sur RTL explique que s’il est élu, il pourrait éventuellement donner « un coup de pouce » au salaire minimum : « Il y aura au-delà de l’indexation sur les prix, à regarder ce qu’il sera possible de faire, puisque le Smic n’a pas reçu de coup de pouce depuis au moins 3 ans« . RETROUVEZ ci-dessous l’intervention de Nathalie Arthaud sur France Info : Nathalie Arthaud invitée de France info par FranceInfo 11h09 : François Hollande a estimé qu’une hausse de la TVA sur les produits de luxe était envisageable. En France, on dénombre deux taux de TVA distincts : l’un réduit à 7% et l’un à 19.6%. Le gouvernement sortant a déjà prévu d’augmenter cette dernière taxe en octobre. Il la fera passer de 19.6% à 21.2%. Une mesure qui s’inscrirait dans le cadre des mesures d’austérité prônées. Le candidat socialiste a déjà annoncé vouloir annuler cette augmentation mais il n’a pas exclu, sur RTL, vouloir créer une nouvelle taxe pour les produits de « luxe » : « Ce que je ne sais pas encore, c’est s’il est possible de créer un autre taux de TVA, un taux supérieur, ça existait autrefois. Donc je ferai l’étude pour savoir, si au plan européen, nous pouvons le faire« . A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :  La préparation physique des candidats à la présidentielle : vitamines, amphétamines…cocaïne ? Sondage : François Hollande repasse devant Nicolas Sarkozy au premier tour   10h48 : Nicolas sarkozy est l’invité de France Inter ce matin. Il a réagi à l’annonce du soutien de Jacques Chirac à François Hollande : « la meilleure façon de respecter l’ancien président dans les difficultés qui sont les siennes, c’est d’essayer de ne pas le faire parler, de ne pas l’instrumentaliser dans un sens ou dans l’autre. Tout ça est un peu triste« .   En effet, le clan Chirac (exceptée Bernadette qui reste fidèle à l’UMP) annonce soutenir François Hollande. Des voix qui s’ajoutent à celle de Martin Hirsch, Line Renaud ou encore de nombreux sportifs comme l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo.   10h35 : Les sportifs ont une conscience politique, et ils n’ont pas peur de le dire… A 100 jours des Jeux Olympiques de Londres, et à 5 jours du premier tour de la Présidentielle, 100 sportifs affichent leur soutien. Parmi lesquels, on retrouve : l’ancien footballeur Vikash Dhorasoo, le sprinteur et ancien champion du monde Ronald Pognon, le marcheur Yohan Diniz, l’ancien président de l’OM Pape Diouf, l’ancien champion olympique de judo Thierry Rey…   10h20 : Le Parisien/Aujourd’hui poste une vidéo sur son site, laquelle montre les candidats à la présidentielle exprimer leurs opinions sur les uns et les autres. Une interview rafale et plutôt incisive… A voir ci-dessous : //

10h00 : Après Martin Hirsch et le clan Chirac, c’est autour de Line Renaud de clamer son soutient pour François Hollande… Les Tweets vont bon train…

09h50 : Ce matin, sur RTL, François Hollande était interrogé par Jean-Michel Apathie. Une interview offensive à l’encontre de Nicolas Sarkozy : « Le prochain président aura à régler les questions qui n’ont pas été solutionnées par le précédent… La dette, les déficits, la croissance… ». « Ceux qui veulent le changement, ils doivent voter pour le changement dès le premier tour, ceux qui veulent l’alternance ils doivent la faire dès le premier tour », déclare le candidat PS. Puis « Je ne veux pas être le favori, je veux gagner ». 

Revoir l’interview de François Hollande sur RTL, ce matin :

 

09h30 : La bataille continue entre Anne Lauvergeon et Nicolas Sarkozy : l’ancienne dirigeante d’Areva avait accusé le candidat UMP d’avoir voulu vendre une centrale nucléaire à Kadhafi, quelques semaines avant que la guerre civile ne se déclare dans le pays. Pour le président sortant : « C’est un mensonge éhonté » et d’ajouter : « Quant à Anne Lauvergeon, qui a tout fait pour rester en place, nous lui avons demandé de quitter son poste parce qu’elle était incapable de travailler en harmonie avec EDF. 

