Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Manuel Valls renonce à ses indemnités d’élu local

22 h 25 – Manuel Valls renonce à ses indemnités d’élu local La polémique l’a obligé à revenir en arrière. Alors qu’il semblait trouver normal de percevoir 1700 euros d’indemnités en tant qu’élu de la ville d’Evry – dont il n’est plus maire -, Manuel Valls a finalement renoncé à son traitement particulier. « J’ai demandé […]

Manuel Valls renonce à ses indemnités d'élu local

22 h 25 – Manuel Valls renonce à ses indemnités d’élu local

La polémique l’a obligé à revenir en arrière. Alors qu’il semblait trouver normal de percevoir 1700 euros d’indemnités en tant qu’élu de la ville d’Evry – dont il n’est plus maire -, Manuel Valls a finalement renoncé à son traitement particulier. « J’ai demandé à Francis Chouat (le nouveau maire d’Evry, ndlr) de clarifier cette situation et je ne recevrai aucune indemnité d’élu local », a-t-il déclaré.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Grollande Hebdo n°4 : revivez la semaine du président Hollande

 

20h45 – Rachida Dati flingue Jean-Marc Ayrault et les socialistes.

On savait la langue de l’ancienne Garde des Sceaux bien pendue. Confirmation en a été donnée lors de cette interview accordée à Menly par l’actuelle Maire du 7e arrondissement de Paris, qui a tiré tous azimuts : sur ses adversaires de gauche évidemment, mais aussi sur certains membres de sa propre famille politique.

François Fillon, qui se présente aux législatives dans la circonscription de Rachida Dati, en prend pour son grade, mais pas autant que les Socialistes, accusés d’être irresponsables et de vouloir détruire les réformes mises en place par le gouvernement de Nicolas Sarkozy.

Une interview vidéo exclusive à voir ici.

 

20 h 25 – Selon Jean-Luc Mélenchon, la différence à Hénin-Beaumont se fera sur le traité européen

Invité du JT de France 2, Jean-Luc Mélenchon a estimé que les électeurs d’Hénin-Beaumont, qui avait voté contre le traité européen en 2005, devait l’élire en fonction de ce critère lors des législatives qui débuteront dimanche. Un nouveau traité sera en effet présenté au Parlement dans les mois à venir.

Le leader du Front de gauche a également considéré que la montée de Marine Le Pen était imputable à certains responsables socialistes de cette région. Il a, en outre, réaffirmé sa promesse de ne jamais faire tomber le gouvernement de Jean-Marc Ayrault malgré la volonté d’indépendance de son mouvement.

20 h 00 – Suivez en direct l’intervention de Jean-Luc Mélenchon au JT de France 2

Après Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon. Jamais Hénin-Beaumont n’aura vu les prétendants à sa députation être autant présents dans les médias. Pour suivre l’intervention du leader du Front de gauche en live streaming au journal télévisé de Laurent Delahousse, c’est ici.

17 h 25 – Législatives : cinquante candidats prêts à se désister pour faire battre le FN

Plus de cinquante candidats aux législatives ont signé un appel à se désister en faveur du candidat le mieux placé pour battre le FN si celui-ci se qualifie au second tour. La grande majorité des signataires sont de gauche, mais la liste comporte également une dizaine de centristes et radicaux, ainsi qu’un divers droite et trois UMP. Un bureau politique extraordinaire de l’UMP est programmé lundi après-midi pour, notamment, arrêter la position du parti dans le cas de figure de duels gauche-FN au second tour le 17 juin.

15 h 50 – L’ancien ministre et résistant, Robert Galley, est décédé

Selon l’Ordre de la Libération, l’ancien résistant et figure du gaullisme, Robert Galley, est décédé à l’âge de 91 ans. Ministre durant 14 ans sous les présidences du général de Gaulle, Georges Pompidou puis Valéry Giscard-d’Estaing, Robert Galley s’est éteint à Troyes, une ville dont il a été le maire entre 1972 et 1995.

Top 5 gaffe Lefebvre

15 h 00 – Législatives : des électeurs reçoivent plusieurs mails de Frédéric Lefebvre tous les jours

L’histoire est relatée par un électeur sur le site rue89. Candidat dans la circonscription Etats-Unis et Canada, l’ancien ministre Frédéric Lefebvre a envoyé énormément de mails pour assurer sa campagne. L’auteur du récit indique avoir reçu deux mails tous les jours alors qu’il ne s’est jamais inscrit sur aucune liste (exception faite des listes électorales, évidemment). Après avoir demandé l’arrêt des envois de messages à plusieurs reprises, l’homme a fini par perdre patience et a décidé d’aller voter… contre Frédéric Lefebvre. Opération de com’ parfaitement ratée donc. L’histoire complète.

