Archives Ancien Menly Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

Affaire du Carlton : DSK risque jusqu’à douze ans de prison

Après trente heures de garde à vue, Dominique Strauss-Kahn est sorti libre mercredi soir de la gendarmerie de Lille. Entendu dans l’affaire du Carlton, il devrait néanmoins être convoqué par les juges le 28 mars. Il a été placé en garde à vue mardi matin pour « complicité de proxénétisme » et « recel d’abus de biens sociaux ». […]

Après trente heures de garde à vue, Dominique Strauss-Kahn est sorti libre mercredi soir de la gendarmerie de Lille.

Entendu dans l’affaire du Carlton, il devrait néanmoins être convoqué par les juges le 28 mars. Il a été placé en garde à vue mardi matin pour « complicité de proxénétisme » et « recel d’abus de biens sociaux ».

C’est pour ces mêmes chefs d’accusation que l’ancien directeur du Fond Monétaire International devra passer devant les juges en mars. Il s’agit d’une procédure normale, les magistrats se laissent du temps pour étudier les réponses apportées par DSK au sujet des soirées libertines organisées entre Paris et Washington auxquelles il a participé.

Ils devront déterminer si Dominique Strauss-Kahn ignorait vraiment que les jeunes femmes présentes étaient des prostituées. Selon le choix des magistrats, DSK sera entendu en toute fin de dossier, après l’audition de tous les autres prévenus de cette affaire.

Si les juges ont opté pour la mise en examen le 28 mars, ça ne prouve pas, pour l’instant, la culpabilité de l’ancien favori du PS pour la présidentielle. Mais Dominique Strauss-Kahn aurait pu être entendu en tant que simple témoin assisté.

Le fait qu’il soit mis en examen montre que les enquêteurs disposent d’indices « graves et concordants » à l’encontre de l’ancien directeur du FMI.

Si les accusations de « complicité de proxénétisme » et de « recel d’abus de biens sociaux » sont menées jusqu’au bout, Dominique Strauss-Kahn risque jusqu’à douze ans d’emprisonnement et près de 600 000 euros d’amende.

Et le mois de mars devrait être chargé pour le socialiste, puisqu’il sera convoqué à New-York le 15 mars prochain pour le début de l’audience civile dans l’affaire du Sofitel qui l’oppose à la femme de chambre Nafissatou Diallo. S’il ne risque plus de peine de prison pour cette affaire, les avocats de la plaignante demandent des dommages et intérêts. La preuve qu’il n’y a pas qu’au Monopoly qu’on peut perdre des millions et passer par la case prison.

Votre avis nous interesse