Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Jean-Marie Le Pen : « François Hollande est un jean-foutre »

21 h 30 – Jean-Marie Le Pen : « François Hollande est un jean-foutre » Jean-Marie Le Pen n’apprécie pas que François Hollande n’ait pas reçu sa fille lors des consultations qu’il a organisées avec les chefs de partis. « Il n’a pas invité Marine Le Pen, parce que c’est un parti qui n’est pas représenté à l’Assemblée […]

Jean-Marie Le Pen : "François Hollande est un jean-foutre"

21 h 30 – Jean-Marie Le Pen : « François Hollande est un jean-foutre »

Jean-Marie Le Pen n’apprécie pas que François Hollande n’ait pas reçu sa fille lors des consultations qu’il a organisées avec les chefs de partis. « Il n’a pas invité Marine Le Pen, parce que c’est un parti qui n’est pas représenté à l’Assemblée nationale. Je ne sais pas si le président suit l’actualité (…) mais il n’y a plus d’Assemblée nationale, il y en aura une quand les députés seront élus », a-t-il déclaré. L’explication du président de la République ne convient apparemment pas au président d’honneur du FN. « Se référer à un parti politique représenté à l’Assemblée nationale, c’est un propos de ‘jean-foutre’ « , a-t-il ajouté.

13h20 : Cécile Duflot en a marre d’entendre parler de ses propos sur le cannabis. Nous aussi. Alors pour en finir et boucler la boucle, la parole revient à la ministre du Logement qui s’est exprimée sur son compte Twitter. « Je me demande quelle nouvelle polémique stupide l’UMP tendance lourdauds va tenter de créer pour la journée…. #carambaencoreraté » Il paraît que Jean-Yves Le Drian est venu au conseil des ministres en chemise hawaïenne, l’UMP est sûrement sur le coup.

11h35 : La polémique ne désenfle pas suite aux propos de Cécile Duflot qui souhaite la légalisation du cannabis. Après Xavier Bertrand ce matin, c’est au tour d’Henri Guaino de s’exprimer à ce sujet. « C’est vraiment un désastre moral, cette idée de légaliser le cannabis, les drogues douces comme si elles étaient douces, comme s’il n’y avait pas de rapport entre drogues douces et drogues dures! » a déclaré l’ancien conseille spécial du président Sarkozy. Avant d’ajouter, « mais comment va-t-on élever nos enfants, si on continue de cette façon? (…) Je sais, quand j’entends Mme Duflot, pourquoi j’ai soutenu Nicolas Sarkozy et pourquoi je ne voulais pas que cette gauche-là – celle de Mme Duflot et de quelques autres – soit au pouvoir ». A l’heure ou la gauche occupe tout l’espace médiatique, la droite tente comme elle peut de faire entendre sa voix alors que tous les sondages la donne perdante aux législatives.

10h50 : Pour Rama Yade, la gauche au pouvoir, « c’est Woodstock à l’Education Nationale ». L’allusion au festival hippie, intervient au lendemain de la déclaration de Cécile Duflot qui souhaite la dépénalisation du cannabis. L’ancienne secrétaire d’État chargée des Sports était ce matin sur France 2 et semble vouloir continuer d’entretenir la polémique. La vice-présidente du parti radical a également déclarée :  « la crise de l’école c’est aussi du fait de ce laxisme éducatif qui conduit la gauche à privilégier une baisse de niveau pour ne pas faire faire d’efforts aux élèves. »

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Législatives : la gauche parlementaire a déjà gagné

Xavier Bertrand : « Si la gauche l’emporte, il y a aura légalisation de la consommation du cannabis »

10h30 : Xavier Bertrand en est persuadé, en tout cas, c’est ce qu’il a dit ce matin sur RMC/BFMTV : « Si la gauche l’emporte, il y a aura légalisation de la consommation du cannabis ». 

10h15 : La patronne du Medef, Laurence Parisot, était sur RTL ce matin. Inquiète de l’augmentation du Smic, et du « risque sérieux » sur l’emploi, elle a demandé une saisine du comité d’experts, afin de réaliser une étude d’impact pour mesurer « les effets sur l’économie ». La démarche doit être faite pour les retraites également selon Mme Parisot. Cette dernière dénonce un problème de méthode de la part du gouvernement Ayrault : « Pourquoi ne pas avoir fait chiffrer les différents scénarios, pourquoi ne pas avoir saisi le COR (conseil d’orientation des retraites), pourquoi ne pas avoir rendu publics les effets financiers à moyen et long terme sur la viabilité de notre système? C’est ceci qui manque ».

