Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Jean-François Copé : « On est bien d’accord, à partir de maintenant, Fillon, on se le fait ! »

11h30 – Jean-François Copé : « On est bien d’accord, à partir de maintenant, Fillon, on se le fait ! » Le Figaro d’aujourd’hui, propose une lecture différente, inspirée du passé, de la rivalité qui oppose François Fillon et Jena-François Copé. Début juin, l’ancien Premier ministre aurait ainsi tenu, selon le quotidien, des propos assez durs sur […]

Jean-François Copé : "On est bien d’accord, à partir de maintenant, Fillon, on se le fait !"

11h30 – Jean-François Copé : « On est bien d’accord, à partir de maintenant, Fillon, on se le fait ! »

Le Figaro d’aujourd’hui, propose une lecture différente, inspirée du passé, de la rivalité qui oppose François Fillon et Jena-François Copé. Début juin, l’ancien Premier ministre aurait ainsi tenu, selon le quotidien, des propos assez durs sur la relation qu’il entretient avec le patron de l’UMP : « Était-ce le boulot d’un chef de parti d’emmerder le premier ministre quasiment tous les jours ? Plus on m’agresse, plus je me durcis. Et en guise de réponse, Copé aurait dit :  « Sarkozy ou Juppé, je vois comment ils fonctionnent, lui, je ne le pige pas ». Le 6 mai, prenant connaissance de la défaite de Nicolas Sarkozy, le mot d’ordre est lancé par Copé à ses amis (Christian Jacob, Brice Hortefeux, Nadine Morano selon Le Figaro) : « On est bien d’accord, à partir de maintenant, Fillon, on se le fait ! » Source.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

François Fillon au volant d’une BMW 1979 lors la course Le Mans Classic

10h20 – Valérie Pécresse redoute que la conférence sociale ne fasse « une victime, l’emploi »

Interviewée ce matin sur France Inter, l’ancienne ministre du Budget, Valérie Pécresse a fait part de ses craintes, redoutant que  la conférence sociale ne fasse une « victime, l’emploi » , prédisant que cette réunion ne ne donnerait lieu qu’à des « palabres ». Ses arguments ? « Parce que, très paradoxalement, toutes les premières décisions du gouvernement (…) me paraissent porter atteinte à la fois au pouvoir d’achat, à l’emploi et à la compétitivité de notre pays », selon la députée UMP des Yvelines.

08h45 – Eric Woerth : « Il ne faut pas qu’un tel sommet accouche d’un consensus mou »

Interrogé ce matin sur France Info, à propos de la Grande conférence sociale qui s’ouvre aujourd’hui, l’ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy défend son quinquennat, rappelant que la dialogue social avec les syndicats avait bien eu lieu pendant cinq ans. Eric Woerth s’inquiète par ailleurs du bilan de cette réunion sociale : « Il ne faut pas qu’un tel sommet accouche d’un consensus mou » (…) « il y a urgence sur l’emploi, sur la formation professionnelle, sur la compétitivité du pays (…) Il faut prendre des décisions très fortes ! ». Aussi, Eric Woerth a-t-il déploré la suppression de la TVA sociale, mesure phare de l’ancien chef d’Etat et avortée par le nouveau : « Je prends les paris qu’il y aura une augmentation de la CSG dans les mois qui viennent. »

Lundi 09 juillet 2012 : 

*******

14h05 – Selon un proche de Fillon : « Tout cela n’a aucun intérêt, on dirait une réunion d’alcooliques anonymes »

Le combat fratricide prend de l’ampleur. Au sein de l’UMP, les pro-Fillon taclent les pro-Copé. Hier, se tenait une réunion entre les cadres du parti. L’arrivée tardive de l’ancien Premier ministre a été considéré comme une marque de dédain de la part des proches de Copé. Les fillonistes de leur côté, on qualifié cette réunion d’inutile : « Tout cela n’a aucun intérêt, on dirait une réunion d’alcooliques anonymes ».

13h30 – M.Valls craint qu' »un antisémitisme nouveau soit souvent le fait de jeunes français musulmans »

Interrogé ce matin sur Radio J, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est dit inquiet de voir se développer « un antisémitisme nouveau » : « Il y a dans nos quartiers des jeunes ou des moins jeunes qui, au nom d’une identité qui se sentirait attaquée, décident de la manière la plus imbécile, la plus dangereuse pour nos valeurs, de s’attaquer aux juifs. Ils considèrent le juif comme l’ennemi ». Et quand on lui demande s’il parle des musulmans, il répond : « Je le crains. Mais il faut être prudent dans les termes : il ne s’agit pas de stigmatiser d’autres Français, de jeter l’opprobre sur nos concitoyens notamment de confession musulmane ». Source.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

La France fournira 230 millions d’euros d’aide à l’Afghanistan

Dimanche 08 juillet 2012 : 

*******

12h50 – Le clash Le Pen vs Le Pen

Rien ne va plus chez les Le Pen, surtout depuis l’interview de Jean-Marie dans le Times, dans laquelle il a qualifié sa fille de « petite bourgeoise », qui a écarté « ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu’ils avaient le crâne rasé ». Pour les proches de la patronne du FN, les propos du Padre sont scandaleux : « Ce serait bien qu’il comprenne une bonne fois pour toutes qu’il n’est plus président du Front national! ». Pour d’autres, J. Marie Le Pen effectue « un vrai travail de sape, il décrédibilise tout le travail qu’entreprend Marine depuis des années pour montrer que le FN a changé ». Déjà pendant la campagne présidentielle, M. Le Pen avait reproché à sa fille de ne pas parler assez d’immigration. On se souvient aussi du buzz qu’il avait créé en citant un discours l’écrivain collaborationniste Robert Brasillach. Source.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Les Libyens votent librement huit mois après la chute de Kadhafi

Grollande Hebdo n°8 : drogue, argent, bagnole… François Hollande et son Ayrault

Samedi 07 juillet 2012 : 

Votre avis nous interesse