Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Equipe de France : Nasri prend trois matchs ferme, Ménez un seul

La sanction vient de tomber : des 4 Bleus convoqués (Nasri, Ben Arfa, Ménez, M’Vial) ce vendredi matin devant la commission de discipline de la 3F, deux seulement ont été sanctionnés. Les plus sévèrement punis sont Samir Nasri, qui prend 3 matchs ferme, et Jérémy Ménez, suspendu 1 match. Les deux autres sont passés entre […]

La sanction vient de tomber : des 4 Bleus convoqués (Nasri, Ben Arfa, Ménez, M’Vial) ce vendredi matin devant la commission de discipline de la 3F, deux seulement ont été sanctionnés. Les plus sévèrement punis sont Samir Nasri, qui prend 3 matchs ferme, et Jérémy Ménez, suspendu 1 match. Les deux autres sont passés entre les gouttes, même si le communiqué de la FFF précise qu’ils ont été « rappelés à l’ordre ».

Ces sanctions sont sans commune mesure avec celles prononcées contre les mutins de Knysna (Anelka avait pris 18 matchs, Evra 5 Ribéry 3 et Toulalan, 1) mais surprennent dans la mesure où la tendance ces derniers jours était à la « relaxe » des 4 accusés. La FFF et Noël Le Graët ont donc voulu marquer le coup et faire valoir leur autorité.

Alors que penser de ce verdict ? Que d’insulter des journalistes est plus grave que de ne pas saluer un coéquipier et le sélectionneur en sortant du terrain ? Oui, on s’en doute. Au-delà de ça, il va surtout falloir attendre la réaction des intéressés. Nasri va-t-il faire profil bas et accepter sa sanction sans broncher ? Connaissant le bonhomme ce serait assez étonnant et il y a des chances que le Citizen annonce la fin de sa carrière internationale sur un coup de tête.

Ménez semble plus enclin à mettre de l’eau dans son vin. Il est le seul à avoir présenté des excuses publiques (Nasri a juste dit qu’il regrettait par rapport aux enfants) et le fait qu’il ait (enfin) rasé sa crête montre qu’il envisage peut-être de changer d’image.

Pour Ben Arfa, de toute façon avec Deschamps à la tête des Bleus son avenir en sélection semble scellé. A fortiori avec une image brouillée par son altercation avec Blanc, la baston entre son père et son agent devant le siège de la Fédé n’arrangeant rien. Le style de truc qui fait toujours mauvais genre…

Et pendant ce temps-là, les Français s’éloignent de plus en plus de cette équipe qu’ils ont pourtant aimée au-delà de la raison il y a quelques années. Bon courage, Didier…

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Commission de discipline : Ménez, Nasri, Ben Arfa et M’Vila présentent leurs arguments

PSG : Ibrahimovic piétine Ménez, Nene et Matuidi à l’entraînement

Transferts : le PSG prêt à mettre 20 M€ sur Abate ?

Votre avis nous interesse