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Sondage : François Hollande repasse devant Nicolas Sarkozy au premier tour

Nicolas Sarkozy et François Hollande dans 20 minutes : la guerre d’égo est déclarée

09h17 : La famille de l’ancien président Jacques Chirac soutient François Hollande, à l’exception de Bernadette, engagée aux côtés de Nicolas Sarkozy. On imagine bien les tensions au sein du clan Chirac… Réponse de Nicolas Sarkozy : « La meilleure façon de respecter l’ancien président dans les difficultés qui sont les siennes, c’est d’essayer de ne pas le faire parler, de ne pas l’instrumentaliser dans un sens ou dans l’autre. Tout ca est un peu triste ».

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Sondage : François Hollande repasse devant Nicolas Sarkozy au premier tour

Nicolas Sarkozy en meeting place de la Concorde : revoir son discours en intégralité

09h00 : Selon un sondage de Ifop-Fiducial pour Paris Match – Europe 1 – Public Sénat, l’écart se creuse entre François Hollande et Nicolas Sarkozy au premier comme au second tour. Tous les résultats sont à lire ici

08h30 : Ce mardi, dans les Echos, on apprend deux choses intéressantes sur le chiffrage des deux candidats favoris : selon l’Institut Montaigne, le projet de N. Sarkozy n’est pas totalement financé : avec des dépenses surestimées à 20 %. Ainsi, la poursuite du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, élément phare du projet du candidat UMP, permettrait de réaliser une économie de 4 milliards d’euros à l’horizon 2017, au lieu des 7 milliards annoncés. Même sous-chiffrage pour le programme de François Hollande. 

A LIRE AUSSI SUR MENLY. FR : 

Selon le sondage réalisé par Ipsos/Business logica consulting, Sarkozy et Hollande sont à égalité au premier tour : Sondage : François Hollande creuse l’écart avec Nicolas Sarkozy au second tour

07h46 : Invitée dans l’émission « Paroles de candidat » sur TF1 hier soir, Marine Le Pen a livré un discours offensif : « Mon pire adversaire dans cette campagne ? Le mensonge et le cynisme ». « Les candidats sont prêts à tout pour se faire élire », attaque-t-elle en ciblant Nicolas Sarkozy et François Hollande. Et après avoir accusé les Socialistes de corruption : « Mon objectif c’est d’arriver au pouvoir ». « Je suis l’exception française dans cette élection. Je suis la seule qui croit en la France« . 

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

François Hollande est sur RTL : écoutez-le en direct

Sondage : François Hollande creuse l’écart avec Nicolas Sarkozy au second tour

Mardi 17 avril : J-5 avant le premier tour : 

21 h 45 – Marine Le Pen a critiqué Nicolas Sarkozy ce lundi soir sur TF1 dans l’émission Parole Directe sur sa décision de reconnaître l’abandon des Harkis par la République Française après la Guerre d’Algérie. Une décision prise samedi 14 avril dernier : « Voilà un bel exemple de cynisme ! A une semaine, même pas, cinq jours du premier tour, proposer cela alors que ça fait des années et des années que les harkis et les rapatriés attendent, et qu’il les a eux aussi totalement ignorés depuis maintenant cinq ans, voilà la preuve de tout ce qu’il est capable de faire ».

21 h 12 – François Hollande en meeting ce lundi dans le Tarn :« C’est notre tour de gouverner la France et de nous inspirer de cette histoire qui nous élève. Rendez-vous ici même le 6 mai pour fêter le socialisme d’hier et je l’espère le socialisme de demain ».

