eDJing, la plateforme de musique gratuite nouvelle génération
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

eDJing, la plateforme de musique gratuite nouvelle génération

« Hey, mister DJ, put a record on« . En lançant sa plateforme de musique gratuite le 27 octobre dernier lors du geek’s live, eDJing (prononcez i-didji-ing) est venu allonger la liste des sites proposant de la musique gratuite en ligne. Sauf que ce projet issu d’une start-up française ne vient pas concurrencer les mastodontes Deezer ou […]

« Hey, mister DJ, put a record on« . En lançant sa plateforme de musique gratuite le 27 octobre dernier lors du geek’s live, eDJing (prononcez i-didji-ing) est venu allonger la liste des sites proposant de la musique gratuite en ligne. Sauf que ce projet issu d’une start-up française ne vient pas concurrencer les mastodontes Deezer ou Spotify. En tout cas, pas directement. eDJing n’est pas une plateforme de musique gratuite de plus mais propose un concept novateur, une petite révolution dans le monde de la musique en ligne.

Car non seulement eDJing est totalement gratuit et illimité – contrairement à Deezer par exemple, qui est aujourd’hui semi-payant -, mais les fonctionnalités de ce site sont assez bluffantes : là où les autres se contentent de diffuser du son, eDJing met à disposition la musique et les images qui vont avec, clip ou concert, avec possibilité de les diffuser en full screen et en haute définition. Autre avantage : si vous avez déjà constitué des playlists sur Deezer, Spotify ou Itunes, pas besoin de vous infliger à nouveau ce travail fastidieux.

Via un outil de connecting, le logiciel importe l’ensemble de vos playlists et les transforme automatiquement en clip. Et puis last but not least, les DJ en herbe ont à disposition une vraie vraie platine de mixage virtuel extrêmement ergonomique, qu’ils pourront en outre exporter vers Facebook pour mixer directement dans les pages du réseau social. Fini les blanc entre deux titres qui cassent l’ambiance d’une soirée. Bref, des fonctionnalités parfaitement synthétisées par la baseline du site : « Play, mix, share » (Jouez, mixez, partagez).

Forts de ses innovations technologiques, cette nouvelle plateforme de partage de musique a commencé à tailler des croupières à ses concurrents (Deezer, Spotify). D’un point de vue légal, aucun souci. Car toute l’astuce est là : eDJing n’héberge ni ne diffuse aucun contenu, et n’est rien d’autre qu’un simple intermédiaire, une passerelle, entre l’utilisateur et le contenu. Et en l’occurrence, le contenu, c’est juste la plus grosse base de musique en ligne dans le Monde, à savoir… Youtube. En attendant d’intégrer les ressources d’autres plateformes vidéo, comme Dailymotion.

Quant au modèle économique, selon Jean-Baptiste Hironde, CEO d’eDJing, il est hybride : « Une partie du site est rémunéré par la publicité, mise en place à l’entrée du service, avant que l’internaute puisse accéder à la plateforme. D’autre part, nous sommes en train de mettre en place un modèle freemium, avec de l’achat de contenu à valeur ajoutée« . Bref, eDJing a de beaux jours devant lui. D’ailleurs, la société éditrice vient de lancer la deuxième mouture de son appli mobile, funDJ. Une tuerie, paraît-il.

eDJing.com

Votre avis nous interesse