Archives Ancien Menly Mis à jour le 22/05/2012 Rédigé par Julien Maron

Jean-François Copé : « Quand on vote FN, on a Taubira »

13h20 – Jean-François Copé : « quand on vote FN, on a Taubira » Christiane Taubira continue d’être sous le feu des critiques de l’UMP. Lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale, la nouvelle garde des Sceaux a de nouveau été vivement attaqué par Jean-François Copé qui en a fait son souffre douleur : « je dis […]

Jean-François Copé : "Quand on vote FN, on a Taubira"

13h20 – Jean-François Copé : « quand on vote FN, on a Taubira »

Christiane Taubira continue d’être sous le feu des critiques de l’UMP. Lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale, la nouvelle garde des Sceaux a de nouveau été vivement attaqué par Jean-François Copé qui en a fait son souffre douleur : « je dis aux Français qui ont envie de voter Front national qu’en votant Front national, on a la gauche qui passe. Donc, quand on vote Front national, on a Taubira et l’annulation des tribunaux correctionnels pour mineurs qui ont commis des actes passibles de plus de trois ans de prison ». Le secrétaire général de l’UMP n’a toujours pas digéré l’intention du gouvernement de supprimer les tribunaux correctionnels pour mineurs, une décision que les ténors de droite ne cessent de fustiger depuis quelques jours.

11h59 – Dominique de Villepin était invité de RFI ce matin. Il revient sur sa déclaration d’hier « une cohabitation ne serait pas dans l’intérêt du pays » : « J’ai dit que la cohabitation n’était pas l’esprit de nos institutions. os instituions n’ont pas prévu la cohabitation, et d’ailleurs, j’en ai vécu deux aux premières loges, et à chaque fois, nous avons connu des difficultés, des paralysies. Nous avons besoin de décisions« . L’ex-premier ministre espère « que la droite républicaine et humaniste soit la plus nombreuse possible à l’Assemblée nationale. S’il y avait cohabitation, il faudrait inventer une cohabitation d’un type nouveau, constructive, avec des majorités sur des projets ».

Retrouvez l’intervention de Dominique de Villepin sur RFI ci-dessous :

Dominique de Villepin, ancien Premier ministre… par rfi

11h25Anne Mansouret a été radiée du Parti Socialiste. La conseillère départementale PS de l’Eure et vice-présidente du conseil général a reçu sa radiation par lettre recommandée ce matin. Son crime : avoir maintenu sa candidature face au candidat écologiste que le PS investi dans le cadre de l’accord PS-EELV. Anne Mansouret ne se laisse pas démonter et maintient sa candidature : « J’ai reçu aujourd’hui par lettre recommandée mon avis d’expulsion, mais j’ai décidé de maintenir ma candidature parce que j’estime anormal qu’en vertu d’un accord au plus haut niveau parisien, les électeurs de cette circonscription soient privés d’un bulletin de vote« .

Figure locale importante, Mansouret est surtout connue pour être la mère de Tristane Banon. Du coup, on se dit qu’il y a un peu plus qu’un refus de retrait de candidature.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Cécilde Duflot prolonge le dispositif d’hébergement d’urgence jusqu’au 3 mai

Marine le Pen dégaine son affiche des législatives

10h43 – Hervé Morin, ex-loser de l’élection présidentielle, donnait une conférence de presse commune avec le nouveau parrain, Jean-François Copé. Il en a profité pour flinguer à bout portant son ancien ami, François Bayrou : « Qui sera encore sur le champ de bataille ? Il y aura tous les battus des législatives qui forcément, disparaîtront de la scène politique. Il y a le cas Bayrou. Son élection est extrêmement compliquée. Je ne vois pas des socialistes à Pau qui ont bouffé du Bayrou pendant vingt-cinq ans décider de voter pour lui, pas plus que des électeurs de droite déçus par son comportement entre les deux tours de l’élection présidentielle. Je ne vois pas comment il peut être élu».

