Deschamps quitte l’OM… pour aller en équipe de France?
Archives Ancien Menly Mis à jour le Rédigé par Julien Maron

Deschamps quitte l’OM… pour aller en équipe de France?

« Bongne, et le Deschamgne, il se barre ou pas, Bonne Mère ? » Ah, ça doit y aller en ce moment sur le Vieux-Port, entre olives et Pastaga bien frais (prononcez « fré »). Est-ce que le coach de l’OM va quitter le navire, déjà en perdition depuis 6 mois ? La question agite la cité phocéenne depuis […]

Deschamps-Anigo

« Bongne, et le Deschamgne, il se barre ou pas, Bonne Mère ? » Ah, ça doit y aller en ce moment sur le Vieux-Port, entre olives et Pastaga bien frais (prononcez « fré »). Est-ce que le coach de l’OM va quitter le navire, déjà en perdition depuis 6 mois ? La question agite la cité phocéenne depuis quelques jours. Enfin, depuis ce matin et ce papier dans L’Equipe, en fait.

Une information évidemment démentie comme il se doit par la direction olympienne peu avant midi, par la voix de son directeur de la communication, Luc Laboz. « Didier Deschamps sera bien là lundi à la reprise de l’entraînement. On a un contrat en cours avec notre entraîneur, on s’y tient ». Mouais, un beau démenti de façade…

Mais la vérité vraie, c’est que La Dèche en a plein le… dos de l’OM, et surtout de ses dirigeants. On connaît l’amour immodéré que le champion du Monde porte à José Anigo. Mais a priori, ses relations avec Vincent Labrune ne sont pas franchement meilleures. Sans parler du budget transferts famélique dont il dispose.

Et puis, trois ans passés à Marseille en valent six dans un autre club. Trois ans pendant lesquels Deschamps n’aura pas chômé, ramenant six titres au club, dont un de champion. Comme un vampire, la Dèche a sucé toute la substantifique moelle du club, l’a pressé comme un citron. Aujourd’hui, l’OM est tout sec. A vrai dire, il laisse même un vrai champ de ruines en partant.

Résultat, après une piètre 10e place l’an passé, l’OM semble reparti pour une saison galère dans un Vélodrome à moitié vide (enfin, aux 2/3 avec les travaux), avec un nouvel entraîneur à trouver, qui ne sera pas le serpent de mer Erik Gerets. On parle plutôt d’Elie Baup voire – outrage suprême – de l’ancien coach parisien Antoine Kombouaré. Quant à Deschamps, il a le choix : Tottenham, la Sampdoria, les Bleus… Il pourrait même prendre une année sabbatique ou redevenir chroniqueur au Canal Football Club…

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY :

Euro 2012 : Rami et Mexès out, Sakho et Varane débarquent

Nasri, Ben Arfa, Ménez : le Top 5 des meilleures insultes des Bleus à l’Euro 2012

 

Votre avis nous interesse