Archives Ancien Menly Mis à jour le 02/07/2012 Rédigé par Julien Maron

Le guide de l’éthylotest obligatoire

Dimanche 1er juillet a marqué en France le début de l’obligation de disposer d’un éthylotest dans son véhicule. Que dit précisément le texte entré en vigueur, comment s’utilise un éthylotest ou encore quel type d’appareil acheter ? Voici le guide pratique : Ethylotest, pour qui ? Le texte qui est entré en vigueur dimanche 1er […]

Dimanche 1er juillet a marqué en France le début de l’obligation de disposer d’un éthylotest dans son véhicule. Que dit précisément le texte entré en vigueur, comment s’utilise un éthylotest ou encore quel type d’appareil acheter ? Voici le guide pratique :

Ethylotest, pour qui ?

Le texte qui est entré en vigueur dimanche 1er juillet dernier est clair, l’éthylotest devient obligatoire pour « tous les conducteurs de véhicules terrestres à moteur ». Tous ? hum, pas tout à fait puisqu’en en sont exclus les utilisateurs de scooters de 50 cm3. Autrement dit, si l’on roule sur un petit deux-roues, ce n’est pas la peine d’estimer son alcoolémie avant de prendre la route ? Étrange.

Utilisation :

Souffler dans un éthylotest juste après avoir consommé de l’alcool ne sert pas à grand chose. En effet, il est acquis qu’au moins 45 minutes (en moyenne, puisque nous ne sommes pas tous égaux devant l’alcool) soient nécessaires pour que l’alcool absorbé par un corps humain soit restitué correctement pour en obtenir sa lecture en « gramme ».

Quel type d’appareil acheter :

Passons sur les difficultés d’acheter en ce moment un éthylotest avec les nombreuses ruptures de stocks constatées, les choses vont très vite rentrer dans l’ordre de ce point de vue-là. Deux types d’appareils sont disponibles : chimique et électronique. La plupart des utilisateurs s’accordent à dire que l’appareil électronique est moins précis dans son rendu, un peu à l’instar du thermomètre électronique.

L’éthylotest chimique présente donc davantage de garanties de précision et coûte beaucoup moins cher : à partir de 1€, contre 80€ au moins pour son pendant électronique. Le désavantage du chimique est cependant d’être limité dans le temps avec une durée de vie de 2 ans en moyenne, tandis que l’électronique est potentiellement impérissable. Quelle que soit la technologie retenue, assurez-vous en tout cas que l’appareil soit de Norme Française (NF).

Les risques encourus en cas de non présentation :

Théoriquement depuis ce dimanche, si les forces de l’ordre contrôlent votre véhicule et que vous ne puissiez leur présenter un éthylotest en état de marche, un PV de 11 € peut vous être dressé. Théoriquement car en pratique, vous ne serez pas sanctionné avant le 1er novembre 2012, les pouvoirs publics laissant ainsi 4 mois aux usagers de la route pour se mettre en conformité. De leur côté, il est à noter que les associations d’automobilistes de sécurité et prévention routières estiment que ce montant de 11€ est nettement insuffisant.

A LIRE AUSSI SUR MENLY

- Espagne – Italie : revue de presse de la victoire de la roja

Votre avis nous interesse