Archives Ancien Menly Mis à jour le 16/06/2012 Rédigé par Julien Maron

Aliot défend Morano estimant que la réaction de Fillon est « pitoyable » à propos du piège de Dahan

12h10 – Louis Aliot juge « pitoyable » la critique de Fillon à l’encontre de Morano Depuis le canular téléphonique de Gérald Dahan à Nadine Morano (l’imitateur s’étant fait passer pour Louis Aliot, n°2 du FN), et surtout, depuis les propos de Morano, pendant cette fausse conversation, sur l’immigration (« j’ai pas envie que ça devienne le Liban […]

Aliot défend Morano estimant que la réaction de Fillon est "pitoyable" à propos du piège de Dahan

12h10 – Louis Aliot juge « pitoyable » la critique de Fillon à l’encontre de Morano

Depuis le canular téléphonique de Gérald Dahan à Nadine Morano (l’imitateur s’étant fait passer pour Louis Aliot, n°2 du FN), et surtout, depuis les propos de Morano, pendant cette fausse conversation, sur l’immigration (« j’ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi »), les réactions se font vives. Fillon avait fustigé l’ancienne ministre, disant qu’elle « aurait dû raccrocher ». Un avis que ne partage pas l’imité. Pour L. Aliot, la critique de Fillon est « pitoyable » : il « n’a aucune ouverture d’esprit, aucun humour », »cela est inquiétant pour sa carrière politique propre ». Copé, quant à lui, refuse d’accabler Nadine Morano.

 A LIRE AUSSI SUR MENLY.FR : 

Législatives 2012 : la carte interactive des circonscriptions à suivre

Grollande Hebdo n°5 : retour sur la semaine « diplomatwitte » de François Hollande

11h50 – Copé et Fillon : la guerre continue

Laissée en suspend pendant les législatives, la question de la présidence de l’UMP, refera l’actualité dès lundi, au lendemain du scrutin final. Jean-François Copé et François Fillon, aux deux styles radicalement opposés, retourneront au charbon pour briguer la gestion du parti. « Le 18, je lance un appel! » a ironisé Fillon, hésitant à prendre des vacances, selon les projets de Copé, lequel a promis de ne rien faire avant septembre. Qui tirera le premier ? En tout cas, ils sont tous les deux à l’affût. Copé travaille déjà à sa future équipe de campagne.

10h40 – Olivier Falorni dénonce la « victimitude » de Ségolène Royal 

Les tensions n’en finissent plus dans la 1ère circonscription de Charente-Maritime entre Ségolène Royal, la parachutée et Olivier Falorni le dissident, tous les deux de gauche.  Après le « tweetgate », place au « Watergate » de l’affichette. L’ancienne candidate à l’Elysée accuse le clan de son adversaire d’utiliser des « méthodes de voyou » et d’avoir collé une affiche de campagne stipulant « Ici c’est Falorni » sur la porte de son domicile. Et O. Falorni de dénoncer une stratégie de « victimitude ». Ségolène Royal a d’ailleurs porté plainte pour « pose d’une affiche menaçante ».

Samedi 16 juin 2012 : 

******

17 h 40 – Nadine Morano : « Je suis politiquement libre »

Nadine se rebelle. Désavouée pour François Fillon, qui estime qu’elle ne devrait pas parler aux dirigeants du Front national, Nadine Morano ne se démonte pas. L’ancienne ministre considère que « François Fillon devrait dénoncer le délit pénal d’un Dahan militant socialiste pour le reste je suis une responsable politique libre ».

16 h 25 – François Fillon : « Nadine Morano aurait dû raccrocher »

« Nadine Morano aurait dû raccrocher tout de suite car on ne parle pas aux dirigeants du FN. Il faut rejeter tous les extrémismes, FN comme Front de gauche ». François Fillon a parlé. L’ancien premier ministre a désavoué Nadine Morano, piégée par l’imitateur Gérald Dahan. L’ancienne ministre, croyant parler à Jean-Louis Alliot (n°2 du FN) avait reconnu des qualités à Marine Le Pen et avait qualifié son interlocuteur de « sympathique ».

13h30 – Ayrault : « Morano est prête à tout pour garder son siège de députée »

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a estimé aujourd’hui que Nadine Morano était  » obsédée et prête à tout pour garder son siège (de députée) », même « à renier ce que Jacques Chirac pendant des années a refusé, c’est-à-dire de se laisser aller sur les idées du Front national ». Et d’ajouter, « on ne peut pas accepter de dire qu’il y a des valeurs communes (…) Il faut combattre ces idées-là qui ne sont pas les mêmes que les nôtres et celles des républicains ».

11h30 – Dahan à Morano : « vous imitez mieux Marine Le Pen que je n’y arriverai jamais »

Invitée d’Europe 1 en fin de matinée, Nadine Morano a été confrontée à Gérald Dahan qui l’avait piégée en début de journée. Très remontée, elle a qualifié l’humoriste « d’affreux menteur » ayant contribué à « un coup tordu du Parti socialiste » ajoutant que la conversation avait été tronquée. Ce à quoi Dahan a répliqué  « vous imitez mieux Marine Le Pen que je n’y arriverai jamais. » Pour écouter toute la confrontation entre Morano et Dahan, cliquez ici.

10h10 - Ayrault : Trierweiler « a sa place mais pas dans le domaine politique »

Le tweet de Trierweiler fait encore l’actualité aujourd’hui. Sur Europe 1, Jean-Marc Ayrault est interrogé par Jean-Pierre Elkabachà ce propos, et répond (encore) : « C’est quelqu’un de respectable, qui a sa place (…) mais pas dans le domaine politique ». Et de couper cours à la conversation, qui visiblement l’exaspère : « On ne va pas faire un feuilleton de ce tweet ! »

Votre avis nous interesse