Archives Ancien Menly Mis à jour le 18/10/2011 Rédigé par Julien Maron

Fillon : « une énorme menace pèse sur l’économie mondiale »

François Fillon a expliqué hier soir sur le plateau du journal télévisé de France 2 qu’il faudrait prendre de nouvelles mesures de rigueur si l’économie française n’atteignait pas 1,5% de croissance en 2012. Le budget de l’Etat pour la nouvelle année est construit sur une croissance annuelle de 1,75%, mais le locataire de Matignon a affirmé […]

François Fillon a expliqué hier soir sur le plateau du journal télévisé de France 2 qu’il faudrait prendre de nouvelles mesures de rigueur si l’économie française n’atteignait pas 1,5% de croissance en 2012. Le budget de l’Etat pour la nouvelle année est construit sur une croissance annuelle de 1,75%, mais le locataire de Matignon a affirmé qu’il fonctionnait avec seulement 1,5%.

Au jeu des pronostics sur la croissance, le Premier ministre a considéré qu’il était « absolument impossible de le dire » du fait d’une « énorme menace qui pèse sur l’économie mondiale », plus particulièrement à cause des dettes souveraines.

Il a continué en expliquant l’importance du sommet européen du 23 octobre 2011 à Bruxelles notamment trouver « des mesures puissantes » pour endiguer la spéculation et améliorer la construction de l’Europe. François Fillon a perdu ses inquiétudes sur la croissance 2012 en déclarant : « Si on fait en 2011 exactement ce qu’on a fait en 2008

Le Premier ministre a poursuit sur le plan catastrophe : « Si on n’y arrive pas, alors c’est grave parce que ça veut dire que c’est le monde entier qui rentre dans un risque de récession et alors il faudra prendre des mesures nouvelles

Il est intéressant de voir ce que pensent nos amis d’Outre Rhin. Lors d’un discours lundi, le ministre des finances allemand, Wolfgang Schäuble, a estimé que l’Europe ne trouvera pas de solution définitive à la crise de la dette lors du sommet européen de dimanche prochain. L’Etat allemand semble apprécier à sa juste valeur les capacités réelles de l’Europe à s’unifier…

Toujours dans un élan de réalisme, Francois Baroin, le ministre des Finances, a estimé que la prévision de croissance de 1,75% pour 2012 était « probablement trop élevée », ce matin sur France 2…

Votre avis nous interesse