Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

François Hollande et Mariano Rajoy plaident pour l’irréversibilité de l’euro

16 h 05 – François Hollande et Mariano Rajoy plaident pour l’irréversibilité de l’euro François Hollande profite de sa visite à Madrid pour se lancer dans un plaidoyer en faveur de l’euro. Une pensée partagée par le premier ministre espagnol. « Mariano Rajoy et moi-même sommes attachés à l’irréversibilité de l’euro », a déclaré le président de […]

François Hollande et Mariano Rajoy plaident pour l’irréversibilité de l'euro

interview-françois-hollande-direct-streaming-france-2-tf1

16 h 05 – François Hollande et Mariano Rajoy plaident pour l’irréversibilité de l’euro

François Hollande profite de sa visite à Madrid pour se lancer dans un plaidoyer en faveur de l’euro. Une pensée partagée par le premier ministre espagnol. « Mariano Rajoy et moi-même sommes attachés à l’irréversibilité de l’euro », a déclaré le président de la République. François Hollande a également tenu à souligner que l’Espagne était « souveraine » pour décider d’en appeler à un sauvetage global de son économie par la zone euro, alors que la pression des marchés augmente en ce sens.

15 h 45 – François Hollande annonce la tenue d’un sommet franco-espagnol

En visite à Madrid, François Hollande a annoncé cet après-midi la tenue d’un sommet franco-espagnol le 10 octobre prochain, à Paris. Le président de la République s’est également exprimé à propos du conseil européen du 19 octobre. « Il devra prendre des « décisions durables » pour sortir de la crise de l’euro. Je considère que c’est à cette date, dans ce cadre (…) que nous aurons à prendre les décisions qui concernent la zone euro et je veux dire des décisions durables. Ça fait trop longtemps que nous reportons un certain nombre de choix et que nous laissons le doute s’installer« , a-t-il déclaré.

cecile-duflot-europe-1-iTélé-Eva-Joly-streaming

15 h 10 – Michel Sapin « éduque » Cécile Duflot

Le ministre du Travail, Michel Sapin, n’est pas un débutant. Plusieurs fois ministres, cet homme d’expérience sait exactement ce que l’on peut et doit faire mais également ce qui ne se fait pas. Ainsi, il s’est fait professeur de Cécile Duflot, l’une des débutantes du gouvernement. Au programme : une leçon de vocabulaire. « On ne s’adresse pas à François Hollande en disant « monsieur le Président », mais « monsieur le Président de la République », car le chef de l’Etat ne saurait être assimilé aux simples dirigeants d’une association de pêcheurs à la ligne ou autre », lui aurait-il expliqué. Le ministre du Travail lui donnerait également quelques leçons de bonne conduite : « On ne passe pas de mots au chef de l’Etat durant le Conseil des ministres ». Michel Sapin a ainsi bloqué le texte que son « élève » voulait communiquer à François Hollande. A quand l’interro surprise ? source.

13 h 05 – Manuel Valls ne veut pas faire intervenir l’armée à Marseille

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls affirme qu’il est « hors de question » que l’armée intervienne dans les quartiers nord de Marseille, comme l’a réclamé une élue socialiste marseillaise. « Il est hors de question que l’armée puisse répondre à ces drames et à ces crimes. Il n’y a pas d’ennemi intérieur à Marseille », a assuré devant la presse Manuel Valls, qui a prôné « une réponse globale, en profondeur et particulièrement forte » à la criminalité, en réponse à la sénatrice-maire PS des 15e et 16e arrondissements de Marseille, Samia Ghali. Un nouveau règlement de compte a eu lieu aujourd’hui dans la cité phocéenne. source.

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Oui, le gouvernement peut rendre visite au patronat

- Toute l’actualité est sur l’Antisèche actu

12 h 45 – François Hollande au 20h de TF1, le 9 septembre

Conformément à l’annonce de Najat Vallaud-Belkacem, François Hollande va s’exprimer devant les Français en cette période de rentrée. Le président de la République sera l’invité du journal de 20 heures de TF1, le 9 septembre prochain.

12 h 35 – Près de 3 000 Roms déplacés depuis le début du quinquennat

Rue89 publie une carte de France des camps de Roms évacués par le ministère de l’Intérieur depuis l’arrivée de François Hollande à l’Elysée. Selon les calculs du site, ce sont 2 915 Roms (sur 15 000) qui ont été concernés par ces plans. Il est toutefois précisé que « certaines personnes évacuées, en particulier dans la région lyonnaise, ont été déplacées plusieurs fois, ce qui peut légèrement biaiser le décompte ». Un rapide coup d’œil à la carte permet de constater que les démantèlements concernent des villes dirigées par toutes les formations politiques du PCF aux divers droites.

