Archives Ancien Menly Mis à jour le 05/04/2012 Rédigé par Julien Maron

LDC et Europa League : la France en deuxième division

Cette année, la qualification de l’Olympique de Marseille en 1/4 de finale de la Ligue des Champions fut un peu l’arbre qui cacha la forêt pour les clubs français : Lille, inexistant, et Lyon, sorti sans gloire de la compétition par le club chypriote de l’Apoel Nicosie dès le 8e, le bilan n’est pas brillant. […]


Cette année, la qualification de l’Olympique de Marseille en 1/4 de finale de la Ligue des Champions fut un peu l’arbre qui cacha la forêt pour les clubs français : Lille, inexistant, et Lyon, sorti sans gloire de la compétition par le club chypriote de l’Apoel Nicosie dès le 8e, le bilan n’est pas brillant. Pas mieux, et même pire, en Europa League, où aucun de nos représentants ne sut atteindre les 16e de finale dans une compétition pourtant loin d’être inaccessible pour Sochaux, Rennes et davantage encore le PSG.

Résultat, les clubs français vont payer leur piètres « exploits » de 2011, et plus globalement des années précédentes, et le payer cash dès la saison 2013-14, puisqu’à cette date la Ligue 1 sera reléguée à la 6e place à l’indice européen (en lieu et place du Portugal) ce qui obligera le 3e du championnat français à passer par… deux tours préliminaires, avant d’être admis directement en LDC !

Un camouflet pour notre Ligue 1 déjà décriée pour la faiblesse de son niveau  – même si en la matière, on mêle souvent à tort l’intégralité d’un championnat à ses 2 ou 3 clubs phares – eu égard aux autres grands pays de football du Vieux continent, mais également pour le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez, tellement ambitieux depuis sa prise de fonctions en 2002, et qui, s’il a incontestablement permis à son employeur de faire rentrer davantage de cash dans les caisses n’a pas sur faire grandir un championnat de France qui risque de s’éloigner encore un peu plus de l’Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne ou encore l’Italie.

Votre avis nous interesse