Smartphone Le 22 mai 2012 Rédigé par Julien Maron

Free Mobile : les abonnés peuvent faire évoluer leur forfait

Free Mobile : les abonnés peuvent faire évoluer leur forfait

free-mobile-comment-resilier-abonnement

18h10 – Les abonnés Free Mobile peuvent faire évoluer leur offre

Free mobile continue sa lente et sûre mutation et permet désormais à ses abonnés de faire évoluer leur offre sur l’espace client. Ainsi, en se connectant sur le site internet de l’opérateur, on peut passer du forfait à 2€ au forfait tout illimité à 19,99€. Attention, l’inverse n’est visiblement pas encore possible.

Mardi 22 mai 2012 – Leclerc riposte à Free Mobile et son forfait à 2 euros en lançant Reglo Mobile.

Il s’agit d’une offre prépayée de 4,95 euros par mois. Elle comprend deux heures d’appels + 60 SMS sans report un mois sur l’autre.

La somme est prélevée sur le compte prépayé rechargeable Reglo Mobile.

Pour être un peu plus attractif, Leclerc ajoute quelques options à son offre prépayée Reglo Mobile :

- Les SMS illimités pour 6 euros par mois ;

- L’Internet illimité pour 9,90 euros par mois et 250 Mo OU 13,90 euros pour 500 Mo ;

À noter enfin que Reglo Mobile facture la minute d’appel supplémentaire au prix de 0,39 euros et les SMS au prix de 0,07 l’unité.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- B&You baisse le prix du Samsung Galaxy S2, iPhone 4S et du Nokia Lumia 800

- Le Samsung Galaxy S3 passe la barre des 9 millions de pré-commandes

Source.

***

Mercredi 16 mai 2012 – Free Mobile ne changera pas le prix de ses forfaits une fois que le cap des 3 millions d’abonnés sera franchi.

C’est le directeur financier du groupe Iliad, Thomas Reynaud, qui a donné l’information à la radio RTL ce mercredi matin : « On ne va pas changer une recette qui fonctionne, on n’a pas vocation à changer le prix de nos offres ».

Un doute subsistait jusqu’à présent car Xavier Niel avait annoncé le 10 janvier dernier, au moment du lancement de Free Mobile, qu’un point serait fait au moment où cette fameuse barre des 3 millions d’abonnés serait dépassé. Xavier Niel avait expliqué qu’il fallait valider le modèle économique de l’opérateur pour maintenir les prix.

Autrement dit : le forfait social de Free Mobile avec 60 minutes d’appels et 60 SMS reste à 2 euros (gratuit pour les abonnés Internet), le forfait avec appels, SMS – MMS, Internet 3G reste aussi à 19,99 euros.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- iPad Mini : une sortie à la fin de l’été et un prix inférieur à 300 euros

- Applications gratuites : comment regarder la TNT sur son iPad ?

- Alcool : une pilule miracle pour éviter l’ivresse

Source.

***

16 h 35 – SFR veut reprendre la main sur Free Mobile. Son nouveau directeur général, Franck Cadoret, annonce dans une interview au Nouvel Observateur que son entreprise va lancer un nouveau forfait lowcost ‘Free Mobile Killer’ d’ici deux semaines.

Ce forfait comprendra les appels, les SMS et les MMS en illimités mais aussi 500 Mo de navigation Internet. Le prix de cette trouvaille ? 19,99 euros par mois. Un changement de cap pour SFR puisque dans un 1er temps l’opérateur avait indiqué qu’il ne baissera pas ses prix.

Ce revirement est sans doute dut à la perte de 620.000 abonnés au 1er trimestre. Le PDG de SFR a été le premier à payer les frais de l’arrivée de Free Mobile. Il a été remplacé il y a de ça quelques semaines par le PDG de Vivendi, Jean-Bernard Levy.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Le Samsung Galaxy S3 en pré-commande dans la boutique en ligne SFR en fin de semaine

- L’iPhone 4S en promo chez SFR

- Sexualité : l’heure à laquelle les femmes préfèrent faire l’amour

Mardi 15 mai 2012 – Le groupe Iliad, maison mère de Free Mobile, vient d’annoncer ses chiffres pour le premier trimestre 2012 (1er janvier – 31 mars).

