Lionnel Luca: « Le PS est devenu le PC light de l’ex-URSS »
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Lionnel Luca: « Le PS est devenu le PC light de l’ex-URSS »

12h00 – Lionnel Luca: « Le PS est devenu le PC light de l’ex-URSS » Assemblée, Sénat, villes et départements, Lionnel Luca n’apprécie que très peu que l’hégémonie du Parti Socialiste. Dans un communiqué publié sur son site internet, le député (UMP) élu dans la 6e circonscription des Alpes-Maritimes dès le premier tour a déclaré « qu’avec tous […]

12h00 – Lionnel Luca: « Le PS est devenu le PC light de l’ex-URSS »

Assemblée, Sénat, villes et départements, Lionnel Luca n’apprécie que très peu que l’hégémonie du Parti Socialiste. Dans un communiqué publié sur son site internet, le député (UMP) élu dans la 6e circonscription des Alpes-Maritimes dès le premier tour a déclaré « qu’avec tous les pouvoirs, le Parti socialiste est devenu le PC light de l’ex-URSS ». Avant d’attaquer son propre parti : « Quant à l’opposition, c’est Droite année 0! Tout est à rebâtir… mais sans perdre de temps et se perdre dans les querelles de petits chefs. Ce qui compte avant tout, c’est le débat d’idées ».

11h20 – Royal à la tête du PS ? L’hypothèse fait rire Fabius

Nettement battue par Olivier Falorni (62,97%) aux Législatives, Ségolène Royal a évoqué hier la possibilité de prendre la tête du Parti Socialiste. « Je réfléchis à toutes les possibilités qui me permettront de continuer à me mettre au service de notre pays » a-t-elle répondu à un journaliste qui lui demandait si elle pourrait briguer la tête du parti à l’automne. Quand l’affaire a été rapportée à Laurent Fabius, le ministre des Affaires Étrangères « s’est esclaffé » comme on l’apprend dans un article du Parisien. Malgré le soutien du PS dans l’entre-deux tours, Ségolène Royal a semble-t-il perdu toute crédibilité. Source

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Victoire socialiste aux Législatives : Pleins pouvoirs et tentation hégémonique

Martine Aubry : « Falorni n’est plus socialiste »

10h10 – Daubresse : Fillon, « vrai-faux Premier ministre » au « grand pouvoir de nuisance »

On fait une petite pause dans l’après Législatives pour s’attarder sur le livre de Marc-Philippe Daubresse. L’ancien Ministre de la Jeunesse publie un ouvrage à paraître mercredi dans lequel il qualifie François Fillon de « vrai-faux Premier ministre » au « grand pouvoir de nuisance ». Selon Daubresse, Fillon est « très orgueilleux » et se préoccupe surtout de « soigner habilement, sans le montrer, son image et sa popularité ». Avant d’ajouter que « l’erreur majeure » de Nicolas Sarkozy pendant son quinquennat réside dans le fait de ne pas avoir nommé Jean-Louis Borloo à Matignon. Ambiance dans le nouveau parti d’opposition…

09h10 – Gilbert Collard remplace le terme « casse-couilles » par « orchidoclaste »

Gilbert Collard, élu député FN hier, dans le Gard, est revenu sur le terme « casse-couilles » – pour définir son rôle dans l’Assemblée nationale – ce matin, au micro de Europe 1. L’avocat préfère parler de « orchidoclaste », car « ça devient un terme très convenable, c’est du grec, du latin ». Plus classe, mais moins clair tout de même. Pour lui, « On (le FN, ndlr) n’aura pas trop de mal à exister. Aujourd’hui, nos collègues ne font pas preuve de pugnacité ou d’originalité. Si on arrive à faire entrer quelques débats, quelques idées, ce serait bien. »

08h35 – J.P Raffarin soutiendrait Copé pour la présidence de l’UMP

Interrogé sur RMC par Jean-Jacques Bourdin, Jean-Pierre Raffarin revient sur législatives. Pour lui, le rapprochement avec le Front national, qu’il s’agisse d’alliance claire ou de partage des valeurs, explique en partie la défaite de bon nombre de candidats UMP. Sans dire de nom, on comprend facilement qu’il vise Nadine Morano. Et quant à l’avenir de l’UMP, Raffarin met en avant la jeune génération : NKM, Baroin, et… Copé, mais toujours sans dire de nom.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Législatives 2012 : Ségolène Royal pourrait présider le PS