14 h 40 – Arnaud Montebourg visé par une plainte

Arnaud Montebourg pourrait de nouveau être confronté à la justice. Le ministre du Redressement productif est l’objet d’une plainte formulée par Jean-Noël Guerini pour « recel de violation du secret de l’instruction » et « recel de violation du secret professionnel ». Elle vise les « pièces pénales » du dossier des marchés publics truqués de Marseille, dit « dossier Guerini ». Le 23 mai dernier, Arnaud Montebourg a été condamné pour avoir insulté les anciens dirigeants de SeaFrance.

Jean-Michel Baylet

14 h 30 – Jean-Michel Baylet prône la vente du cannabis en pharmacie

«Je considère qu’il faut légaliser le cannabis (…) Ma proposition, c’est de le vendre en pharmacie. C’est contrôlé, c’est de la bonne qualité et c’est dosé de façon un peu moins forte». Cécile Duflot ? Non, Jean-Michel Baylet. Le président du Parti radical de gauche (PRG) s’était déjà prononcé en faveur de la légalisation du cannabis lors de la primaire socialiste de 2011. Celui qui fut un temps pressenti pour entrer au gouvernement considère que la dépénalisation «permettra de détruire cette économie souterraine mafieuse sur laquelle repose aujourd’hui la distribution du cannabis».

11h05 – François Hollande pourrait être contraint de refaire sa photo officielle

Décidément, les couacs s’enchaînent pour François Hollande. Après son excès de vitesse à son retour de Caen, le président normal pourrait être contraint de refaire sa photo officielle.  Tout a commencé mercredi quand Jean-Paul Garraud, député UMP en Gironde, fait remarquer que « sur le drapeau (français) apposé sur le mur de l’Elysée, le bleu, le blanc et le rouge sont à la verticale. Si on le met droit, les couleurs sont en long : ce n’est pas le drapeau français, c’est le drapeau hollandais ! »

Pour l’élu, « cela opère une confusion » la photo doit être retirée de la circulation. Il n’en faut pas plus pour que les journalistes de Sud Ouest se penchent sur la question. Ils contactent un spécialiste du drapeau français, Raphaël Delpard. Pour lui, pas de doute « Tel que ce drapeau est présenté, c’est le drapeau hollandais. C’est d’autant plus surprenant que le ministère de l’Intérieur a édité une brochure pour établir les règles en la matière ». Or d’après cette brochure,  « le drapeau ne doit pas être posé à plat, sur un bâtiment ou le sol, mais doit flotter » et il doit « être attaché à son support dans le sens vertical » comme le rappelle le spécialiste. Deux règles qui ne sont pas respectées sur la photo officielle.

Mais comme le rappelle Sud Ouest, aucune loi n’oblige à respecter cette brochure. Par contre, il existe bien un décret concernant le drapeau de l’Union Européenne. Dans une circulaire datée du 4 mai 1963, il est dit que « le pavoisement des édifices aux couleurs de l’Europe est possible [...] à condition que le drapeau européen soit placé à droite du drapeau français ». Ce qui n’est pas le cas ici.

10h15 – Luc Chatel montré du doigt par la Cour des Comptes

Zéro pointé pour Luc Chatel. Sa mauvaise gestion le rattrape. La Cour des comptes estime que son portefeuille 2011 a été mal géré : les suppressions de postes ont été plus nombreuses que prévues et mal réparties. Soit 16 811 enregistrées au lieu des 16 000 annoncées. Par ailleurs, la non-suppression d’un départ à le retraite sur deux a été faite de façon inéquitable.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Hervé Gattegno (Le Point) : « électeurs, vous avez le permis de tuer ! »

Grollande Hebdo n°3 : revivez les temps forts de la présidence Hollande

10h00 – Gouvernement Hollande : ce que veulent les Français…

Selon un sondage (CSA pour 20 Minutes, BFM TV et RMC), les Français attendent surtout deux réformes de la part du gouvernement : les contrats de génération et la hausse du smic. Concernant ce dernier point, 57% des sondés souhaitent que le salaire minimum soit « augmenté légèrement », contre 35% qui souhaitent une hausse forte. 7% aimeraient qu’il « ne soit pas augmenté ». Autrement, 51% d’entre eux citent le contrat de génération comme étant la première ou la seconde mesure que l’exécutif doit mettre en place.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Philippot (FN) : « Un élu du rassemblement Bleu Marine vaudra 50 ou 100 fois un élu de l’UMP ou du PS à l’Assemblée »

Gouvernement de François Hollande : vers la fin de l’état de grâce?

