Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Cristiano Ronaldo, Iniesta, Pirlo, Xavi : dernière ligne droite pour la course au Ballon d’Or

Dans quelques heures sera donné le coup d’envoi de la première demi-finale de l’Euro qui verra s’opposer l’Espagne à l’Italie. Demain, ça sera au tour de l’Italie et l’Allemagne de croiser le fer. Si ces rencontres ont une importance collective capitale, pour certains joueurs c’est aussi au niveau individuel que tout se joue. Cristiano Ronaldo, […]

Cristiano Ronaldo, Iniesta, Pirlo, Xavi : dernière ligne droite pour la course au Ballon d'Or

Dans quelques heures sera donné le coup d’envoi de la première demi-finale de l’Euro qui verra s’opposer l’Espagne à l’Italie. Demain, ça sera au tour de l’Italie et l’Allemagne de croiser le fer. Si ces rencontres ont une importance collective capitale, pour certains joueurs c’est aussi au niveau individuel que tout se joue. Cristiano Ronaldo, Iniesta, Pirlo ou encore Xavi, tous ont une chance de marquer les esprits et tenter de succéder à Lionel Messi au palmarès du Ballon d’Or.

Cristiano Ronaldo

Auréolé de son titre de champion d’Espagne, Cristiano Ronaldo est arrivé à l’Euro avec le sourire et la pêche. Mais préférant se préoccuper de sa coupe plutôt que de son équipe, il a vite déchanté et manqué beaucoup d’occasions lors des matchs contre l’Allemagne et le Danemark. Visiblement très énervé des « Messi! Messi! Messi » qui descendaient des tribunes, il a passé la 5ème contre les Pays-Bas en plantant deux buts et en touchant le poteau. La machine à marquer était lancée et CR7 a envoyé le Portugal en demi après une tête somptueuse face à la République Tchèque. Leader sur le terrain et dans les vestiaires, présent dans le dernier carré de l’Euro, possible meilleur buteur de la compétition, possible champion d’Europe, déjà champion d’Espagne, buteur à 56 reprises avec le Real, plus rien ne semble s’interposer entre lui et le trophée doré. Sauf peut-être « Messi, Messi, Messi ».

Probabilité de remporter le ballon d’or : 56%

Andrés Iniesta

La FFF a proposé un échange Ribéry+Enzo Zidane+Tsonga, mais Don Andrés a refusé de se faire naturaliser. Dommage pour nous, Iniesta va continuer à faire des merveilles de l’autre côté des Pyrénées. Souvent blessé cette saison, l’homme des buts qui comptent (voir ici ou ici) est progressivement monté en puissance avant d’éclabousser de tout son talent cet Euro 2012. Présent dans tous les bons coups, il est à l’origine de presque tous les buts de la Roja (avant dernière passe, passe décisive, tirs sur le poteau, décalage, dribbles chaloupés, coup de rein dévastateur etc…) Lui qui a vu le titre de Ballon d’Or lui filer sous le nez avec le nouveau système de vote, veut sa revanche cette année sur son coéquipier du Barça Lionel Messi. Un nouveau but en finale devrait faire l’affaire.

Probabilité de remporter le ballon d’or : 43%

Andrea Pirlo

Ses récentes performances avec la Squadra Azzura ont fait découvrir au monde entier Andrea Pirlo. Nombreux sont ceux qui ont regretté d’avoir attendu si longtemps avant de voir évoluer ce milieu de terrain intelligent, classe et surtout beau gosse. Mais l’italien n’en est pas à son premier fait d’armes. Rien que cette saison, il a mené presque à lui tout seul la Juventus au titre de champion avec en prime 38 matchs sans défaite. Sans forcer son talent, ni vraiment courir, il a délivré des caviars, marqué sur coup franc et s’est même permis une panenka sur le premier gardien anglais digne de ce nom depuis David Seaman.

Probabilité de remporter le ballon d’or : 29%

Xavi

Véritable maître à jouer du Barça et de la Roja, Xavi est probablement le joueur le plus sous-estimé et le plus intelligent du monde. Ses grands yeux hagards trouvent toujours le partenaire libre ou qui fait le bon déplacement, et ses pieds magiques adressent toujours la passe parfaite. Champion du monde, vainqueur de la Coupe du Roi avec Barcelone, le catalan a une chance de réaliser un triplé historique avec sa sélection et ainsi étoffer un peu plus son palmarès un peu maigre cette saison. S’il n’a pas marqué ni délivré de passe décisive pendant cet Euro, il a déjà fait 431 passes, soit autant que Menez, Nasri et Ben Arfa réunis pendant toute leur carrière, poussins et benjamins compris. Plus discret que les autres joueurs cités, le titre du ballon d’or pourrait lui être décerné pour l’ensemble de son œuvre. Et ce serait bien mérité.

Probabilité de remporter le ballon d’or : 13,4%

Mais aussi Ozil, Gomez, Silva, Drogba et Messi

Impossible d’oublier Messi dans la course au ballon d’or. Avec 83 buts en 68 matchs officiels cette saison, l’extra-terrestre a affolé les compteurs à tel point que ça en devient gênant pour les autres joueurs. Parfois ailier, parfois milieu, parfois « 9 et demi », parfois défenseur, la « pulga » a joué à tous les postes cette saison et humilié tous ses adversaires. Son aura va lui assurer au moins le podium, voire la victoire. (66% de chances de remporter la « pelota de oro ») Grand artisan du titre de champion de Manchester City, David Silva continue ses prouesses avec la Furia Roja. Insatiable, inarrêtable et gaucher, il a toutes les qualités requises pour  le « golden ball » mais seulement 6% de chances de le remporter.

26 buts en Bundesliga, 13 en C1, 2 en Coupe d’Allemagne, tout ça pour rien. Mario Gomez a énormément marqué et pourtant il n’a ajouté aucune ligne à son palmarès. La faute entre autre au Borussia Dortmund et à Di Matteo. Même s’il devient champion d’Europe avec la Mannschaft, il risque d’être derrière Balotelli au classement et ça, ça fait encore plus mal. Mesut Ozil a lui gagné la Liga avec le Real, mais pour un souci oculaire il ne risque pas de rajouter dans l’armoire à trophée le Ballon d’Or. Enfin, Didier Drogba, tantôt chinois, tantôt catalan, a été certainement le joueur le plus décisif de cette saison 2011/2012. Avec des buts en finale de FA Cup et de Ligue de Champions, il a porté sur ses épaules l’affreuse équipe de Chelsea. Son absence à l’Euro va lui porter préjudice.

 

A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

Euro-Trash : la nouvelle caricature raciste de Balotelli

Bleus : pourquoi Didier Deschamps serait une erreur de casting

Samir Nasri présente ses excuses sur Twitter

Votre avis nous interesse