Archives Ancien Menly Mis à jour le 20/07/2012 Rédigé par Julien Maron

Ligue 1 : 3 scénarios-catastrophes qui empêcheront le PSG d’être champion

Selon toute vraisemblance, le PSG sera champion de France en 2012-2013. A moins que… A moins que plusieurs facteurs se conjuguent pour empêcher les Galactiques qataro-parisiens de remporter ce trophée que tout le monde leur promet pour les 5 prochaines années (au moins). Grève, complot des arbitres, cascade de blessures, épidémie de dysenterie et de […]

Selon toute vraisemblance, le PSG sera champion de France en 2012-2013. A moins que… A moins que plusieurs facteurs se conjuguent pour empêcher les Galactiques qataro-parisiens de remporter ce trophée que tout le monde leur promet pour les 5 prochaines années (au moins).

Grève, complot des arbitres, cascade de blessures, épidémie de dysenterie et de fièvre jaune… Les raisons de croire que le PSG ne terminera pas en tête du classement avec 25 points d’avance sont nombreuses. Mais les plus crédibles sont encore celles-ci :

 

Raison numéro 3 de croire que le PSG ne sera pas champion en 2012-2013

Une dépendance ibracadabrantesque

Comme prévu, Paris possède 8 points d’avance à 7 journées de la fin du championnat et termine en roue libre, à tel point qu’Ancelotti fait fréquemment entrer Jean-Eudes Maurice à la place de Zlatan lors des fins de match. C’est dire… Sauf qu’en cette 31e, le déplacement du Qatar-Saint-Germain à Rennes prend des allures de cauchemar.

A 20 minutes du coup de sifflet final, Paris mène 2-0 (but de Thiago Silva sur corner et csc de Danzé). Don Carlo décide donc de faire entrer JEM à la place de ZI9, comme la semaine auparavant lors de la victoire 8-0 contre Montpellier au Parc. Sauf que cette fois, Ibra – qui n’a pas réussi à marquer son 36e but de la saison en championnat – est passablement énervé.

En sortant du terrain, Zlat’ est à prendre avec des pincettes et croise le faciès hilare de Pitroipa. Ni une, ni deux, l’armoire suédoise dégaine un low-kick de dingue et casse net les baguettes de pain qui servent de jambes au Burkinabé. L’arbitre sort tous ses cartons en même temps et expulse 8 fois Zlatan, qui sera suspendu pendant 3 mois. Réduit à 10, Paris encaisse 3 buts en 20 minutes (dont un de Romain Danzé, humiliation suprême), comme aux plus belles heures du club.

Privé de son meilleur buteur, de sa figure de proue, de son guide, le PSG accumule les matchs nuls tout moisis et perd son avance sur Lille, qui passe devant au soir de la 38e journée en profitant de la défaite de Paris à Lorient. Ah au fait, Pitroipa se marrait comme une baleine car il venait juste de s’apercevoir qu’Erding jouait au Stade Rennais. Bad beat…

 

Raison numéro 2 de croire que le PSG ne sera pas champion en 2012-2013

Milano parano

22 septembre 2012. Pour l’anniversaire de Thiago Silva, qui a le mal du Milan et peine à s’intégrer à la vie parisienne, Zlatan lui organise une petite sauterie « bunga-bunga » à Milan. Lavezzi, Nene, Menez et Pastore sont là. Après un dernier shot de caïpirinha bien serré, la soirée par en couilles.

Deux heures plus tard, les Carabinieri mettent tout ce beau monde à l’ombre en attendant qu’une enquête pour prostitution et viol sur mineures soit diligentée. Huit mois de préventive plus tard, le quintet parisien est blanchi et libéré. Mais entretemps, Paris a fait la saison avec Hoarau et Luyindula devant. Et a donc terminé 11e, juste derrière Nancy. Bad l(f)uck…

 

Raison numéro 1 de croire que le PSG ne sera pas champion en 2012-2013

Samedi 11 août. Premier match de l’année au Parc. 250 000 personnes font le pied de grue devant le Parc en espérant assister aux grands début de la bande à Ibra. Dans les rues adjacentes, la place en virage se négocie à 7000 euros l’unité au marché noir… 2700 journalistes ont tenté de se faire accréditer et le multiplex de Canal se partage entre le match et la tribune VIP du Parc où se presse désormais le gotha international : le prince William et Kate Middleton, Tom Cruise et Yolanda, François Hollande et Valérie Trierweiler rabibochés, Nicolas Sarkozy, Omar Sy, Vincent Lagaf’ et Michael Vendetta, on en passe et des plus mûres.

A 20h30, il reste 230 000 frustrés sur le carreau. Les émeutes démarrent à 20h32, lorsque les CRS empêchent un homme de sauter les barrières du Parc à la perche, et se termineront le 7 septembre avec l’intervention des tanks et les bombardements aériens. Bilan : 230 000 morts et quelques blessés légers, selon la police.

Dans la foulée, le Préfet de Paris et les plus hautes instances de l’Etat décrètent la loi martiale et excluent le PSG de toute compétition pendant 2 ans. Zlatan déclare : « Je ne sais pas qui étaient tous ces gens, mais apparemment eux me connaissaient… »

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY :

PSG : Ibrahimovic, Lavezzi, Ménez, Pastore… Et Nene dans tout ça ?

Pau Gasol porte-drapeau de la délégation hispanique

 

Votre avis nous interesse