Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

François Fillon : « Le résultat chez les militants ne peut être inversé »

14 h 10 – François Fillon : « Le résultat chez les militants ne peut être inversé » François Fillon croit en sa victoire lors du prochain congrès de l’UMP. L’ancien premier ministre veut la présidence du parti et, selon lui, la défaite n’est plus envisageable. François Fillon aurait en effet confié à une poignée de journalistes […]

François Fillon : "Le résultat chez les militants ne peut être inversé"

14 h 10 – François Fillon : « Le résultat chez les militants ne peut être inversé »

François Fillon croit en sa victoire lors du prochain congrès de l’UMP. L’ancien premier ministre veut la présidence du parti et, selon lui, la défaite n’est plus envisageable. François Fillon aurait en effet confié à une poignée de journalistes que, fort de son avance dans les sondages, « le résultat chez les militants ne peut être inversé ». Le député de Paris dispose d’une confortable avance sur Jean-François Copé, son principal (unique ?) rival dans la course à la présidence de l’UMP.

10h55 -Michel  Sapin sur l’affaire DSK : « Au fond, on s’y attendait tous »

Dans une interview publiée dans Le Parisien, à paraître aujourd’hui, Michel Sapin, ministre du Travail, est notamment revenu sur l’affaire, pas si enterrée que ça, de Dominique Strauss-Kahn au Sofitel. Selon ce dernier, qui évoque la réaction de François Hollande au moment de l’arrestation de DSK à New York, l’actuel chef de l’État aurait été « surpris par l’ampleur de l’affaire, mais pas étonné de voir DSK pris dans un scandale de sexe », ajoutant : « Au fond, on s’y attendait tous ». Source.

10h20 – Nicolas Dupont-Aignan déplore la « lecture bancale » de Hollande concernant la rafle du Vél d’Hiv

Le président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, déplore la « lecture bancale » de François Hollande » à propos de la rafle du Vél d’Hiv et de la responsabilité de la France. Dans un communiqué, l’ancien candidat à la présidentielle 2012 estime que le président « a eu raison de rappeler cet événement tragique de notre Histoire car il est à jamais une trahison des valeurs fondatrices de notre pacte national », lors de son discours dimanche, à l’occasion du 70ème anniversaire de la rafle du Vél’ d’Hiv’. En revanche : « Il a déclaré que cette rafle était ‘un crime commis en France par la France » ». Pour NDA : « Une telle phrase dans la bouche d’un président de la République est une déformation historique. Oui, ce qui s’est passé en juillet 1942 est un crime abominable, oui, il s’est passé en France avec des policiers français, mais non, il n’a pas été commis par la France (…) La vraie France, la France éternelle, était à Londres ». Un avis que ne partage pas du tout Rachida Dati, interrogée ce matin sur Europe1, qui a déclaré s’associer au discours du chef de l’État.

09h45 – Rachida Dati dénonce le comportement « irresponsable » d’Arnaud Montebourg concernant PSA

Ce matin, sur Europe 1, Rachida Dati a qualifié le comportement de Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif, par rapport à PSA d' »irresponsable » : « PSA est une entreprise française qui est confrontée à une crise est un mondiale de l’automobile. Donc, l’attaquer, c’est la fragiliser. Qu’un ministre de la République puisse porter des accusations aussi violentes à l’encontre de ses dirigeants et de ses actions est irresponsable. Moi, je pense à tous ses salariés dont les emplois sont encore menacés », ajoutant : « Il faudrait que monsieur Montebourg devienne ministre enfin et arrête d’être avocat ».

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Téléphonie mobile : Êtes-vous prêts à payer plus pour sauver leurs emplois ?

Grollande Hebdo n°10 : Jospin et Bachelot moralisent, la robe de Duflot défrise, Hamon fait sa crise… La semaine all stars de François Hollande

09h15 – Henri Guaino : « Roselyne Bachelot ferait bien de se taire » sur la droitisation de l’UMP

Interrogé ce matin sur RMC, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino est revenu sur la politique sociale et économique du gouvernement : « Je ne suis pas d’accord avec la politique du gouvernement qui surcharge le coût du travail ». Puis, sur Roselyne Bachelot, qui a rejoint dernièrement la commission de moralisation politique, dont le président n’est autre que Lionel Jospin : « Roselyne Bachelot, qui a critiqué la « droitisation » de l’UMP ‘ferait bien de se taire' ».

Lundi 23 juillet 2012 :

******

08h15 – Roselyne Bachelot défend Cécile Duflot : « Nous sommes jugées à l’aune de notre aspect physique »

Roselyne Bachelot a réagi aux moqueries de certains députés à l’égard de la ministre du Logement, Cécile Duflot (huée à l’Assemblée parce qu’elle portait une robe). L’ex-ministre UMP s’indigne du sexisme ambiant dans l’Hémicycle : « Mme Duflot a fait quelques efforts de toilette qui sont à souligner, dans un souci de bonne présentation. Nous sommes jugées à l’aune de notre aspect physique. Nous avons les mêmes problèmes que les hommes, mais en plus, on a le brushing et les collants », a-t-elle revendiqué dans une interview vidéo du Parisien.

Vendredi 20 juillet 2012 :

*******

12 h 35 – Jean-Louis Borloo craint la récession

Les premières mesures du gouvernement inquiètent Jean-Louis Borloo. Le président du Parti radical et de l’UDI craint « une récession ». « Si on tape la consommation, le pouvoir d’achat et les investissements, nous allons rentrer en récession », a-t-il affirmé. « Ma crainte c’est que par une envie de détricotage systématique, j’allais dire presqu’un peu scolaire, on ne fasse pas le tri », a ajouté Jean-Louis Borloo, qui refuse l’opposition systématique après avoir même promis un « soutien particulier » au gouvernement sur certains sujets lors du discours de politique générale du Premier ministre.

10 h 35 – Huée par les députés, Cécile Duflot répond aux machos de l’Assemblée 

Alors qu’elle descendait les marches de l’Assemblée nationale pour s’exprimer sur le Grand Paris, Cécile Duflot, ministre du Logement, a été chahutée par des députés UMP, ces derniers appréciant visiblement la robe qu’elle portait. Interrogée ce matin sur RTL, elle a réagi et son verdict est sans appel : « étonnée de ce niveau », elle explique que « ça veut dire que quelque chose de certains de ces députés et je pense à leurs femmes notamment », ajoutant : « J’ai travaillé dans le secteur du bâtiment et de la construction, je n’avais pas vu ça ».

Votre avis nous interesse