Pour revoir l’intervention de Laurence Parisot, sur RTL  :

 

09h50 : Interrogé ce matin sur Europe 1, Daniel Cohn-Bendit parle de la campagne « catastrophique » effectuée par le parti écolo : « Europe Ecologie doit se reprendre mais il y a un véritable potentiel électoral en France », déclare le député européen, qui estime que pour législatives, EELV peut faire un score de 6%, et obtenir entre 17 et 23 députés à l’Assemblée.

09h20 : Interrogé ce matin, sur RMC et BFMTV, Xavier Bertrand s’est exprimé sur la réforme des retraites voulue par le gouvernement Hollande : « Peu de bénéficiaires, beaucoup de déçus mais encore plus d’inquiets ».

08h10 : Cécile Duflot a donné le point de vue de son parti EELV sur le cannabis, hier sur RMC. Depuis, la droite dénonce la cacophonie et le laxisme de la gauche… Daniel Cohn-Bendit, interrogé ce matin sur Europe 1 à ce sujet, a avoué avoir pris lui-même « des petits gâteaux ». Et d’ajouter : « Je trouve ce débat affligeant. « Les gens veulent-ils des ministres hypocrites ? La déclaration de Cécile Duflot n’était « ni un pétard ni une boulette ». « Arrêtons avec ce débat, ce n’est pas un grand problème. Mais c’est un problème compliqué »,

07h00 : Hier, Eva Joly a été chahutée par des partisans du candidat UMP aux législatives, Eric Woerth, alors que l’ex-candidate à la présidentielle avait donné rendez-vous à la presse devant la mairie de Chantilly (Oise), fief de l’ancien ministre du Travail. Tandis que Mme Joly taclait le maire de la ville – sur le financement de la campagne 2007 de N. Sarkozy notamment -, une trentaine de militants a débarqué, affichettes à la mains et scandant : « Woerth plus honnête que Joly », « Joly, 2% », « Venude » ou encore « Chantilly sans Joly ». L’ancienne magistrate aurait même reçu quelques gouttes d’eau du système d’arrosage.

Mercredi 06 juin 2012 : 

*******

10h55 : Interviewé par Direct Matin, le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon s’est une fois de plus attaqué à Marine Le Pen et au FN. « Un adversaire rusé et pervers » qu’il souhaite « éradiquer politiquement ». Mais l’ancien candidat à la présidentielle s’en est également pris au Parti Socialiste qui « l’agace parce qu’il veut la majorité absolue à n’importe quel prix, quitte à faire perdre la gauche » dans certaines circonscriptions. Selon Mélenchon, le PS « craint » que le Front de gauche ne devienne « un groupe charnière à l’Assemblée » même s’il assure faire partie de la majorité présidentielle.

09h55 : Alors que François Hollande consulte tous les partis politiques depuis lundi pour préparer le sommet du G20 au Mexique ainsi que le conférence de Rio, Marine Le Pen n’est pas dans les invitations. La présidente du FN se dit « scandalisée » par cette exclusion : François Hollande qui « consulte tous les partis politiques sauf le Front national alors que nous sommes la troisième force du pays »? Pour elle, c’était pourtant « la moindre des choses, je représente un électeur sur cinq ! » Et d’ajouter : « On cherche à nous couper la parole, la parole de 6,5 millions de Français ! (…) »

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Jamel Debbouze : « J’aurais pu voter à droite, après tout, je paie l’ISF »

Jubilé d’Elizabeth II : suivez la dernière journée en direct sur BFMTV

08h45 : Interrogée sur France Info ce matin, Marine Le Pen revient sur le duel judiciaire qui l’oppose à J.L Mélenchon, concernant le faux tract distribué à Hénin-BeaumontLa présidente du FN qualifie ainsi son adversaire de « Pauvre chochotte, il va pleurnicher au tribunal ! » Pour elle, Mélenchon va perdre car « ce tract est légal ».

07h00 : Hier soir, Marine Le Pen tenait une réunion publique à Hénin-Beaumont. Son discours a rapidement viré à l’escarmouche. Elle a qualifié son adversaire J. L Mélenchon d‘ »hurluberlu d’extrême gauche » au « visage hideux et dangereux », qui « vomit la démocratie » qui voudrait « noyer la circonscription sous une marée » d’immigrés « clandestins ». Et d’ajouter : « Proche idéologiquement par le passé des Moudjahidine du peuple, une espèce de secte politico-religieuse iranienne considérée comme une organisation terroriste tant par l’Union européenne que par les Etats-unis… c’est un article de Libération, ses amis de Libération, qui nous l’avait révélé ».

Mardi 05 juin 2012 : 

Votre avis nous interesse