Espagne – Portugal : pariez et gagnez à coup sûr avec « Nico la
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Espagne – Portugal : pariez et gagnez à coup sûr avec « Nico la Seiche »

Le Portugal défie l’Espagne ce soir pour le première demi-finale de l’Euro. Au programme, des crêtes au pento, des klaxons chauffés à blanc et surtout des liasses de billets pour vous. Sans transpirer. Les Espagnols champions d’Europe en titre, ont battu les Bleus en quart de finale. Ils font donc figure d’immenses favoris pour ce […]

Le Portugal défie l’Espagne ce soir pour le première demi-finale de l’Euro. Au programme, des crêtes au pento, des klaxons chauffés à blanc et surtout des liasses de billets pour vous. Sans transpirer.

Les Espagnols champions d’Europe en titre, ont battu les Bleus en quart de finale. Ils font donc figure d’immenses favoris pour ce match avec une cote de 1,26. Le Portugal a aussi un coup à jouer. Sortis du groupe de la mort, les compatriotes de Linda de Souza n’ont perdu que contre l’ogre allemand au premier match. Depuis, les Brésiliens d’Europe enchaînent les victoires comme on sert les bacalhau à Brás au Saudade. Les Portugais sont cotés à 2,45. Un match serré en perspective.

Impressionné par son attaque face aux Français, Vicente Del Bosque reconduit le même onze avec Cesc Fabregas en pointe. Arsène Wenger ne trouve rien à redire. Du moins on ne l’entend pas, le match est diffusé sur M6 et Menly. Pour la Selecçao, rien de neuf non plus si ce n’est un étrange système mis en place par Paulo Bento avec les dix joueurs en soutien de Ronaldo. Les intentions sont donc claires. L’Espagne gagne le tirage au sort et décide d’engager la partie. Pas de chance pour les Portugais qui ne toucheront leur premier ballon qu’à la 7ème minute suite à une mise en touche volontaire pour évacuer Moutinho qui a le tournis à force de jouer les taureaux entre Xavi et Iniesta. Excédé par la possession de balle espagnole, Pepe monte aux fourneaux et balance une savate gratuite à Busquets qui a eu le tort de le regarder de travers. Le match s’enflamme enfin un peu.

Les Espagnols sont plus nerveux et lâchent le ballon plus vite en voyant que le fou du Real est dans un grand soir. A la 26ème minute (cote 1,80), Coentrao récupère le ballon dans son couloir après une transversale loupée par Xavi. Le mulet le plus classe de Lisbonne dépose Arbeloa dans son couloir et adresse un centre tendu pour CR3000 qui marque des abdos (cote à 5,40 pour « Ronaldo premier buteur » et 2,60 pour « Ronaldo marque au moins un but). Le Portugal mène 1 – 0 (cote 2,40), Ronaldo soulève son maillot pour montrer son tshirt floqué « mès que una pulga« . Denis Balbir a déjà roulé 34 fois le « R » dans le nom du buteur lusitanien.

Les Espagnols paniquent et loupent des passes, au moins une sur cinq. Sur l’une d’entre elles, Ronaldo, encore lui, intercepte le ballon et envoie une mine des 40 mètres. Le ballon heurte la barre si fort qu’il rebondit dans la face d’Hugo Almeida. Le géant de Besiktas (cote à 5,20) double la mise du nez à la 33ème minutes. La Roja a un genou à terre.

Del Bosque change alors son équipe et fait sortir Fabregas et Silva pour Torres et Jesus Navas. Le score à la pause ne changera pas. Le Portugal mène à la mi-temps (4,20) par deux pions à rien (24,00). Avec au moins deux buts des amis de Pauleta en première mi-temps (coté à 12,00), vous n’avez pas le choix, foncez.

Au retour des vestiaires, les Espagnols semblent transfusés transfigurés. Ils traversent le couloir en sprint sans s’arrêter. La bande à Iniesta est revigorée et reprend le contrôle du ballon, les Portugais sont à nouveau dépassés. A la 54ème, Gerard Piqué fait un petit pont à Ronaldo et lance Fernando Torres dans la profondeur. « L’enfant » dépose Bruno Alvès mais pas Pepe qui sort le tacle le plus propre de l’Euro. En se relevant, le Madrilène marche volontairement sur les mèches blondes d’El Nino. L’arbitre n’hésite pas, c’est pénalty et red card. Ronaldo demande alors à Rui Patricio de lui laisser sa place dans les cages pour montrer au nain qu’il le domine aussi dans les bois. Xavi est loin de tout ça et pose le ballon. Le Barcelonais s’élance et tire au dessus. CR7 court vers lui pour lui dire que de toute façon, « il aurait l’arrêté« . Les minutes défilent, l’Espagne se rapproche de la sortie.

La Roja tire ses dernières cartouches et se rue à l’attaque. Après un échange de 14 passes entre Xavi et Iniesta, ce dernier sert Navas qui tente le centre tir bien repoussé par Ronaldo resté dans les buts. Nani part en contre et balance une transversale à Rui Patricio qui profite de sa détente pour dévier de la tête le ballon pour Raul Meireles. Le punk à chien de Chelsea lâche ses bêtes et court inscrire le troisième but (cote 10,00) d’une victoire probante.

Le coup de sifflet final retentit, le Portugal est en finale. Alex Goude, l’homme de terrain de M6 court vers CR7 pour obtenir ses premières réactions. Après le blabla habituel, M. Méteo demande à l’esthète portugais ce qu’il pense de Lionel Messi : « écoutez, ce Lionel Messi, je ne le connais ni d’Eve ni d’Angeli, mais ce que je peux vous dire c’est que ce soir nous avons vu le meilleur joueur du monde sur le terrain« .

Pour résumer, le Portugal mène 2 – 0 à la pause et remporte le match 3 – 0 (cote 175). Le Portugal remporte les deux mi-temps (cote 18) et n’encaissera pas de but (cote 6).  

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Portugal, France et Allemagne : le top 5 des demi-finales de l’Euro en vidéo

Euro 2012 – Cristiano Ronaldo, Iniesta, Pirlo, Xavi : 4 fantastiques en course pour le Ballon d’Or

Bleus : pourquoi Didier Deschamps serait une erreur de casting

 

Votre avis nous interesse