18 h 35 : Christophe Alévêque n’est pas connu pour avoir sa langue dans sa poche. L’humoriste ne porte visiblement Nicolas Sarkozy dans son cœur non plus. Il le compare d’ailleurs à Raymond Domenech. L’ancien sélectionneur de l’équipe de France qui n’aura pas été capable de franchir le 1er tour de l’Euro 2008 ni de la Coupe du Monde 2010 : « Sarko est le Domenech du pouvoir ». Christophe Alévêque explique cette comparaison : « Il attire toutes les emmerdes, il détourne l’attention et on passe à côté des vrais problèmes ».

Mais que le président-candidat de l’UMP se rassure : François Hollande en prend aussi pour son grade ! En cause, l’incapacité supposée du candidat PS à prendre des décisions et à trancher dans le vif : « A force d’éviter de dire des bêtises, on ne l’a pas entendu pendant trois semaines, ce qui est un peu embêtant pour un candidat ».

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR

- Sondage Meetic : 38% des personnes en couple  ne voteront pas comme leur conjoint

- Nicolas Dupont-Aignan : ses 10 idées pour redresser la République à la présidentielle 2012

Source.

17 h 15 : Combien de personne y’avait-il place de la Concorde dimanche 15 avril pour le meeting de Nicolas Sarkozy ?

100.000 selon l’UMP150.000 même selon le compte Twitter de Nicolas Sarkozy ! Pourtant la réalité pourrait être tout autre selon Médiapart et le journaliste François Bonnet. Il n’y aurait en effet eu que 25.000 personnes.

Le site explique ce chiffre par un calcul plutôt simple : la place de la Concorde s’étend sur 84.000 mètres carrés. À raison de 1 à 1,5 sympathisant par mètre carré, la place de la Concorde peut accueillir au maximum 80.000 personnes, soit l’équivalent d’un Stade de France.

Sauf que dimanche, l’espace de la place de la Concorde était empiété par les cars régies, la tribune officielle ainsi que de nombreux haut-parleurs et deux immenses No Man’s Land. Il ne resterait plus alors que 25.000 mètres carrés de disponibles.

16h45 : selon un sondage Ipsos et Logica Business Consulting, la moitié des personnes interrogées auraient changé d’intention de vote entre novembre 2011 et avril 2012. Une mobilité de l’électorat qui a surtout touché François Hollande, qui a du mal à fédérer les français sur ses seules idées, mais reste le premier bénéficiaire d’un vote sanction.

Les électeurs de moins de 35 ans avec un revenu inférieur à 2000 euros sont les plus concernés par la volatilité des intentions de vote. Parmi eux, les centristes sont par nature plus exposés au doute.

L’étude démontre également que les changements de cap de l’électorat ne reposent pas sur un choix gauche/droite, mais par l’alternative abstentionniste. L’article complet est à lire sur le Monde.fr

16h25 : Dis-moi quels films tu regardes, je te dirai quel candidat tu es. En prenant l’initiative de demander aux 10 candidats à la Présidentielle la liste de leurs cinq films préférés, Allociné réalise un joli coup et éclaire la campagne d’un jour nouveau, la culture étant le parent pauvre des débats depuis le début de la course à l’Elysée. A lire en cliquant ici

14 h 35 : L’affaire Pierre Lellouche risque de faire couler beaucoup d’encre ces prochaines heures. Après la réaction de Marine Le Pen sur son compte Twitter (voir ci-dessous), c’est le PS qui s’est exprimé sur le sujet par la voix de son porte-parole Benoît Hamon. Ce dernier estime que, si les faits se vérifient, l’attitude de Pierre Lellouche est « inacceptable » et « indigne ».

Benoît Hamon estime que si les faits reprochés à Pierre Lellouche sont vrais cela voudrait « dire que M. Lellouche, avec sa paie de ministre, fait des économies sur la retraite et sur la protection contre la maladie de cette dame. C’est parfaitement indigne ».

Pour rappel, le quotidien Libération révèle dans son édition du jour que Pierre Lellouche aurait employé une femme d’origine Mauricienne en situation irrégulière à son domicile sans la déclarer.

