Archives Ancien Menly Mis à jour le 26/12/2011 Rédigé par Julien Maron

Crise économique mondiale : Christine Lagarde critique l’Europe

Christine Lagarde est une directrice du FMI un peu moins présente médiatiquement que son prédécesseur Dominique Strauss-Kahn mais pas moins compétente. Lors de sa prise de fonction, elle avait directement alerté le monde des difficultés rencontrées par les banques notamment européennes. Cette intervention avait suscité un bon nombre de critiques (à tort)… Dans une interview […]

Christine Lagarde est une directrice du FMI un peu moins présente médiatiquement que son prédécesseur Dominique Strauss-Kahn mais pas moins compétente. Lors de sa prise de fonction, elle avait directement alerté le monde des difficultés rencontrées par les banques notamment européennes. Cette intervention avait suscité un bon nombre de critiques (à tort)…

Dans une interview accordée au Journal du Dimanche, l’ancienne ministre des finances française a une nouvelle fois lancé une alerte. Elle juge que l’économie mondiale est « dans une situation dangereuse » même « à un tournant très dangereux. »

L’avocate de profession y va d’une comparaison, peu flatteuse et inquiétante : « La période que nous vivons ressemble à celle de 1930 par certains aspects. A cette époque, les Etats se sont repliés sur eux-mêmes et le multilatéralisme a reculé. Aujourd’hui nous voyons certains Etats relever leurs barrières tarifaires, inventer des obstacles non tarifaires et parfois faire obstacle aux flux de capitaux. »

Christine Lagarde a très vite porté ses critiques sur les chefs d’Etat européens estimant que leurs discussions n’ont toujours pas permis d’endiguer la crise de la dette souveraine. Elle a précisé sa pensée : « Le sommet du 9 décembre n’était pas assez détaillé sur les aspects financiers et trop compliqué sur les principes fondamentaux. Elle a ajouté sans détours : « Il y a eu des progrès considérables en Europe mais ils sont graduels et mal compris. Il faut accélérer la mise en œuvre des mesures. »

Du haut de son poste international, l’ex ministre fait le point sur les différentes économies, elle affirme notamment que les Etats-Unis sont affectés par la crise et que les pays émergents comme la Chine, le Brésil et la Russie s’enrhument…

Cette déclaration ne présage rien de bon pour la nouvelle année et il faut la prendre comme un vrai avertissement…

Votre avis nous interesse