Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Les beaux gosses vont payer plus d’impôts

Ça devait bien arriver un jour. Déjà obligés de voir leurs joues pincées durant toute leur jeunesse, forcés d’accepter les dizaines de demandes d’ajout sur Facebook, contraints de discuter avec toutes les filles qui viennent les draguer en soirée, arrêtés constamment dans la rue pour être photographiés, condamnés à être sujets aux compliments quotidiennement, les hommes […]

Les beaux gosses vont payer plus d'impôts

Ça devait bien arriver un jour. Déjà obligés de voir leurs joues pincées durant toute leur jeunesse, forcés d’accepter les dizaines de demandes d’ajout sur Facebook, contraints de discuter avec toutes les filles qui viennent les draguer en soirée, arrêtés constamment dans la rue pour être photographiés, condamnés à être sujets aux compliments quotidiennement, les hommes beaux voient un nouveau malheur s’abattre sur eux.

L’idée vient du Japon, où un économiste, Takuro Morinaga a créé la polémique. L’homme, dont on ne connaît pas le statut matrimonial, a proposé de majorer l’impôt des beaux gosses et de diminuer celui des laids, le but étant de faire grimper la côte des personnes au physique peu avantageux qui verraient leur revenu augmenter. Ainsi, si ce n’est pas leur allure qui convainc, ce sera leur portefeuille, profitant ainsi de la vénalité supposée des femmes.

Pour décider qui sera taxé, les hommes seront divisés en quatre catégories : les beaux gosses, les normaux, les moyennement laids et les laids. Selon la catégorie dans laquelle un jury de cinq femmes vous a placé, vos impôts peuvent être majorés de 100% ( ! ) ou voir vos impôts diminuer de 20% si la nature ne vous a pas gâté.

Takuro Morinaga espère ainsi combattre un fléau qui sévit au Japon. Seuls 50% des hommes de 30 à 35 ans sont mariés et le pays est en proie à un taux de natalité en chute libre accompagné de difficultés pour financer les retraites (tiens tiens, si François Hollande reprenait cette idée pour revenir à la retraite à 60 ans ?…) Si pour l’instant la taxe sur les beaux gosses reste une utopie, l’économiste continue de militer pour ce qui, selon lui, assurera au Japon «un avenir radieux.»

Alors, Morinaga va-t-il voir ses impôts réduits de 20% ? A vous de juger…

Source

A LIRE AUSSI SUR MENLY : 

- Des blogueurs posent pour la campagne H&M Fashion Against Aids 

- Couple : L’amour dure vraiment trois ans 

Votre avis nous interesse