Jean-Luc Mélenchon porte plainte contre Jean-François Copé, NKM et Alain Juppé
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Jean-Luc Mélenchon porte plainte contre Jean-François Copé, NKM et Alain Juppé

17 h 45 – Jean-Luc Mélenchon porte plainte contre Jean-François Copé, NKM et Alain Juppé Cela faisait quelques semaines que l’on n’entendait plus parler de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat Front de gauche à la dernière présidentielle vient de porter plainte contre trois grands noms de l’UMP. Jean-Luc Mélenchon reproche à Jean-François Copé, Alain Juppé et […]

17 h 45 – Jean-Luc Mélenchon porte plainte contre Jean-François Copé, NKM et Alain Juppé

Cela faisait quelques semaines que l’on n’entendait plus parler de Jean-Luc Mélenchon. Le candidat Front de gauche à la dernière présidentielle vient de porter plainte contre trois grands noms de l’UMP. Jean-Luc Mélenchon reproche à Jean-François Copé, Alain Juppé et Nathalie Kosciusko-Morizet d’avoir déclaré qu’il était complaisant avec l’antisémitisme. Les responsables UMP ciblaient notamment sa supposée proximité avec le compositeur grec Mikis Theodorakis, connu pour tenir des propos peu amicaux envers le « lobby juif ». source.

17 h 30 – Marylise Lebranchu veut repousser les régionales

Selon la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, il faudrait « repousser les élections départementales et régionales ». Marylise Lebranchu explique qu’« il n’y a aucune raison de reporter les élections municipales. En revanche, compte tenu du fait que nous allons abroger définitivement le conseiller territorial à la rentrée (..), il faut repousser les élections départementales et régionales ». La suppression des conseillers territoriaux, instaurés par le gouvernement Fillon, faisaient partie des promesses de campagne de François Hollande. « Le report à 2015 des cantonales et régionales sera fort à propos », avait également jugé mi-juillet le sénateur Yves Krattinger (PS), à la manoeuvre pour l’organisation des états généraux de la démocratie territoriale, qui doivent contribuer à une nouvelle étape de la décentralisation.

13 h 50 – Alassane Ouattara remercie François Hollande pour l’annulation de la dette ivoirienne

Le président ivoirien Alassane Ouattara a remercié jeudi François Hollande pour l’annulation de la dette de son pays à l’égard de la France. « Monsieur le président, je voulais vous remercier parce que nous avons signé avec le ministre des Finances avant hier (mardi) une annulation de la dette de la Côte d’Ivoire à l’égard de la France de 99,5%, c’est-à-dire plus de 3 milliards d’euros », a-t-il déclaré après un entretien à l’Elysée. François Hollande a remercié à son tour, en plaisantant, Alassane Ouattara pour « ne pas avoir oublié les 0,5% » de la dette non annulés. source.

12 h 35 – Henri Guaino assume son amitié pour Tamou-Charlotte Soula

En choisissant Tamou-Charlotte Souma, candidate FN aux législatives, pour être la marraine de son fils, Henri Guaino a attiré l’attention. L’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy s’est défendu. « C’est pas le Front national qui est la marraine de mon fils. C’est quelqu’un qui d’ailleurs, à l’époque, n’était pas au Front national, n’avait pas été candidate du Front national et qui est une amie de longue date », a-t-il déclaré. Il ajoute : « Si cette personne avait tenu des propos absolument insupportables ou commis des actes irréparables, eh bien, je lui retirerais mon amitié. Sinon, ce n’est pas le sujet, j’ai le droit de choisir mes amis« .

10h45 – Le lapsus de Michel Sapin sur Arnaud Montebourg 

Interrogé ce matin sur RTL, au lendemain de la présentation du plan de sauvetage du secteur automobile, Michel Sapin, ministre du travail a écorché un mot, lourd de sens, en parlant d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif. Quand le journaliste lui a demandé s’il avait été chargé d’« encadrer la fougue«  de son collègue et de « calmer le jeu avec la famille Peugeot » en l’accompagnant hier lors de l’annonce des mesures gouvernementales, Michel Sapin a répondu que « nul ne voudra encadrer la foudre d’Arnaud Montebourg ». Michel Sapin entre ainsi dans le cercle très fermé du « Lapsus Politicus ».

10h00 – Henri Guaino assume : « Ce n’est pas le FN qui est la marraine de mon fils »

Le député UMP Henri Guaino assume pleinement ses amis. Ce matin sur France Inter, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a confirmé avoir choisi pour marraine de son fils, Tamou Soula, une candidate FN pendant les dernières législatives : « Ce n’est pas le FN qui est la marraine de mon fils. C’est une amie de longue date. A l’époque, elle n’était d’ailleurs pas FN. Je ne renierai pas mes amis, je les assume, mais ça n’a rien à voir avec le débat politique ». Source.

07h30 – Le Sénat supprime la défiscalisation des heures sup’

Après avoir supprimé la TVA sociale, les sénateurs ont abrogé la desfiscalisation des heures supplémentaires. Mesure phare de Nicolas Sarkozy et projet central du plan de budget rectificatif 2012, les exonérations de l’impôt sur le revenu des heures sup’ prendront fin au 1er août et les cotisations sociales sur ces heures ne s’appliqueront plus à partir du 1er septembre prochain. Seules les exonérations patronales sont maintenues. La droite s’est longuement battue contre la majorité PS et ses alliés, en vain.

Jeudi 26 juillet 2012 : 

******

Nicolas Sarkozy dîne avec les joueurs du PSG

19 h 00 – Nicolas Sarkozy en visite à Marrakech

Nicolas Sarkozy est de retour au Maroc. Alors que sa dernière visite remontait au 6 mai dernier, l’ancien président de la République est actuellement à Marrakech. Accompagné de son épouse, Nicolas Sarkozy est arrivé hier dans la capitale touristique du Maroc. source.

17 h 30 – Le Sénat supprime la TVA sociale

Le Sénat a voté par 177 voix contre 169 la suppression de la TVA sociale, dernière mesure budgétaire emblématique de Nicolas Sarkozy, dans le cadre de l’examen du collectif budgétaire pour 2012. L’augmentation de la TVA (+1,6 point), dénoncée comme une mesure amputant le pouvoir d’achat, devait financer une baisse de 13,2 milliards d’euros de cotisations familiales patronales. Elle devait s’appliquer au 1er octobre et sa suppression constituait une des promesses de campagne de François Hollande.

Votre avis nous interesse