Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Lanvin en mode anonymous pour la rentrée

Alber Elbaz sait décidément faire parler de sa Maison Lanvin, et lui conférer ses lettres d’élégance comme d’ouverture. Faisant suite à la très médiatisée collaboration avec le géant mainstream suédois H&M, la campagne publicitaire de cet automne est également en phase de faire couler beaucoup d’encre dès la rentrée. La marque n’a pas signé le […]

Lanvin en mode anonymous pour la rentrée


Alber Elbaz sait décidément faire parler de sa Maison Lanvin, et lui conférer ses lettres d’élégance comme d’ouverture.

Faisant suite à la très médiatisée collaboration avec le géant mainstream suédois H&M, la campagne publicitaire de cet automne est également en phase de faire couler beaucoup d’encre dès la rentrée. La marque n’a pas signé le dernier modèle en vogue, mais a laissé cette tache  à des anonymes ordinaires et transgénérationnelles.

Une manière aussi originale que personnelle de faire descendre la mode dans la rue, et de révéler le caractère, la personnalité, l’authenticité des femmes et des hommes qui s’habillent en Lanvin. Une vision toujours aussi iconoclaste et radicale, Elbaz avouant lui-même dans le dernier Vogue UK aime « les rides, les cheveux, les poils, les gens mûrs ».

Âgés de 18 à 82 ans pour la plus senior de ce casting de choc, une ex-danseuse de cabaret new-yorkais, ils ont tous été shootés dans un chambre d’hôtel US, sous l’oeil avisé et désormais habitué de Steven Moisel, déjà auteur du précédent « coup publicitaire » de la maison Lanvin.

Révélation totale fin août à travers un mini-film, puis au sein des pages glacées des magazines mode de la rentrée.

 

 

Votre avis nous interesse