Archives Ancien Menly Mis à jour le 26/07/2012 Rédigé par Julien Maron

Déception des syndicats : « Montebourg nous a menti » concernant « la fermeture d’Aulnay »

09h35 – Montebourg nous a menti en disant qu’il allait empêcher la fermeture d’Aulnay Hier, PSA présentait ses résultats financiers, et le gouvernement – par les voix d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif en charge du dossier PSA et Michel Sapin, ministre du Travail – annonçait les détails de son plan de sauvetage du secteur automobile. […]

Déception des syndicats : "Montebourg nous a menti" concernant "la fermeture d’Aulnay"

09h35 – Montebourg nous a menti en disant qu’il allait empêcher la fermeture d’Aulnay

Hier, PSA présentait ses résultats financiers, et le gouvernement – par les voix d’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif en charge du dossier PSA et Michel Sapin, ministre du Travail – annonçait les détails de son plan de sauvetage du secteur automobile. A l’issue de la journée, les avis sont mitigés du côté des syndicats. Si certains pensent pouvoir souffler alors que le plan de restructuration du constructeur a été mis en suspend le temps de l’expertise, d’autres restent en colère. « On s’attendait à autre chose. Montebourg nous a menti en disant qu’il allait empêcher la fermeture d’Aulnay », a déploré Tanja Sussest, du Syndicat indépendant de l’automobile. « Il n’y a rien pour les salariés. Il faut que le gouvernement change de politique, et c’est la mobilisation des salariés qui va le faire changer », selon Jean-Pierre Mercier (CGT) qui prépare déjà les actions de la rentrée. Source.

08h55 – NKM n’en pleut plus de cette image « bobo écolo »

L’étiquette lui colle à la peau : Nathalie Kosciusko-Morizet est une bobo ! Elle se bat pour changer l’image que les médias lui portent, à quelques semaines de l’élection pour la présidence de l’UMP, que l’ancienne ministre pourrait briguer. Et ce matin encore, sur France 2, la journaliste lui lance : « Vous avez une image de grande bourgeoise, un peu distanciée, bobo écolo … Est-ce que tout cela est très compatible avec les aspirations du militant UMP qui va voter ?« . NKM répond du tac au tac, quelque peu agacée : « Moi vous savez, je suis maire d’une ville populaire, 22 000 habitants, Longjumeau, la grande couronne … Quand vous voulez, on va prendre un café, vous me direz en revenant si avec mes plus de 30% de logements sociaux, mes quinze cafés, ma vie diurne et nocturne, chaleureuse, populaire et parfois compliquée, vous trouvez que c’est … comment vous dites ? Bobo ?! » Et d’en finir : « Souvent ceux qui disent ça et qui jettent ces anathèmes vivent en plein cœur de Paris et n’ont jamais mis les pieds dans une banlieue comme la mienne ! » Source.

Jeudi 26 juillet 2012 : 

******

19 h 10 – Christian Estrosi : « Arnaud Montebourg est un démolisseur d’industrie »

Les anciens ministres aiment s’en prendre aux nouveaux. Après l’annonce du plan automobile du gouvernement, Christian Estrosi (ex-Industrie notamment) s’en est pris à Arnaud Montebourg (Redressement productif). Selon lui, « ce plan rassemble une série de mesurettes, inspirées du plan automobile de Nicolas Sarkozy en 2009. Le gouvernement tente de réinventer ce que nous avions effectué, et fait donc un aveu d’impuissance ». Il ajoute : « Le ministre du Redressement productif, à force de tirer à boulets rouges sur les entreprises innovantes, est devenu un démolisseur d’industrie. La preuve: l’action PSA chute en bourse. Il faut accompagner, par assassiner ».

08h45 – Mittal porte la flamme olympique : les syndicats dénoncent une « véritable insulte »

« Depuis que M. Mittal est devenu le numéro un de l’acier, il a congédié directement près de 70.000 travailleurs » déplorent des syndicats belges dans une lettre adressée à Jacques Rogge, le patron du CIO. Le Comité International Olympique a en effet choisi l’homme d’affaires indien Lakshmi Mittal, patron d’ArcelorMittal, pour porter la flamme à Londres. « Il s’agit d’une véritable insulte » pour les 3000 familles, dénonce-t-on alors que l’entreprise de métallurgie a annoncé la fermeture de ses hauts-fourneaux à Liège. En France, à Florange, à Madrid et au Luxembourg, les hauts-fourneaux de Mittal sont à l’arrêt. « Un profond écœurement » pour les syndicats qui ne comprennent pas « que l’Olympisme puisse récompenser ceux qui broient des vies« .

Votre avis nous interesse