10h30 : Lors de son point presse mensuel aujourd’hui, Laurence Parisot, patronne du Medef fustige le projet socialiste : « Nous avons des inquiétudes, sur la base du programme de François Hollande » a-t-elle-déclaré. Selon un jouranliste du Monde.fr, elle s’inquiéterait d’une hausse de 27 milliards d’euros des charges pour les entreprises et du coup de pouce donné au Smic, trop généreux selon elle. Un discours qui peut étonner alors qu’elle avait soutenu le candidat socialiste pendant la campagne présidentielle. Source.

10h08 – Bruno Le Maire était invité sur Europe 1 ce matin. Il est revenu sur les législatives et affirmé son souhait d’une cohabitation : « Je souhaite la victoire de ma famille politique : J’ai entendu les critiques de certains responsables de l’actuelle majorité sur la cohabitation, je leur rappelle juste pour leur rafraichir la mémoire qu’il y a eu des cohabitations de droite, des cohabitations de gauche, ça ne s’est pas si mal passé que ça et les institutions de la République se sont très bien accommodées de cette situation-là. Ce sont les les Français qui trancheront« .

Retrouvez l’intervention de Bruno Le Maire ci-dessous :

Le Maire : « pas d’alliance avec le FN » par Europe1fr

10h00 : Ce matin, Xavier Bertrand, ancien ministre du Travail, était sur France Inter. Il est revenu sur la campagne présidentielle et la gouvernance socialiste : pour lui l’antisarkozysme est le « seul moteur » de la gauche. « Vous enlevez l’antisarkosysme, ils sont à la peine ». Et au sujet de indemnités prévues pour les anciens ministres : il compte faire comme Laurent Wauquiez, ancien ministre de l’Enseignement supérieur, y renoncer : « Tout le monde va y renonce. Cette somme, pendant six mois, n’est versée que quand vous n’avez aucun revenu. Il est évident que si quelqu’un ne faisait rien, n’avait aucune activité pendant six mois, il toucherait cette somme ».
8h24. Xavier Bertrand veut être «combatif mais pas agressif». «Ça veut dire tout simplement ne pas ressembler à l’attitude de la gauche envers Nicolas Sarkozy ces cinq dernières années», explique-t-il au micro de France Inter. «Je suis un opposant au président de la République, mais je ne ferai pas comme eux. Je serai sur le fond», jure-t-il avant d’attaquer Jean-Marc Ayrault sur sa condamnation passée.

09h45 : Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP aurait menti, selon Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, l’accusant d’être arrivée à l’Elysée en métro et d’en être repartie en voiture avec chauffeur le jour du premier Conseil des ministres. Elle « arrivée avec le bus 83 et repartie avec le métro, la ligne 13″. « Il n’a jamais pris le métro, Jean-François Copé, donc ça lui semble juste dingue. Si ça lui permet de continuer à piapiater, ça ne me dérange pas. »

08h35 : Arnaud Montebourg pourrait être sanctionné mercredi par le tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Le ministre du Redressement productif est assigné pour injure par les anciens membres de la direction de SeaFrance. Alors qu’il faisait campagne pour les primaires socialistes, il s’était exprimé lors d’une visite à Calais devant le Syndicat maritime Nord CFDT : « On parle souvent de patrons voyous, là il s’agit d’une entreprise publique, c’est curieux… On ne fera pas de miracle, mais on peut dire à la SNCF que s’ils sont des incapables et qu’ils ont mis des escrocs à la tête de SeaFrance, ils vont l’aider à se relever ». Pierre Fa, patron de SeaFrance, et les quatre autres membres du directoire, se sentant offensés, avaient assigné l’élu socialiste pour injure.

