Archives Ancien Menly Mis à jour le 11/06/2012 Rédigé par Julien Maron

Euro 2012 : France et Angleterre, favoris de la Poule D, la Suède outsider

Avec la Poule A, celle des Bleus est certainement la plus ouverte du tournoi. L’équipe de France sera accompagnée de l’Angleterre, son meilleur ennemi, de l’outsider suédois et d’un des pays hôtes, l’Ukraine. Si Ribéry et ses copains font office de favoris, il devront pourtant se méfier des autres gaillards qui auront pour objectif de jouer […]

Avec la Poule A, celle des Bleus est certainement la plus ouverte du tournoi. L’équipe de France sera accompagnée de l’Angleterre, son meilleur ennemi, de l’outsider suédois et d’un des pays hôtes, l’Ukraine. Si Ribéry et ses copains font office de favoris, il devront pourtant se méfier des autres gaillards qui auront pour objectif de jouer les trouble-fêtes. 

La France :

En premier-lieu, les hommes de Laurent Blanc auront à coeur de faire oublier les deux dernières compétitions officielles dans lesquelles les Bleus ont pris part. Tragiques en 2008, ridicules en 2010, l’Equipe de France joue gros en Ukraine.

Invaincus depuis la défaite contre la Biélorussie, les Français font même figure de grands favoris dans cette poule assez équilibrée. Il faut dire qu’il existe des motifs d’espoir.

Avec un duo Ribéry-Benzema qui commence (enfin) à se trouver, la France dispose d’une des plus belles attaques du tournoi. Si on y rajoute les jokers de luxe Jérémy Ménez et Hatem Ben Arfa sans oublier le meilleur buteur de Ligue 1, Olivier Giroud, il est difficile de trouver une nation disposant d’autant d’atouts offensifs; les Pays-Bas, l’Allemagne et l’Espagne mis à part.

Défensivement c’est autre chose avec un Philippe Méxès qui apparaît déjà émoussé et un Adil Rami cramé après ses 50 matchs de la saison. Quant à Patrice Evra…

Même si Laurent Blanc a fixé pour objectif minimum de remporter un match, on ne doute pas de son ambition de redorer le coq des Bleus en renouant avec une compétition qu’ils ont remporté en 1984 et 2000.

Dans un bon jour, la France peut battre n’importe qui, comme l’ont montré les matchs amicaux contre le Brésil, l’Angleterre et l’Allemagne (trois victoires). Par contre, elle peut perdre contre n’importe qui et de manière totalement imprévue. En gros, la France est le parfait tocard du tournoi.

 

L’Angleterre : 

Les Anglais se la jouent à la Française, et font donc n’importe quoi. Tout commence avec l’affaire John Terry. Le joueur de Chelsea, capitaine des Three Lions, est accusé de propos racistes à l’encontre d’Anton Ferdinand, frère de. Ce qui a eu le don d’irriter le Board de la fédération anglaise, poussant Fabio Capello, alors sélectionneur, de retirer le brassard de ce bon vieux John. L’Italien refuse et donne sa démission à deux mois de l’Euro.

Sans sélectionneur, la F.A (équivalent de la FFF), se tourne vers Roy Hodgson alors que tout le monde attendait Harry Redknapp. C’est avec cet entraîneur « low-cost » que les Anglais vont devoir essayer de retrouver leurs lettres de noblesse après tant de compétitions décevantes. Ce qui semble malgré tout mal engagé tant les choix de l’ancien coach de Liverpool restent incompréhensibles. 

Garry Cahill forfait à la dernière minute, Hodgson a préféré rappeler le tendre Martin Kelly plutôt que Rio Ferdinand pour former sa défense centrale.

Egalement privée de Rooney pour les deux premiers matchs, l’Angleterre s’appuiera en pointe sur Andy Caroll et sa queue de cheval, autant se dire que ça a moins d’allure même si Walcott et Chamberlain devraient faire souffrir plus d’un défenseur latéral. De toute façon, même avec la génération dorée (Terry, Ferdinand, Lampard, Gerrard et Beckham) au top de leur forme, les Britanniques n’ont jamais rien gagné….

La Suède : 

Les Suédois peuvent être considérés comme l’épouvantail de cette poule. Les Vikings ont en effet une carte à jouer aux côtés des Anglais sur le déclin et d’une France qui se cherche encore défensivement. Emmenés par Zlatan Ibrahimovic, les jaunes et bleus ont pour objectif de se hisser jusqu’aux quarts de finale du tournoi, ce qui ne sera pas facile mais pas non irréalisable d’autant que la Suède dispose d’éléments intéressants au sein de son effectif.

Outre la superstar du Milan A.C, on y retrouve le bucheron Mellberg, le portier Isaksson, la gueule d’enfant lyonnaise, Kim Källström ou encore l’ancien toulousain Elmander, toujours présent dès qu’il s’agit de faire plonger une équipe en crise.

Physiquement toujours au point, les Scandinaves restent également de bons techniciens à l’image de Christian Wilhelmsson, qui a quand même quatre étoiles de dribbles à Fifa 12… Plus sérieusement, la Suède a terminé troisième attaque des éliminatoires de l’Euro, ce qui montre qu’il faudra compter sur eux au moins pour les poules.

L’Ukraine :

Il aura fallu qu’elle organise l’Euro pour y participer, comme quoi on est jamais mieux servi que par soi-même. A domicile, les Ukrainiens seront quoiqu’il arrive une équipe pas évidente à manier et dont il faudra se méfier. Poussés par les Vuvuzelas locaux, les coéquipiers d’Andrei Shevchenko espèrent avant-tout bien figurer parce qu’il leur sera malgré tout difficile de se qualifier au dépens d’un des trois autres pays. A moins d’une énorme surprise, on ne voit pas comment l’ancien pays soviétique pourrait sortir de cette poule. Si seulement il avait été possible de naturaliser tous les Brésiliens du Shakhtar

Le calendrier :

1ère journée :  France-Angleterre (11 juin, 18h), Ukraine-Suède (11 juin, 20h45)
2ème journée : Suède-Angleterre (15 juin, 18h), Ukraine-France (15 juin, 20h45)
3ème journée  : Angleterre-Ukraine (19 juin, 18h), Suède-France (19 juin,20h45)

Nos pronostics :

1er : France (9 points)

2ème : Angleterre (4 points)

3ème : Suède (4 points)

4ème : Ukraine (1 points)

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Euro 2012 – Dans le bus des Bleus : les Français favoris selon les bookmakers

Euro-Trash : les hooligans russes accusent les stadiers

Mercato, rumeurs et transferts : Lavezzi arrive au PSG, Ibrahimovic et Higuain s’éloignent

Euro 2012 : les meilleures applications iPhone et iPad pour suivre la compétition

Votre avis nous interesse