Archives Ancien Menly Mis à jour le 18/07/2012 Rédigé par Julien Maron

Look de coachs : de Guardiola à Mourinho en passant par Deschamps

Quand on est l’entraîneur-star d’une équipe-phare, le style de jeu c’est important. Mais le style « tout court », ça compte aussi. Portée par la médiatisation croissante et la starisation de ses coachs dans le sillage d’un Mourinho, le foot, autrefois parent pauvre de la mode, est aujourd’hui devenu – grâce à des icônes telles que Cristiano […]

Look de coachs : de Guardiola à Mourinho en passant par Deschamps


Quand on est l’entraîneur-star d’une équipe-phare, le style de jeu c’est important. Mais le style « tout court », ça compte aussi. Portée par la médiatisation croissante et la starisation de ses coachs dans le sillage d’un Mourinho, le foot, autrefois parent pauvre de la mode, est aujourd’hui devenu – grâce à des icônes telles que Cristiano Ronaldo ou David Beckham – une figure de proue de la branchitude vestimentaire.

Les coachs n’échappent pas à cette tendance. L’image du rictus de rage de Mourinho après un but de Messi face à son Real vaut autant que celle du but lui-même. De plus en plus scrutés par les caméras, les coachs du Vieux Continent ont pour la plupart abandonné le look Guy Roux. Mais il reste des irréductibles. Zoom sur 5 styles radicalement différents.

Pep Guardiola (ex-Barça)

Costume sur mesure, veste 3 boutons, chemise cintrée, pull cachemire col V ou cardigan avec cravate intégrée, chaussures italiennes cuir ou croco : pas de doute, le mentor catalan est un dandy des pelouses. Sans doute une conséquence lié à son amitié avec le couturier barcelonais Toni Miro, pour qui il a d’ailleurs défilé à ses heures perdues.

Là où certains ont érigé en étendard l’infâme combo survêt-bonnet, Pep’ oscille avec élégance entre classicisme urbain façon golden boy et coolitude strict-chic, la barbe de 3 jours venant contrebalancer le côté rigide du look. Sa posture ? Le beau gosse pétri d’humilité. Dans son dressing, les tuniques Armani frayent avec les trois-pièces Prada et les complets Dior Homme. Ce n’est pas pour rien que l’ex-coach du Barça a été désigné fantasme numéro 1 des femmes espagnoles

Vous voulez vous habiller comme Pep ? la shopping-list est ici.

 

José Mourinho (Real Madrid FC)


José, c’est la classe à l’état brut. Même les femmes qui n’aiment pas le foot le connaissent. Quand il ne tourne pas une pub pour un rasoir, le technicien portugais enfile son costume Louis Vuitton, Gucci, Armani, Moschino ou Salvatore Ferragamo (ses marques favorites). Le bad boy des coachs de foot n’aime rien tant qu’épater la galerie et ne choisit que les marques de luxe.

Mais José n’a pas le style infus et commet parfois l’impardonnable. La faute de goût. Comme l’atteste ce choix douteux de doudoune sans manche.

Selon le site elconfidencial.com, Adidas paierait 750 000 euros au Mou pour qu’il porte ce mètre-étalon du mauvais goût. Sacrifier le style sur l’autel du fric, José nous déçoit beaucoup sur ce coup-là.

 

Roberto Di Matteo (Chelsea FC)

Jadis apôtre du survet’ à (trois) bandes, le technicien de Chelsea a entamé un virage à 180° dès sa prise de fonction. Exit les baskets crottées et les casquettes approximatives. Bienvenue aux costumes stricts et aux tons sombres. Adepte du look tueur à gage endimanché, Di Matteo frise la caricature sans jamais tomber véritablement dedans. Quoi que…

 

Cesare Prandelli (Sélection d’Italie)

A la base, le costume rayé et les cheveux mi-longs gominés vers l’arrière font rarement bon effet, à moins d’aimer le style mafieux napolitain. Non content de remettre aux goût du jour un côté Borsalino légèrement suranné, Prandelli va plus loin en complétant le tout avec une élégante veste en laine zippée. Et mauve, s’il vous plaît ! Shocking au pays de Versace…

 

Didier Deschamps

On le surnomme « La Dèche » et en voyant la façon dont il s’habille sur la touche, on comprend pourquoi. Pour l’ancien capitaine de l’équipe de France championne du Monde, le survêtement flottant au vent est une seconde peau. Mais une peau de chagrin.

Si on est gentil, on dira que Didier Deschamps a opté pour un look casual-sportswear. En étant plus pragmatique, on constatera simplement que le nouveau sélectionneur de l’équipe de France ne connaît rien à la mode. Pas sûr que ce soit l’une de ses principales préoccupations du moment…

 

 

Votre avis nous interesse