Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Euro 2012 : la Croatie veut damer le pion à l’Espagne et l’Italie

Le véritable outsider de l’Euro pourrait bien être la Croatie. Emmenés par une génération dorée (Modric, Mandzukic et Badelj) et des joueurs plus matures (Srna et Eduardo), les Croates ont le potentiel pour se sortir d’une poule plus ouverte qu’elle n’y paraît. Typiquement le type d’équipe qui ne va jamais au bout mais qui peut […]

Le véritable outsider de l’Euro pourrait bien être la Croatie. Emmenés par une génération dorée (Modric, Mandzukic et Badelj) et des joueurs plus matures (Srna et Eduardo), les Croates ont le potentiel pour se sortir d’une poule plus ouverte qu’elle n’y paraît. Typiquement le type d’équipe qui ne va jamais au bout mais qui peut sortir un favori. Que la partie d’échecs commence. 

Présentation de la poule C :

Au programme de la poule C, tout d’abord les « latinos » : le tenant du titre espagnol et les « scandaleux » Italiens. Viennent ensuite les outsiders à damier croates et les gingers de l’Irlande, toujours là dès qu’il s’agit de poser des problèmes aux favoris. Les clichés risquent de fuser dans ce groupe plus ouvert qu’il n’y paraît.

Présentation de l’équipe de Croatie :

Le parcours : 2ème de son groupe de qualification (7 victoires, 1 nul et 2 défaites)

Le palmarès : 3ème de la coupe de monde 98, quart de finaliste à l’Euro 96 et 2008

Les 23 : Stipe Pletikosa (Rostov/RUS), Danijel Subasic (Monaco/FRA/D2), Ivan Kelava (Dinamo Zagreb) / Vedran Corluka (Bayer Leverkusen/ALL), Jurica Buljat (Maccabi Haifa/ISR), Domagoj Vida (Dinamo Zagreb), Josip Simunic (Dinamo Zagreb), Ivan Strinic (Dniepropetrovsk/UKR), Gordon Schildenfeld (Eintracht Francfort/ALL) / Danijel Pranjic (Bayern Munich/ALL), Tomislav Dujmovic (Saragosse/ESP), Niko Kranjcar (Tottenham/ANG), Luka Modric (Tottenham/ANG), Milan Badelj (Dinamo Zagreb), Darijo Srna (Chakhtior Donetsk/UKR), Ivo Ilicevic (Hambourg/ALL), Ivan Perisic (Borussia Dortmund/ALL), Ognjen Vukojevic (Dynamo Kiev/UKR), Ivan Rakitic (Séville/ESP) / Mario Mandzukic (Wolfsburg/ALL), Ivica Olic (Bayern Munich/ALL), Eduardo da Silva (Chakhtior Donetsk/UKR), Nikica Jelavic (Everton/ANG)

La star – Luka Modric : le joueur de Tottenham risque bien d’être l’une des attractions de l’été pour au moins deux raisons. Il va sûrement signer dans un top club, au PSG par exemple. Mais avant, il montrera à l’Espagne que Xavi et Iniesta sont démodés. Comme il dit si bien : « un joueur qui peut jouer et briller en Bosnie, peut jouer et briller n’importe où« . Surtout en Pologne et en Ukraine.

L’espoir – Milan Badelj  : ceux qui jouent à Football Manager savent que ce bon vieux Milan sera la star inattendue de cet Euro. Le milieu de terrain du Dinamo Zagreb ne devrait d’ailleurs pas y rester longtemps puisque Lyon notamment l’aurait dans sa ligne de mire. A moins qu’il ne file à Porto qui le revendra 35 millions d’euros dans un an…

La fausse promesse – Niko Kranjcar : en 2006, Kranjcar était considéré comme le plus grand espoir du football croate. Alors supervisé par le Bayern et le Milan A.C, Niko signe finalement à Portsmouth. Après trois ans sans réels coups d’éclat, le fils de Zlatko séduit malgré tout Tottenham qu’il rejoint à l’été 2009. A nouveau trois années plus tard, il ne s’impose toujours pas comme le maître à jouer des Spurs et s’exile à Kiev pour les trois prochaines années.

L’absent  - Dado Prso : après son passage remarqué au FC Rouen, Dado Prso n’a pas réussi à confirmer les espoirs placés en lui. Le Steven Seagal de Split a ensuite erré dans des clubs de seconde zone avec pour point d’orgue de cette descente aux enfers, un passage totalement raté du côté de Monaco où il ne parvient même pas à briller dans un modeste match de Ligue des Champions contre le Deportivo la Corogne.

Le pronostic : avec une seule défaite au tableau, la Croatie se retrouve malgré tout éliminée de l’Euro, la faute notamment à l’arbitre du match contre l’Italie. Alors que les Croates mènent d’un but, l’homme en noir, Mr Lannoy, exclut injustement Bilic qui y voit une vengeance dont Laurent Blanc serait à l’origine. Sans coach, les anciens Yougoslaves craquent totalement, perdent leurs moyens et tombent dans les provocations italiennes. Modric, chauffé par Cassano, donne un coup de boule au Milanais et laisse ses coéquipiers à dix se faire égaliser à la dernière minute sur un but hors-jeu.

Le calendrier de la poule B :

10 juin : Espagne – Italie à 18 h 00 et Croatie – Irlande à 20 H 45

14 juin : Italie – Croatie et Espagne – Irlande

18 juin : Irlande – Italie et Croatie – Espagne

***

Les pronostics de la poule B :

1ère journée : 

Espagne / Italie : 1 – 2 ; Croatie / Irlande : 1 – 1

2ème journée :

Italie – Croatie : 1 – 1 ; Espagne / Irlande : 2 – 0

3ème journée :

Irlande – Italie : 0 – 0 ; Croatie – Espagne : 0 – 1

***

Classement fictif de la poule B

1er : Espagne (6 points)

2ème : Italie (5 points)

3ème : Croatie (2 points)

4ème : Irlande (2 points)

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Votre avis nous interesse