11 h 50 – 656 fonctionnaires gagnent plus que François Hollande et Jean-Marc Ayrault

Le magazine Challenges révèle aujourd’hui que 656 fonctionnaires français sont mieux payés que le président de la République et son premier ministre. Alors que le décret concernant la baisse de salaire des deux têtes de l’exécutif est entré en vigueur le 24 août dernier, François Hollande et Jean-Marc Ayrault sont passés du 52ème au 657ème rang des rémunérations de l’Etat. Les chiffres, fournis par Matignon,  indique que sur les 656 agents auquel l’Etat accorde une rémunération supérieure à celle du Président et du premier ministre, 385 sont employés par le Quai d’Orsay et travaillent à l’étranger. A ce titre, ils bénéficient d’indemnités de résidence dont le montant varie selon le degré de risque et d’insécurité du pays en question, l’éloignement, les conditions sanitaires, le coût de la vie sur place. source.

10 h 50 – Florian Philippot traite Jean-Luc Mélenchon de « clown »

« Monsieur Mélenchon vous êtes une sorte de clown politique ». L’amabilité du jour est signé Florian Philippot. Le vice-président du Front national en rajoute une couche, estimant que l’ancien candidat du Front de gauche à la présidentielle a été « vraiment naïf de croire que François Hollande serait le président qui prendrait la finance comme principal ennemi ». Il conclut : « Dans cinq ans, si François Hollande se représente, Jean-Luc Mélenchon le soutiendra encore ». source.

10 h 20 – Luc Chatel : « Il y a du Sarkozy en Copé »

Luc Chatel, vice-président de l’UMP en cas de victoire de Jean-François Copé, a défendu ce matin son candidat. Interrogé par iTélé, l’ancien ministre de l’Education nationale a affirmé que le secrétaire général de l’UMP était « quelqu’un qui sait animer une équipe, qui sait monter au combat, qui est courageux », ajoutant qu’« il y a du Sarkozy en lui, c’est-à-dire c’est quelqu’un qui est tenace, qui est capable de monter au créneau facilement. Nous avons besoin de cela aujourd’hui ». source.

9 h 25 – Vincent Peillon veut mieux payer les enseignants

Vincent Peillon a estimé aujourd’hui qu’« il serait digne de mieux payer » les enseignants, promettant une revalorisation salariale lorsque le « contexte budgétaire » le permettra. « Nous savons tous que les enseignants ne sont pas assez rémunérés, mais c’est aussi vrai pour les infirmières de nuit ou d’autres (professions) par rapport au dévouement et au service qu’ils rendent à la société ». Après avoir précisé que l’Etat ne disposait absolument pas des budgets pour réaliser ce souhait, le ministre de l’Education nationale, a précisé qu’« il est tout à fait normal que les syndicats représentatifs fassent valoir des revendications, ils le font, mais les priorités des enseignants aujourd’hui ne sont pas celles-là ». Pratique. source.

9 h 05 – Thierry Breton : « Pas que des bonnes choses sous Sarkozy »

Thierry Breton, ministre de l’Economie sous Jacques Chirac (2005-2007), prend ses distances avec le sarkozysme. Celui qui a été le collègue de l’ancien président de la République à l’époque où ils étaient ministres considère qu’« il faut être lucide, il ne s’est pas passé que des bonnes choses au cours de ces cinq dernières années. Il faut désormais gérer tout cela ». Invité d’Europe 1, Thierry Breton a également eu l’occasion de s’exprimer à propos de la règle d’or budgétaire : « Je me réjouis que cette règle d’or soit décidée et appliquée le plus vite possible. Ce traité va complètement contraindre l’ensemble des acteurs publics à faire les efforts qui vont être nécessaires. La France, entre 2007 et 2012, est le seul pays du monde à avoir augmenté de plus de deux points sa dépense publique ».

******

Mercredi 29 août

16 h 00 – Presse : selon Aurélie Filippetti, « rien n’est éditorialisé sur le Net »

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a donné son sentiment sur le monde de la presse au magazine Polka. L’occasion pour elle de livrer son jugement sur la crise, essentiellement liée à une baisse de qualité, selon elle. « Si la presse abandonne la qualité, il n’y aura plus de différence entre les journaux, les magazines payants et la presse gratuite, notamment sur le Net où rien n’est éditorialisé« . Non contente d’afficher une certaine méconnaissance du dossier, Aurélie Filippetti avait déjà surpris par une déclaration un peu surprenante concernant les aides données par l’Etat : « Il faut réformer les aides à la presse, aujourd’hui trop dispersées, et dont un tiers va à une presse de loisirs qui n’en a pas vraiment besoin. Nous créerons donc un guichet unique, et orienterons la grande majorité des aides vers la presse qui s’adresse au citoyen ». Les milliers de journalistes qui travaillent sur Internet seront ravis d’apprendre ça en tout cas…

14 h 40 – La fin du cumul des mandats pour 2014

Le ministre des Relations avec le Parlement, Alain Vidalies, a confirmé la fin du cumul des mandats en France à l’horizon 2014, malgré les réticences de nombreux membres du Parti socialiste. La première secrétaire du PS, Martine Aubry, a appelé tous les parlementaires socialistes à abandonner dès aujourd’hui et au plus tard en septembre leur mandat exécutif local, en vertu de la règle de non cumul des mandats adoptée par le parti en 2010.

Votre avis nous interesse