Archives Ancien Menly Mis à jour le 20/06/2012 Rédigé par Julien Maron

Le Petit Journal de l’Euro 2012, ép. 11 : Les Bleus ont tout faux

1) Ikea 2 – Conforama 0 Comme dirait Luis Fernandez, « Bôh, c’est ça le footbôl ! » Encensés après un France-Ukraine plutôt réussi (enfin, surtout la seconde mi-temps), les Bleus se font démonter par toute la presse depuis hier soir. « Pathétique », « Une parodie de match » (le10sport.com), « Par la petite porte » (lequipe.fr), « La France faible (sofoot.com)… Bon, […]

1) Ikea 2 – Conforama 0

Comme dirait Luis Fernandez, « Bôh, c’est ça le footbôl ! » Encensés après un France-Ukraine plutôt réussi (enfin, surtout la seconde mi-temps), les Bleus se font démonter par toute la presse depuis hier soir. « Pathétique », « Une parodie de match » (le10sport.com), « Par la petite porte » (lequipe.fr), « La France faible (sofoot.com)… Bon, en même temps, la bande à Lolo l’a bien cherché aussi, avec un match aussi moisi et cette défaite face à la Suède (0-2). Pour un peu, on se serait cru revenu en Afrique du Sud, avec Domenech sur le banc et les guignols de Knysna sur le terrain.

2) E viiiiiiva Españaaa !

Du coup, cette petite humiliation suédoise nous offre l’Espagne en quart de finale. Ô joie, ô bonheur ! Iniesta face à Rami ! Xavi contre Diarra ! Et en plus, les Espagnols auront le couteau entre les dents après leur échec en quart de l’Euro 2000 et en 8e de la Coupe du Monde 2006. La seule bonne nouvelle finalement, c’est que le blond filasse de service sera suspendu et remplacé par Koscielny. Franchement, ça ne peut pas être pire.

3) God save the Wayne

Pour une fois que les Rosb nos amis d’outre-Manche nous filent un coup de main, on ne va pas s’en plaindre, hein ? Donc, merci à Wayne Rooney pour avoir poussé ce ballon dans le but de Pyatov – en même temps, à 30 cm du but vide… – merci à Joe Hart d’avoir sorti toutes les tentatives ukrainiennes et à Roy Hodgson de nous avoir laissé prendre 1 point contre son équipe. Et pendant qu’on y est, merci aussi à Shevchenko de s’être blessé et de ne pas avoir joué. Finalement, ils sont sympas ces rouqu Anglais…

4) Du rap, encore du rap, toujours du rap

« Mozart ? C’est qui çui-là ? Les Rolling Stones ? Connais pas. Moi c’que j’kiffe, c’est Booba ! » On s’en doutait un peu, mais là c’est confirmé : la musique des footeux, c’est le rap. Et seulement le rap. Confirmation avec la playlist des joueurs de l’équipe de France publiée par Libé en collaboration avec Spotify. En gros, de Nasri à Mexès en passant par Ribéry et Valbuena, le seul son qui entre dans leur casque Docteur Dre à 300 boules, c’est Jay-Z, Sefyu, Pitbull, Puff Daddy, Booba et Soprano. Des trucs de bonhomme, quoi ! Ah non, on me dit que Cabaye aime Coldplay et que Lloris écoute Police et Adele. Adele ? Il serait pas un peu gay le sosie de Palmade ?

La playlist complète des Bleus.

 

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Euro-Trash : Virginie Caprice, le cote&match version sexy

Wayne Rooney : le casier judiciaire accablant

 

Votre avis nous interesse