Archives Ancien Menly Mis à jour le 18/06/2012 Rédigé par Julien Maron

Cristiano Ronaldo en route pour le Ballon d’Or

Avec son doublé contre les Pays-Bas, Cristiano Ronaldo a sorti le Portugal d’une bien belle galère. Grâce à lui, les hommes de Paulo Bento ont vaincu le groupe de la mort et sont, par la même occasion, qualifiés pour les quarts de finale. Après l’avoir taillé et découpé dans tous les sens, autant lui rendre […]

Avec son doublé contre les Pays-Bas, Cristiano Ronaldo a sorti le Portugal d’une bien belle galère. Grâce à lui, les hommes de Paulo Bento ont vaincu le groupe de la mort et sont, par la même occasion, qualifiés pour les quarts de finale. Après l’avoir taillé et découpé dans tous les sens, autant lui rendre hommage dans un article quand il le mérite.

Comme Zidane en 2006, CR7 n’a que faire des matchs de poules pour les peintres. Moyen contre l’Allemagne et indigne de son statut contre le Danemark, CR7 avait besoin d’un match à enjeux pour se rattraper et se montrer décisif. Il a donc choisi celui du dimanche, à 21 h 00 pour briller aux yeux du monde.

Face aux Pays-Bas et leur armée de melons, Cristiano a prouvé qu’il était le seul joueur ayant la légitimité de faire n’importe quoi quand bon lui semble. Dans ce match décisif pour la qualification, l’esthète a tout fait, jusqu’à faire croire qu’il était en flèche rouge comme à l’époque Pro Evolution SoccerContrôles porte-manteau à la pelle, dribbles à profusion, un doublé à la clé et surtout un peu moins de gel sur les cheveux, Cristiano a fait son match et a indiqué par la même occasion à Messi comment on était décisif avec sa sélection dans une grande compétition. Pointé du doigt pour son individualisme exacerbé contre les Danois, Ronaldo a fait fermer beaucoup de bouches (dont la notre).

Même si l’on retiendra évidemment ses deux coups de canon, il ne faut pas oublier l’emprise totale du Galactique tout le long de la rencontre. Avec Pedro Pauleta en pointe, nul doute que les Portugais auraient marqué plus de deux buts. Quand on repense au caviar qu’il sert à Nani…

S’il continue sur sa lancée, Ronaldo devrait logiquement remporter le Ballon d’Or après lequel il court depuis la naissance d’un Leo Messi bionique. 

Comme dans toute histoire, il y a cependant un méchant et un gentil. Dans le foot, CR7 joue le premier rôle, celui qu’on aime détester et dont on dénigrera toutes les performances à cause de sa tête à claque. Pourtant, personne ne peut affirmer que le Portugais soit inférieur à l’Argentin tant les stats des deux aliens n’ont aucun rapport avec le commun du mortel. Ronaldo méritera le Ballon d’Or et pourra narguer Messi à sa guise s’il réédite sa performance hollandaise jusqu’en demi-finale, au moins. S’il flanche, aucune surprise, le Golden Ball devrait revenir à l’Argentin.

Peut-être que finalement, le plus grand défi de Ronaldo serait de s’offrir un ravalement de façade qui semble le plomber aux yeux du monde alors que cette année, il a fait plus que jeu égal avec le nain argentin. C’est ça d’être beau, jeune et riche

A LIRE EGALEMENT SUR MENLY.FR :

Euro 2012 : l’Italie craint d’être éliminée à cause d’un match arrangé

Euro 2012 Portugal 2 – 1 Pays-Bas : les buts de Van Der Vaart et Cristiano Ronaldo en vidéo

Trapattoni – Roy Keane : le clash

Mercato, rumeurs et transferts : Drogba à Shangai

 

 

 

 

Votre avis nous interesse