Le Petit Journal de l’Euro : l’Espagne a flippé, Thierry Roland acteur et
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Le Petit Journal de l’Euro : l’Espagne a flippé, Thierry Roland acteur et un caleçon à 100 000 euros

  1) L’Espagne a flippé Grandissime favori (avec les Teutons) de la compétition, l’Espagne semblait bien partie pour réaliser l’historique triplé Euro-Coupe du Monde-Euro, surtout après la fessée-déculottée infligée à une équipe d’Irlande « courageuse mais limitée » selon l’expression consacrée. Eh bien pas du tout. Les hommes de Del Bosque en ont bavé des ronds de […]

 

1) L’Espagne a flippé

Grandissime favori (avec les Teutons) de la compétition, l’Espagne semblait bien partie pour réaliser l’historique triplé Euro-Coupe du Monde-Euro, surtout après la fessée-déculottée infligée à une équipe d’Irlande « courageuse mais limitée » selon l’expression consacrée. Eh bien pas du tout. Les hommes de Del Bosque en ont bavé des ronds de chapeau pour battre la Croatie (1-0, 88e, Navas) et ont même été proches de la sortie. Incapables de mettre en danger la défense croate, les Espagnols ont failli rentrer à la casa plus tôt que prévu : entre la tête de Rakitic sauvée miraculeusement par Casillas, la demi-volée de Perijic également sortie par le portier ibère et les deux pénos généreusement oubliés par monsieur Stark, les Croates peuvent avoir les boules.

En croate, « regret » se dit « zaljenje »…

2) L’Italie bat les Verts et va jouer les Bleus

On ne peut pas dire que le résultat d’Irlande-Italie soit vraiment une surprise. 2-0, c’était le tarif minimum dans ce groupe C. Avant le match, les joueurs et le staff de la Nazionale avaient déclaré avoir peur d’un match arrangé entre l’Espagne et la Croatie : venant d’eux et en plein scandale du Calcioscommesse, c’est assez désopilant. Il n’en a rien été et les Transalpins ont fait ce qu’ils avaient à faire face aux Celtes grâce à Cassano et Balotelli. L’Espagne et l’Italie sont donc qualifiés, tout le monde est content. Ah et sinon, si les Bleus ne déconnent pas ce soir contre la Suède, on aura droit à une belle revanche de la finale 2006 face aux gomin… Italiens. C’est pas une bonne nouvelle, ça ?

3) Thierry la Fronde

On savait Thierry Roland commentateur de foot, vaguement raciste, franchement mysogyne, totalement réac’ et un peu beauf sur les bords. Mais « la voix du foot en France », était également un excellent comédien. Surtout lorsqu’il s’agissait de jouer son propre rôle. Déjà présent dans le dantesque « Delphine 1 Yvan 0″, Thierry Roland avait incarné son propre personnage dans le chef d’oeuvre d’Onteniente, « 3 zéros ». Eh bien figurez-vous que le compère de Larqué fera une dernière apparition – donc – dans le prochain film du réalisateur des inoubliables « Camping » 1 et 2. Un film avec Chabat et Depardieu se déroulant dans l’univers des courses hippiques… Car le tiercé, c’était aussi sa grande passion à Thierry. Comme Omar, quoi…

4) Le caleçon à 100 000 €

Nicklas Bendtner, auteur d’un doublé mercredi dernier face au Portugal, se souviendra sans doute longtemps de ce match finalement perdu (2-3). Il faut dire que le Danois a tenté un coup de poker qui s’est malheureusement révélé infructueux. Bad beat ! En exhibant fièrement son boxer après le deuxième but, l’ancien joueur d’Arsenal pensait faire un petit coup de pub gratuit à un site de paris en ligne irlandais, dont le nom était inscrit sur la bande élastique. Seul problème : ce genre de happening n’est pas du goût de l’UEFA, dont la publicité pendant les grandes compétitions demeure la chasse gardée. On ne touche pas aux sponsors officiels ! Du coup, l’instance dirigée par Platoche a sanctionné le joueur de Sunderland en lui collant une amende de 100 000 €.

Ca fait cher le coup de pub pour Bendtner. A part bien sûr, si ledit site l’a rémunéré plus de 100 000 € pour ce buzz planifié. Ce qui ne serait pas étonnant…

5) Rafle à la russe

On vous le disait il n’y a pas si longtemps : les supporters russes sont les plus virulents cette année. A côté, les Anglais qui ont essayé d’envahir le terrain après Angleterre-Suède passeraient presque pour des ultras monégasques. Du coup, la police polonaise a préféré pendre les devant. Pour éviter tout incident, elle a décidé d’arrêter 72 supporters russes avant le match Grèce-Russie, directement dans les rues de Varsovie ! Résultat : sans le soutien de ses hooligans les plus zélés, l’équipe de Dick Advocaat s’est fait sortir de l’Euro au terme d’un scénario rocambolesque.

C’est tout pour aujourd’hui ? Oui, et c’est déjà pas mal…

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY :

Mercato, rumeurs et transferts : Giroud a signé à Arsenal, Kalou trop cher pour Lille

Euro 2012 : le 11 titulaire des montres de sport

Votre avis nous interesse