Grèce : le parti de l’austérité remporte les législatives, Bruxelles souffle

07h50 – Marine Le Pen  : « J’ai toujours des soupçons quand j’ai des communistes en face »

Marine Le Pen ne croit pas en sa défaite. Battue de de 194 voix par le socialiste Philippe Kemel à Hénin-Beaumont, elle confirme son recours devant le Conseil constitutionnel pour recompter les bulletins : « J’ai toujours des soupçons quand j’ai des communistes en face », a-t-elle déclaré.

07h15 – François Fillon  reconnait « la défaite sévère »

François Fillon a gagné sa bataille mais son parti a perdu la guerre. L’ancien Premier ministre a été élu député de la 2e circonscription de Paris, avec 56,5% des voix face à son rival PS, le généticien Axel Kahn, qui a récolté 43,5% des voix. Aussi a-t-il dit que la victoire de la gauche allait « amplifié » les résultats de la présidentielle, reconnaissant « une défaite sévère ». Il demande à François Hollande « de ne pas appliquer son programme de façon dogmatique ».

06h40 – Georges Tron est battu dans l’Essonne

Georges Tron, député UMP sortant, a perdu hier, dans la 9e circonscription de l’Essonne. L’écart est important entre lui  (43,2%) et le candidat PS, Thierry Mandon (56,8%), maire de Ris-Orangis.

Lundi 18 juin 2012 :

******

21h50 – Copé appelle à l’unité de l’UMP

Jean-François Copé « prend acte de la victoire de la gauche » et appelle à « l’unité » de l’UMP. Le secrétaire général du parti, élu en Seine-et-Marne ce soir, reprendra dés demain la bataille avec François Fillon pour la présidence de l’UMP. François Fillon qui a d’ailleurs remporté les élections dans le 2e circ. de Paris.

21h20 – S. Royal : le tweet de Trierweiler « n’a pas arrangé les choses »

Interrogée sur les raisons de sa défaite en Charente-Maritime, Ségolène Royal est revenue sur la « trahison » de son adversaire, le dissident DVG Olivier Falorni, désormais député, l’accusant d’être un « candidat de droite ». Et sur le tweet de Trierweiler qui « n’a pas arrangé les choses.

21h05 – Les personnalités élues et battues 

J.L Borloo : ÉLU

NKM : ÉLUE

Luc Chatel : ÉLU

Claude Guéant : BATTU

M. Alliot-Marie : BATTUE

Ségolène Royal : BATTUE

Marine Le Pen : BATTUE

Nadine Morano : BATTUE

Jack Lang : BATTU

Xavier Bertrand : ÉLU

Stéphane Le Foll : ÉLU

Aurélie Filippetti : ELUE

François Bayrou : BATTU

Laurent Wauquiez : ÉLU

Jean-François Copé : ÉLU

Pierre Moscovici : ÉLU

François Baroin : ÉLU

Marion Maréchal-Le Pen : ÉLUE

20h45 – Martine Aubry soutient Ségolène Royal

Martine Aubry a redit « toute son amitié à Ségolène Royal, qu’elle soutenait depuis le début à La Rochelle : « C’est extrêmement douloureux pour S. Royal ».

20h20 – Nadine Morano explique sa défaite par « le coup tordu » de Dahan 

Nadine Morano explique sa défaite par « le coup tordu » de Dahan, à 48 heures des législatives. Elle devrait porter plainte contre le comique, qu’elle soupçonne d’être un « militant socialiste ».

20h20 – Le FN demande le recompte des voix dans le Pas-de-Calais

Marine Le Pen, battue dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais, face au socialiste P. Kemel. Or, on apprend que le FN demande un recours pour le recompte des voix dans les 14 communes.

20h00 – Olivier Falorni gagne : Ségolène Royal dénonce son « combat déloyal »

Émue, Ségolène Royal dénonce la « trahison » et le « combat déloyal » de Olivier Falorni. C’est ce dernier qui remporte les législatives en Charente-Maritime.

Dimanche 17 juin 2012 : 

Votre avis nous interesse