Dexter : le plus grand méchant de la télé depuis la mort de J.R ?
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Dexter : le plus grand méchant de la télé depuis la mort de J.R ?

Depuis la mort de J.R, la télévision se cherche un nouveau anti-héros.

Alors que TF1 diffuse dès ce mercredi 28 novembre les trois premiers épisodes de la saison 4 de Dexter, le Monde des méchants est en deuil depuis le week-end dernier avec la perte de son méchant le plus emblématique, le plus machiavélique et le plus détesté. Le père de tous les méchants de télé qui ont suivi en fait : RIP JR… Heureusement, la relève est assurée.

Qui est méchant, qui est gentil ? Avant, le monde des séries était manichéen. On savait tout de suite à qui on avait affaire et on savait surtout que ça ne changerait pas jusqu’à l’inévitable affrontement final. Aujourd’hui, dans les séries TV, la psychologie des personnages est tellement travaillée qu’on ne sait plus qui est qui. D’un épisode à l’autre, les scénaristes prennent un malin plaisir à brouiller les pistes et à laisser planer l’ambiguïté sur les notions de bien et de mal, à l’image du récent et excellentissime Homeland, où le méchant n’est pas forcément celui qu’on croit.

A l’heure où le plus grand méchant de l’histoire de la série télé vient de quitter ce Monde trop (RIP JR), il n’est pas inutile de se pencher sur celui qui pourrait reprendre le flambeau et continuer à terroriser l’imaginaire collectif. On vous a sélectionné cinq successeurs potentiels : manipulateurs, tordus, pervers, ultraviolents, fêlés, sadiques, : à eux cinq (deux taulards, deux flics, un mafieux), ils représentent le portrait-robot du pourri idéal. Embarquez pour une plongée dans l’horreur… et faites votre choix !

Vernon Schillinger

Série : Oz
Acteur : JK Simmons
Profil : A priori, la prison n’abrite que très peu d’esprits purs et ouverts sur l’amour d’autrui et le partage. Mais parmi le nombre incalculable de brutes épaisses et de dégénérés qui croupissent dans les cellules de la prison de Oz, Vernon Schillinger est sans doute le plus retors de tous. Raciste, homophobe et sadique, il est le leader de la communauté aryenne du pénitencier (avec un joli tatouage made in IIIe Reich sur la poitrine), condamné à 8 ans de prison pour coups et blessures sur un afro-américain qui vendait de la dope à son fils.
Casier judiciaire : A fait subir quelques menus supplices corporels à son co-détenu, qu’il a transformé en esclave sexuel : le sodomise, lui faire avaler les pages d’un livre de droit, lui tatouer une croie gammée sur la fesses au… briquet, ou le force à se maquiller. Et pas forcément dans cet ordre.

Tony Soprano


Série : Les Sopranos
Acteur : James Gandolfini
Profil : Sous ses dehors bonhomme, son air de chien battu et ses problèmes perso qui le poussent à voir une psy, Tony Soprano n’en reste pas moins le caporegime du clan DiMeo, établi dans le New Jersey. Et à ce titre, il doit entre autres faire buter des mecs, en buter lui-même, et exercer toutes sortes de tortures physiques ou morales sur ses rivaux (et parfois sur ses amis). Bref, une belle petite ordure, quand même…
Casier judiciaire : Au total, une petite dizaine de victimes tuées de ses propres mains en six saisons, en plus de celles qu’il fera exécuter par ses porte-flingues. Cherry on the cake, il tuera son propre cousin pour régler une banale histoire de famille.

Vic Mackey


Série : The Shield
Acteur : Michael Chiklis
Profil : Les ripoux ont toujours existé dans la police. Mais avec Vic Mackey, on est loin des combines à la petite semaine de Noiret et Lhermitte dans le film de Zidi. Brutal, corrompu, drogué, mais surtout détective de la police de Los Angeles, Vic a des méthodes pour le moins expéditives et ne s’embarrasse que rarement avec la procédure et le protocole. D’ailleurs, son physique de porte-avions et son crâne rasé auraient fait de lui un très bon voyou.
Casier judiciaire : Sociopathe et amoral, il rackette les dealers en leur volant leur dope, tabasse des suspects, dessoude deux ou trois mecs qui auraient vu des choses qu’ils n’auraient pas dû voir. Bref, le flic de base…

Dexter Morgan


Série : Dexter
Acteur : Michael C. Hall
Profil : Aaaah, Dexter… Un coeur noir encapsulé dans une personnalité alexithymique. Le personnage a beau être attachant au possible, il n’en reste pas moins un insatiable prédateur et un tueur en série hors pair, à la méthodologie rodée, ritualisée et quasi-indétectable. Sociopathe averti et sadique de premier ordre, Dexter immobilise ses victimes avant de les saigner comme des porcs.
Casier judiciaire : Environ 40 victimes réparties sur 7 saisons, presque toutes exécutées selon le rituel Dexterien : gangue de cellophane, prise de trophée (une goutte de sang) sur la joue et tranchage de gorge au scalpel. Original et diablement efficace.

T-Bag


Série : Prison Break
Acteur : Robert Knepper
Profil : Terreur de Fox River, T-Bag n’inspire pas la terreur grâce à son physique : plutôt quelconque. Mais son regard malsain, son timbre de voix, ses attitudes tantôt maniérées, tantôt intimidantes et même son humour pince-sans-rire font froid dans le dos. Bon, il faut dire qu’il n’était pas parti dans la vie sur des bases saines puisqu’il est le résultat d’une maman trisomique violée par un papa psychotique.
Casier judiciaire : Kidnappeur, violeur, sociopathe et pédophile. Vous en voulez encore ?

A LIRE AUSSI SUR MENLY :

Les Revenants : autopsie de la nouvelle série mortelle de Canal+

Le milking, nouvelle star du web

Votre avis nous interesse