08h20 : François Hollande n’est pas passé inaperçu hier à Chicago, lors de la séance du sommet de l’Otan spéciale Afghanistan. Son arrivée tardive en a fait jaser plus d’un. Et en bon dernier de la classe, le président français a même loupé le discours de Barack Obama. Une journaliste de Canal + et i-Télé a raconté : « Il y avait un siège vide, et un seul, pendant l’intervention du président Obama, celui de François Hollande. Il est arrivé après son discours. » L’excuse évoquée par l’entourage du président : des rencontres qui ont traîné en longueur, avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le président polonais, Bronislaw Komorowski plus tôt dans la matinée. Un faux pas protocolaire qu’il faudra vite faire oublier… Source.

07h30 : Philippe Kemel, candidat PS dans la 11ecirconscription du Pas-de-Calais, face à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon craint la montée du FN sur le territoire, suite à la candidature du candidat du Front de Gauche : « La stratégie de M. Mélenchon, Front contre Front, celle qu’il a menée au moment des élections présidentielles, ce qui l’a mis en quatrième position avec un score élevé de Marine Le Pen (…), je crains que cette stratégie ne soit une stratégie de renforcement des oppositions. On sait très bien que, chaque fois qu’on ‘clive’, on crée une situation de radicalisation, et les uns et les autres vont dans des camps radicalisés, et donc forcément ça fait monter Marine Le Pen. » Rappelons que pour les présidentielles, dans cette circonscription, M. Le Pen avait réalisé 31 % au premier tour, F. Hollande 60,44 % et J.L. Mélenchon 15 %.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Plans sociaux : la loi secrète du gouvernement Hollande en préparation

Législatives : la droite gagne, tout le monde perd

Mardi 22 mai 2012 : 

******

12h10 – François Hollande est en ce moment-même au sommet du G8 à Chicago. Il a réitéré sa volonté de retirer les troupes françaises d’Afghanistan. Valérie Pécresse, ex du gouvernement, tweet sa mélancolie : «  »les talibans appellent l’OTAN à suivre l’exemple français » Affligeant !« .

11h58 – Vincent Peillon, nouveau ministre de l’éducation, promet la mise en place d' »un plan d’urgence » pour la rentrée scolaire prochaine : « Nous allons essayer de faire que la rentrée 2012 qui a été préparée par le gouvernement sortant qui s’accompagne de 14 000 suppressions de postes se passe dans des conditions qui soient un peu meilleures« .

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Législatives : trouvez le hashtag de votre circonscription

François Hollande, star du G8, fait le bilan

11h47 – Najat Vallaud-Belkacem, ministre des femmes et porte-parole du gouvernement, était invitée sur Radio Classique ce matin. Elle est revenue sur les conséquences qu’aurait une cohabitation : « Le véritable marché de dupes c’est celui qui consiste pour la droite aujourd’hui à faire croire aux Français qu’il serait dans leur intérêt que les élections législatives soient remportées par la droite. Les Français doivent bien comprendre une chose, c’est que ce serait une crise politique éminemment grave si la droite arrivait au pouvoir lors de ces élections législatives« .

11h25 – Guy Verhofstadt, ex-premier ministre belge et président du groupe des démocrates et libéraux au Parlement européen, est revenu sur la campagne présidentielle qu’a mené Nicolas Sarkozy. Il critique sévèrement le rapprochement de l’ex-dirigeant français avec les idées extrémistes : « J’ai été très déçu par toute cette campagne de Nicolas Sarkozy. Qui est le représentant de l’extrême droite, est ce que c’est Mme Le Pen ou Sarkozy ? Quel tollé ! M. Copé m’a attaqué sur cela, mais c’était quand même une réalité. Je crois que M.Sarkozy avait bien commencé son quinquennat (…) et puis il est tombé dans un discours xénophobe. Moi je pense que faire de la copie de l’original, ça n’aide pas beaucoup« .

11h13 – Christian Jacob, chef de file des députés UMP, croit qu’une victoire aux législatives est tout à fait envisageable : « La victoire de l’UMP (NDLR : aux législatives) est possible. On pourrait considérer que les vents ne nous sont pas favorables, mais le résultat de Nicolas Sarkozy montre que (…) cette législative est tout à fait gagnable« .

Votre avis nous interesse