Législatives : Bayrou devrait essuyer un nouvel échec à Pau
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Législatives : Bayrou devrait essuyer un nouvel échec à Pau

11h00 : Selon un sondage Ifop-Fiducial pour le JDD d’hier, François Bayrou ne remporterait pas le match en cas de duel ou de triangulaire dans son fief à Pau , la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. »Il y a évidemment une équation politique qui n’est pas facile », avoue le candidat centriste ce matin sur France Inter, une partie de l’électorat de […]

11h00 : Selon un sondage Ifop-Fiducial pour le JDD d’hier, François Bayrou ne remporterait pas le match en cas de duel ou de triangulaire dans son fief à Pau , la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. »Il y a évidemment une équation politique qui n’est pas facile », avoue le candidat centriste ce matin sur France Inter, une partie de l’électorat de droite, que je connais bien et parmi lequel je compte des amis, a été profondément choquée par le fait que je vote François Hollande ».

09h30 : L’affaire continue entre Zemmour et Taubira (voir ci-dessous). Le chroniqueur se défend ce matin sur RTL, lors de son émission matinale : « Vous savez, il y a dans ce pays des professionnels du choquage, de l’indignation tarifée » (…) « Ils passent leur temps à vous faire des procès d’inquisition, non seulement sur les mots que vous employez, c’est même pas les mots, parce que derrière les mots il y a vos pensées et derrière vos pensées, il y a vos arrières pensées. Quand j’attaque Taubira, c’est ni la femme que j’attaque, ni encore moins évidemment la femme noire que j’attaque. Je fais une analyse politique, idéologique, et les personnes ne sont pas en cause. Je pense que ce n’est plus aujourd’hui, comme au 19e siècle, la femme qui est diabolisée, mais l’homme. On peut ne pas être d’accord avec moi, ça ne me dérange pas ».

Voir la vidéo de E. Zemmour de ce matin :

Eric Zemmour : « Une mise au point et la… par rtl-fr

09h00 : Marine Le Pen soutient le chroniqueur Eric Zemmour, accusé de racisme et de machisme par le MRAP et SOS-Racisme et menacé d’éviction par la direction de RTL. Sur les ondes, le journaliste avait fustigé mercredi dernier Christiane Taubira, ministre de la Justice, son programme pour les tribunaux correctionnels pour mineurs et son projet de loi contre le harcèlement sexuel : « En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes et ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues, sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais », avait-il dit. Et de dépeindre le portrait de la ministre : « douce et compatissante, compréhensive », comme « une maman pour ses enfants, ces pauvres enfants qui volent, trafiquent, torturent, menacent, rackettent, violentent, tuent aussi parfois ». Pour la présidente du FN, si Zemmour se fait virer, ce serait « une grave atteinte au pluralisme des opinions dans les médias ». 

08h30 : Dans la 1ère circonscription du Rhône, les électeurs de la gauche devront s’accrocher. Car deux candidats de la même famille, a priori, s’affrontent. Il s’agit de Philippe Meirieu, candidat écologiste parachuté et soutenu par le PS et de Thierry Braillard, du Parti Radical de Gauche, soutenu par le maire socialiste de Lyon Gérard Collomb. Et sur le terrain, les deux candidats ne s’épargnent pas. Un combat de coqs qui jouera en faveur du candidat UMP Michel Havard, sans aucun doute, à moins que la gauche accorde ses violons. Source.

08h00 : Christine Lagarde, directrice du FMI, avait appelé les Grecs à payer leurs impôts plutôt que de se plaindre, et que les enfants démunis d’Afrique avaient davantage besoin d’aide que la population grecque. Pour Jean-Luc Mélenchon, ces propos sont « indignes » : « De quel droit parle-t-elle de cette façon aux Grecs ? Ce sont des propos indignes. S’il y avait une morale politique, Christine Lagarde devrait s’en aller du poste qu’elle occupe ». Et l’eurodéputé d’ajouter : « Pourquoi ne dit-elle pas : ce sont les armateurs, c’est-à-dire les capitalistes, qui doivent payer leurs impôts, alors qu’ils ne les paient pas ? ».

