Archives Ancien Menly Il y a 3 années Rédigé par Julien Maron

Affaire du Sofitel : le mystérieux voisin de la suite de DSK

L’affaire DSK se transforme doucement en « L’enquête DSK.«   De nouvelles découvertes font surface chaque jour ou presque. La dernière en date ? Nafissatou Diallo serait entrée trois fois dans la chambre 2820 du Sofitel, voisine de DSK, le matin de l’agression. Mais qui était donc dans cette chambre d’hôtel ? Et que s’est-il exactement passé […]

L’affaire DSK se transforme doucement en « L’enquête DSK.«   De nouvelles découvertes font surface chaque jour ou presque. La dernière en date ? Nafissatou Diallo serait entrée trois fois dans la chambre 2820 du Sofitel, voisine de DSK, le matin de l’agression.

Mais qui était donc dans cette chambre d’hôtel ? Et que s’est-il exactement passé ce matin là ?

Il a été découvert que Nafissatou Diallo a « omis » quelques détails lors de son récit de la matinée du 14 mai. La jeune femme serait passée trois fois dans une chambre voisine de DSK, prétextant qu’elle voulait la ranger, avant d’aller dans la suite de l’ex-directeur FMI. Ce qui est étrange, c’est qu’elle serait même retournée encore une fois dans la chambre voisine, après l’agression présumée. Elle avait alors affirmé être restée dans le couloir.

Selon une source proche de l’enquête, qui s’est confiée au magazine Libération, le client de la chambre 2820 est un homme d’affaire français. Cependant cette même source n’a pas souhaité dévoiler le nom de l’homme en question et a également refusé de préciser s’il pouvait y avoir un lien direct entre lui et DSK.

Nafissatou Diallou qui « omet » des détails et qui change de versions au gré des saisons, une mystérieuse jeune femme intervenue dans la suite de DSK la veille de l’agression présumée, le portable de DSK volé, deux homme qui se félicitent, et maintenant un homme d’affaires français voisin de la suite de DSK, il n’en faut pas plus pour que la thèse du complot visant à écarter DSK du trône présidentiel, soit plus que jamais d’actualité.

 

 

Votre avis nous interesse