13 h 30 : Benoit Hamon tenait une conférence de presse ce midi au siège du Parti socialiste. Le porte-parole du PS a déclaré que Nicolas Sarkozy était « le candidat d’une minorité qui claque, qui clinque et qui brille » : Nicolas Sarkozy a, selon lui, « systématiquement invoquer ou appeler au secours la majorité silencieuse, comme si la majorité silencieuse était composée d’hommes et de femmes naturellement portés à voter Nicolas Sarkozy« . Il poursuit : « Celui qui appelle au secours la majorité silencieuse est le même président sortant qui a réduit la majorité au silence lors du conflit des retraites où 70% des Français étaient opposés à sa réforme… la réalité c’est que Nicolas sarkozy veut être le candidat de la majorité silencieuse mais il reste le candidat d’une minorité qui claque, qui clinque et qui brille » celle « qu’il a servie pendant les cinq ans de son mandat ».

13 h 15 : Nadine Morano balance sur son compte Twitter. En ligne de mire : le meeting de François Hollande à Vincennes dimanche 15 avril, en même temps que celui de Nicolas Sarkozy à Vincennes. Nadine Morano a même besoin de 3 tweets pour nous livrer le fond de sa pensée : « À Vincennes  a montré sa France celle de la gauche pique-nique bien utilisée par la gauche caviar bien à part et déjà au champagne. La gauche méprisante et arrogante était à Vincennes débouchant le champagne dans sa loge VIP se répartissant les postes avant le vote. Peuple de France sois vigilant la gauche n’a pas changé elle utilise les plus modestes comme un fonds de commerce« .

13 h 05 : L’une des premières à réagir sur l’affaire de l’employée de maison de Pierre Lelouche n’est autre que Marine Le Pen. La candidate FN explique sur son compte Twitter que la « République irréprochable » que Nicolas Sarkozy prônait en 2007 « a du plomb dans l’aile ».

12 h 55 : Le quotidien Libération révèle une affaire qui pourrait embarrasser Nicolas Sarkozy à J-6 du 1er tour. Le secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, Pierre Lellouche, est suspecté de faire travailler illégalement une employée de maison d’origine Mauricienne en situation irrégulière sur le territoire FrançaisPierre Lellouche nie ces accusations mais le quotidien précise que le secrétaire d’État « s’emmêle dans ses explications ».

12h09 : Jean-Luc Mélenchon aurait des amis trop à droite. Embarrassé, le leader du Front de gauche a reconnu sur BFMtv qu’il s’était rendu à la cérémonie de remise de la légion d’honneur de Patrick Buisson. Ce dernier est un ancien journaliste de l’hebdomadaire d’extrême-droite Minute et actuel conseiller de Nicolas Sarkozy. On lui doit la reconquête du vote populaire, notamment FN, qui a permis la victoire UMP de 2007. Mélenchon assure ne pas être « un ami » de l’homme de droite mais avoir simplement répondu à l’invitation.

Précédemment, le socialiste-dissident s’était déjà vu reprocher ses liens avec Serge Dassault - actuel propriétaire du Figaro – qu’il a côtoyé au conseil général de l’Essonne et avec lequel il s’est assis sur les bancs du Sénat. Bien qu’il ait toujours réfuté être un ami de l’homme d’affaire et assuré être « un adversaire politique total« , il reconnait le « grand industriel« .

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Nicolas Sarkozy en meeting place de la Concorde : revoir son discours en intégralité

François Hollande en meeting à Vincennes : revoir son discours en vidéo

11h43 : La candidate EE-LV (Europe Ecologie – Les verts) a accordé une entretien sur RTL. Elle estime avoir fait « une belle campagne malgré les commentateurs ». Elle souhaite parvenir à battre « le meilleur score historique » des verts, soit 5,25% au premier tour en 2002 par Noël Mamère. Elle revient sur le fait que Nicolas Hulot ne veuille pas lui accorder explicitement son soutien : « C’est son problème. Je ne commente pas, il a fait ses choix, ce sont les siens ».

Lundi 16 avril : J-6 du premier tour : 

Votre avis nous interesse