Archives Ancien Menly Il y a 3 années Rédigé par Julien Maron

Les réseaux sociaux modifient notre alimentation

On ne vous apprend rien on risque moins de grossir si on fait du sport que si on traîne sur Facebook ou Twitter… Une étude menée par The Hartman Group and Publicis Consultants et relayée dans le Huffington Post montre que les réseaux sociaux ont modifié notre culture alimentaire. Pour réaliser leurs travaux, les chercheurs ont quantifié le […]

On ne vous apprend rien on risque moins de grossir si on fait du sport que si on traîne sur Facebook ou Twitter…

Une étude menée par The Hartman Group and Publicis Consultants et relayée dans le Huffington Post montre que les réseaux sociaux ont modifié notre culture alimentaire.

Pour réaliser leurs travaux, les chercheurs ont quantifié le nombre de tweets envoyés pendant les heures de repas. Interrogés en décembre 2011, 29% des consommateurs en ligne avouent surfer sur les réseaux sociaux pendant qu’ils déjeunent.

Chez les 18-32 ans, ce pourcentage monte jusqu’à 47%. Ils ont plus souvent recours à Internet plutôt qu’à la télévision ou la presse papier pour chercher une recette ou des avis sur un restaurant.

Laurie Demeritt, présidente du groupe Hartam estime que « le choix alimentaire passe par un processus visuel plus que sensoriel ». On choisirait donc de plus en plus souvent les recettes, les nouveaux produits à tester et le dernier restaurant à découvrir en fonction de ce que nos « amis » postent sur les réseaux sociaux.

L’étude montre également qu’on envoie plus de tweets au moment du déjeuner. On s’ennuie au bureau pendant la pause ?

 

Votre avis nous interesse