07h00 : En campagne hier à Hénin-Beaumont pour les législatives, Jean-Luc Mélenchon s’en est pris à Martine Aubry. Tout en accusant Philippe Kemel, son adversaire socialiste dans le Pas-de-Calais, d’avoir « triché » aux élections internes de son parti : « Ce militant socialiste Philippe Kemel a mis une pagaille noire dans son camp en trichant aux élections internes », déclare l’eurodéputé sur France 3. Et d’ajouter : « Je trouve un peu gonflé de leur part de dire que c’est moi qui fait progresser Mme Le Pen par la bataille que je mène. Je n’étais pas là quand elle est arrivée à 35% dans la commune d’Hénin-Beaumont et à 31% dans la circonscription, ça c’est la responsabilité des socialistes ». L’ex-candidat à l’Elysée s’est dit « consterné » par des propos attribués à Martine Aubry, laquelle avait déclaré : « On n’est pas de gauche quand on met Marine Le Pen au centre du débat politique ».

Lundi 28 mai 2012 : 

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Grollande Hebdo n°2 : retour sur la deuxième semaine du président Hollande

Henri Guaino : « un président de la République ne peut pas avoir une vie normale »

Vendredi 25 mai 2012 : 

11h44 – Après Dati et Yade, le PS s’en prend à lutte de pouvoir à l’UMP. Trop content de pouvoir taper sur les adversaires, Harlem Désir en rajoute une couche sur Public Sénat : « Ils sont déjà dans une espèce de primaire sauvage pour 2017. Ils prétendent imposer une cohabitation à la tête de l’Etat et ils ne sont même pas capables de supporter leur propre cohabitation au sein de l’UMP« .

11h27 – François Fillon et Jean-François Copé luttent pour prendre la tête de l’UMP. Rachida Dati s’était déjà mêlée aux festivités. Maintenant, c’est Rama Yade qui rejoint la joyeuse troupe : « Ce combat de coqs manque singulièrement de dignité. Les électeurs de l’UMP méritent mieux. Ce n’est pas le temps de s’écharper de manière aussi sanglante devant les caméras en pleine élection législative. Je crois qu’il serait beaucoup plus malin pour ces leaders de l’UMP de travailler à organiser une alternative au PS et au FN« .

10h35 – Henri Guaino était l’invité de France Info ce matin. Il a tenu à minimiser ce qu’on appelle déjà la guerre des chefs de l’UMP : « Il n’y a pas de dispute. Tout ça est une affaire montée par une sur-interprétation journalistique. Tout le monde devrait prendre sur lui et ne participer à aucune division. Les candidats aux législatives ont besoin de l’unité de leur famille politique. C’est vrai qu’il n’y a plus de leader naturel. Il y a un secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé qui est mon ami, qui mène légitimement le combat des législatives. Ensuite il y a un ancien Premier ministre, qui est mon ami aussi. Il a évidemment un rôle éminent dans le combat actuel. Nous verrons après les élections, le moment venu, qui incarnera le mieux ce mouvement politique« .

L’ancien conseiller présidentiel n’a pas oublié de tirer à gros boulets sur François Hollande : « La carrure de Hollande, elle va se juger aux actes. Pour l’instant, on a avancé sur rien. Par rapport à des promesses de campagne, on a même reculé ».

10h06 – Depuis l’annonce du gouvernement Ayrault, les attaques de l’UMP ont tendance à se cristalliser sur la personne de Christianne Taubira, la nouvelle garde des sceaux. Jean-Christophe Cambadélis, le secrétaire national du PS, a aujourd’hui volé à son secours. Il a estimé que les critiques à l’encontre de la ministre de la justice étaient « assez limites«  : « Je trouve d’un certain point de vue que l’idée d’angler l’attaque contre ce gouvernement à travers Mme Taubira est assez limite. Pourquoi on attaque Mme Taubira ? Parce que c’est une femme, parce qu’elle vient des Dom-Tom« .

Quand le journaliste, lui, demande s’il trouve que la droite est « raciste« . Cambadélis a botté en touche : « Je n’ai pas dit cela » mais qu’il a vu « un exemple de ce qu’est l’angle de la politique de la droite. Jean-François Copé essaye d’être en résonance avec le Front national« .

De là à parler de racisme, on est quand même pas très loin.

Votre avis nous interesse