Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

France – Uruguay : comment les bleus ont préparé le match

Les matchs amicaux n’existent pas. Parlez-en à Lugano ! Mesdames et messieurs, les Bleus nouveaux sont arrivés ! Fini les petites frappes écervelées qui disent merde en gros plan, qui proposent aux journalistes de goûter aux plaisirs anaux ou qui refusent de serrer la pogne du sélectionneur. Terminé, enterré, carbonisé. Désormais, avec Didier Deschamps à […]

Les matchs amicaux n’existent pas. Parlez-en à Lugano ! Mesdames et messieurs, les Bleus nouveaux sont arrivés ! Fini les petites frappes écervelées qui disent merde en gros plan, qui proposent aux journalistes de goûter aux plaisirs anaux ou qui refusent de serrer la pogne du sélectionneur. Terminé, enterré, carbonisé.

Désormais, avec Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France, on va avoir droit à de gentils garçons bien peignés. Exit les crêtes de putois, les iPhone dans les vestiaires et les casques Dr Dre vissés aux oreilles en zone mixte. A partir de maintenant, les Bleus devront arborer un profil similaire : raie sur le côté, chemise vichy, pull noué autour du cou et chaussures bateau. Un croisement entre Justin Bieber et Pierre Morange des Choristes.

Du coup, avec l’esprit tordu qui nous caractérise chez Menly, on a imaginé à quoi pourrait ressembler l‘emploi du temps type d’une journée à Clairefontaine avant un match international lors d’un rassemblement de ces nouveaux Bleus version Ralph Lauren. En voici les moments forts :

- 7h30 : Lever

Après avoir fait leur lit au carré, les Bleus arrivent au self de Clairefontaine pour le petit-déjeuner. Au menu : muesli, fruits et fromage blanc. Marvin Martin se lève et réclame des Chocapic mais ne voit pas dans son dos DD, qui jaillit de nulle part et lui assène un violent coup de règle sur les doigts.

- 9h30 : Atelier chorale :

Lors de la répétition de la Marseillaise, Franck Ribéry remplace malencontreusement « contre nous de la tyrannie » par « Entre nous on la tire, Annie ». La punition, exemplaire, tombe comme un couperet : Francky devra lire Guerre et Paix en moins de trois jours. Il s’évanouit dans la seconde.

- 11h30 : Cours de bonnes manières en société

La Baronne de Rotschild, invitée par l’encadrement à Clairefontaine, a été réquisitionnée pour enseigner les règles de bienséance aux joueurs. L’exercice du jour propose aux Bleus de distinguer les différents couverts à table. En voyant le couteau à poisson, Debuchy s’esclaffe : « Wah, une fourchette sans dent… Trop fort. » La Baronne le gifle sans ménagement.

- 14h30 : Cours de média-training

Charles Villeneuve et Jacques Séguéla se relaient pour entraîner les Bleus à répondre courtoisement aux journalistes. Pendant la simulation, Karim Benzema craque : « Vas-y, vas te faire enc(biiiip) avec tes questions de mer(biiip) ! » Didier Deschamps – déjà surnommé Didier t’es chiant par les joueurs – fond sur le fautif et lui brise une phalange du pouce d’un coup de règle chirurgical. « Essaie de taper des SMS maintenant« , lâche La Dèche, la bave aux lèvres.

- 17h30 : Atelier d’entraînement à la privation de portable

Le moment est redouté par tous. L’exercice consiste pour les joueurs à se passer de leurs mobiles pendant 1/2h. Guy Stéphan passe donc dans les rangs et confisque tous les portables des joueurs, y compris le Samsung Galaxy S 3 que Valbuena camouflait dans son caleçon. Au bout de 10 minutes, les premiers Bleus commencent à flancher.

– « Laissez-moi au moins voir mes notifications Facebook », implore Mamadou Sakho, aux bord des larmes.

Clichy est blême comme un linge et transpire à grosse gouttes. A l’écart du groupe, il répète des mots en hochant la tête façon Dustin Hoffman dans Rainman :

« Il faut que je tweete, il faut que je tweete, il faut que je tweete, il faut… »

- 21h30 : Quartier libre

Toutes les Playstation 3, Xbox et autres Nintendo 3DS ayant été ramassées par le staff, les Bleus ont droit à une partie de Majong ou de Backgammon au choix avant d’aller se coucher. « Majong, c’est un art martial ? » demande Yanga Mbiwa. Deschamps, doigts, coup de règle.

21h33 : Personne ne sait jouer au Backgammon. Les Bleus vont donc se coucher, dépités et épuisés. Et demain, ça recommence…

Pour en savoir plus sur la méthode Deschamps, regardez donc cette vidéo :

//

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Plus belle la Ligue 1, épisode 3 : « C’est la reprise ! »

Les Experts bourrés détruisent le plateau de l’Equipe TV : les réactions fusent, la polémique enfle

 

Votre avis nous interesse