08h10 – Les politiques sous le choc après l’agression 

Alors qu’une députée rappelle au porte-parole du parti néo-nazi – entré au parlement le 6 mai dernier – ses casseroles judiciaires lors d’un débat télévisuel en Grèce hier, ce dernier lui jette un verre d’eau à la figure. Puis, il frappe à trois reprises, une autre députée voulant intervenir, avant de s’échapper du plateau. La vidéo, qui tourne depuis sur Internet, a de quoi choquer. La classe politique n’en revient toujours pas. La réaction du porte-parole du gouvernement est sans appel : « Le gouvernement condamne de la manière la plus catégorique l’attaque du porte-parole du parti Aube Dorée contre Liana Kanelli et Rena Dourou. Il s’agit d’une attaque contre chaque citoyen démocratique. Le fait que les débats pré-électoraux se déroulent dans un climat de dialogue démocratique est une réussite de notre culture politique. C’est une honte que les différences politiques s’expriment dans la violence ». Revoir la vidéo : cliquez ici.

 

07h25 – Pas de députés, mais beaucoup d’argent ! 

Les enjeux des législatives ne sont pas les mêmes pour tous les partis. Les petites formations politiques ne sont pas naïves et n’imaginent pas une seconde être représentées à l’Assemblée nationale. Leur objectif : gagner de l’argent. Afin d’endiguer les financements occultes, l’Etat a mis en place, en 1988, une loi permettant aux partis candidats de bénéficier de fonds publics. La condition : présenter au moins 50 candidats, lesquels doivent faire 1% minimum chacun. Tous les partis qui correspondent à ces deux critères se partagent une enveloppe de… 32 millions d’euros, à raison de 1,68 €/voix/an pendant cinq ans, même s’ils n’ont aucun élu. Ensuite, un deuxième versement est prévu : environ 42 000 € par an pour chaque député ou sénateur rattaché au parti. Un système vivement critiqué. Cette année, l’Etat estime le montant de l’allocation publique à plus de 71 millions d’euros. Candidat aux législatives, une activité fructueuse !

07h00 – Législatives 2012 : vers une abstention record 

La gauche est toujours en tête, selon un sondage Ipsos Logica Business Consulting pour France Info, même si l’écart se resserre avec la droite. Le PS, à 31,5% des intentions de vote, doit compter sur les deux partis EELV et Front de gauche pour faire la différence. Le Front national, en attendant, monte encore avec 15,5% des voix, un record pour le parti d’extrême droite. Autre chiffre record, celui de l’abstention, estimé à 43%, voire plus.

Vendredi 08 juin 2012 : 

******

21 h 15 – Christian Estrosi veut transformer une salle de prière en… poste de police

Christian Estrosi prévoit de transformer une salle de prière musulmane en poste de police. Selon le maire de Nice, l’ancien garage de 140 mètres carrés n’a pas été transformé en lieu de culte « dans des conditions réglementaires » et cette « occupation constante » a conduit les riverains à se plaindre. « Pour que la prière puisse être digne, il faut qu’il y ait des salles de prière. Il est urgent de résoudre ce besoin à Nice », lui répond Boubekeur Bekri, vice-président du Conseil régional du culte musulman de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

20 h 55 – François Hollande recadre son équipe de sécurité

L’excès de vitesse a toujours été le péché mignon des délégations présidentielles. C’est pourquoi François Hollande refuse que ses cortèges enfreignent le code de la route. Le président de la République n’a donc pas apprécié que ses hommes roulent à 160km/h là où la vitesse était limitée à 130km/h. « Il y a eu un recadrage du président sur le GSPR », a déclaré un proche du chef de l’Etat.

20 h 30 – Marine Le Pen nie toute responsabilité dans le tract montrant Mélenchon en Hitler

Invitée du JT de France 2, Marine Le Pen a affirmé son accord avec le retour de la retraite à 60 ans. La présidente du Front national a toutefois rejeté en bloc tous les autres aspects du début du quinquennat de François Hollande, fustigeant « les utopies socialistes » telles que la suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs, la dépénalisation du cannabis (évoquée par Cécile Duflot mais rejetée par François Hollande). Marine Le Pen a également évoqué les sommes, selon elle, trop importantes dépensées par l’Etat en matière d’immigration.

Egalement interrogée à propos des prochaines élections législatives, la candidate à Hénin-Beaumont a nié toute responsabilité dans la diffusion d’un tract montrant Jean-Luc Mélenchon sous les traits d’Adolf Hitler. « C’est un pastiche qui circule sur Internet (…) il y en a des millions comme ça (…) Jean-Luc Mélenchon doit arrêter de chouiner », a-t-elle déclaré.

Un récent sondage place Marine Le Pen en tête au premier tour du scrutin de dimanche devant Philippe Kemel (PS), Jean-Luc Mélenchon n’occupant que la troisième place. La présidente du FN est toutefois donnée perdante lors du second tour, qu’elle soit opposée à Philippe Kemel ou Jean-Luc Mélenchon.

Votre avis nous interesse