Archives Ancien Menly Mis à jour le 15/06/2012 Rédigé par Julien Maron

Laurent Blanc allume Benzema et préfère Menez à Ben Arfa

A quelques heures du match face à l’Ukraine, Laurent Blanc a livré ses impressions sur la suite de la compétition et ne s’est pas retenu quand il s’agissait de critiquer ses joueurs, Karim Benzema en tête. En toute décontraction, il a admis aussi que Ben Arfa pouvait légitimement prétendre à une place de titulaire mais […]

Laurent Blanc allume Benzema et préfère Menez à Ben Arfa

A quelques heures du match face à l’Ukraine, Laurent Blanc a livré ses impressions sur la suite de la compétition et ne s’est pas retenu quand il s’agissait de critiquer ses joueurs, Karim Benzema en tête. En toute décontraction, il a admis aussi que Ben Arfa pouvait légitimement prétendre à une place de titulaire mais que Menez était tout de même plus doué.

Laurent Blanc s’y connait en foot. Ainsi, quand il parle tout le monde l’écoute. Laurent Blanc connait aussi le poids des mots. Pourtant, il n’ a pas hésité à juger très sévèrement la performance de Karim Benzema face à l’Angleterre. « Moyen », « dispersé », « sans envie », l’attaquant des Bleus n’a pas convaincu, loin de là. Dézonnant constamment, « il a cherché à faire la différence individuellement alors que la solution passait par un jeu collectif ».

Et si on peut légitiment s’attendre à le voir en pointe cet après-midi contre l’Ukraine, il doit tout de même se méfier de la concurrence féroce d’Olivier Giroud. Un joueur « plein de volonté qui a toujours pesé sur le jeu à chacune de ses rentrées ». Sans pour autant remettre en cause le madrilène, Blanc lui conseille de « faire attention ».

Autre joueur menacé, Samir Nasri. S’il ne souhaite pas revenir sur le geste qui a agité les médias cette semaine, Blanc a laissé entendre que le mancunien était sur la sellette. Pour le remplacer, on pourrait penser que c’est Hatem Ben Arfa qui tient la corde. Mais l’enfant terrible du foot Français « n’a pas encore fait ses preuves et n’a pas apporté grand chose lundi contre l’Angleterre ».

En plus, s’il reconnait que Ben Arfa est talentueux, Blanc estime que Jérémy Ménez est « bien plus doué » et « sera celui qui entrera probablement en jeu » contre les ukrainiens. Sentant qu’il est allé un peu loin dans ces propos, Blanc a tenu à contre-balancer, jugeant que le joueur de Newcastle a « tout pour devenir un joueur majeur de l’équipe de France ».

Face à l’Ukraine Laurent Blanc parie sur la victoire des bleus « 2 ou 3 buts à 0″. Un pronostic étonnant mais Blanc est sûr de lui : « avec quelques réajustements tactiques, éventuellement au cours du match, on a les moyens de les battre ». Un trop plein de confiance qui à priori ne devrait pas lui coûter trop cher.

Car Laurent Blanc n’est pas sélectionneur de l’équipe de France. Ancien joueur du dimanche, Laurent Blanc, homonyme de l’homme à la touillette est un retraité parisien qui suit les Bleus depuis toujours. Et forcément, il s’y connait en foot.

 A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Euro 2012 : Et soudain, Gourcuff manque à l’équipe de France

Euro 2012 : Ménez  « on m’a plus souvent jugé sur mon image que sur mes performances »

Euro-Trash : les hooligans condamnés à de la prison ferme

Espagne – Irlande : les supporters irlandais ont du choeur (vidéo)

Votre avis nous interesse