On a bien sûr scruté avec attention le nombre d’abonnés chez Free Mobile. Et (roulement de tambour) celui-ci atteint les 2,6 millions d’abonnés au 31 mars. Si Xavier Niel n’atteint pas (encore) son objectif des 3 millions, Free Mobile représente tout de même 4% du marché. Pas mal finalement en 80 jours. Surtout que les polémiques n’ont pas manqué sur le sujet. En particulier sur la qualité du réseau dont on sait désormais que Free Mobile remplit les objectifs fixés par l’Arcep.

Par ailleurs, il semble que la répartition soit relativement équitable entre le forfait à 2 euros (60 SMS + 60 minutes d’appels) et le forfait illimités à 19,99 euros.

Source.

***

Mercredi 9 mai 2012 – Xavier Niel avait annoncé le 10 janvier dernier que les abonnés Internet Free auraient le droit à une « ristourne » sur le prix du forfait illimité. Celui-ci passant de 19,99 à 15,99 euros.

Cette baisse de prix est désormais disponible pour les nouveaux abonnés Internet Free. En clair : si vous êtes déjà abonné chez Free Mobile (au forfait à 2 euros ou à 19,99 euros) et vous avez depuis peu rejoint Free pour votre abonnement Internet, vous pouvez activer cet avantage client depuis l’espace abonné.

Résultat : le forfait Free Mobile à 2 euros (60 minutes d’appels + 60 SMS) devient gratuit et le forfait illimité passe de 19,99 euros à 15,99 euros.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- iPhone 5 – iPhone 6 : première image de la future carte nano-SIM

- Samsung Galaxy S3 : en pré-commande chez Amazon

- Couple : L’amour dure vraiment trois ans

***

Lundi 7 mai 2012 – L’ANFR annonce que Free Mobile couvre 30,8% de la population.

L’Agence Nationale des Fréquences vient de rendre son rapport sur l’état du réseau de Free Mobile en France. Ce rapport avait été commandé par le ministre de l’Industrie Éric Besson quelques semaines après le lancement du nouvel opérateur pour confirmer ou non l’état de son réseau et mettre fin aux doutes et aux polémiques.

L’agence a donc confirmé les informations et les études de l’Arcep selon lesquelles Free Mobile couvrait bien au moins 27% de la population avec son propre réseau : « La simulation de couverture réalisée à partir des caractéristiques de ces stations permet d’estimer que ce réseau présente le potentiel de couvrir 30,8 % de la population métropolitaine ».

Le reste étant assuré par Orange grâce à un contrat d’itinérance sur 5 ans. L’ANFR explique d’ailleurs que la majeure partie des appels des abonnés Free Mobile est prise en charge par Orange sans donner plus de détails : « Au stade actuel du déploiement de son réseau, la plus grande part des appels des abonnés de cet opérateur apparaît prise en charge par Orange ».

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- iPhone 5 : Apple veut récupérer le domaine iPhone5.com et se prépare à une sortie en octobre

- Le Samsung Galaxy S3 disponible chez SFR, Bouygues Telecom et B&You fin mai

- Marrakech du rire 2012 : Jamel Debbouze dévoile le programme en vidéo

Source.

Jeudi 3 mai 2012 – Orange déclare avoir perdu 387 000 clients au premier trimestre

Dans un communiqué de presse adressé aujourd’hui jeudi 03 mai, France Telecom/Orange annonce avoir limiter l’impact de l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la téléphonie. Orange aurait toutefois perdu pas moins de 615 000 clients dont 387 000 clients rien qu’au 1er trimestre 2012.

« En France, la base-clients mobile marquée par l’arrivée du quatrième opérateur, enregistre un recul global de 0,7% sur un an. Les forfaits restent en progression de 0,9% sur un an malgré une diminution de 387 000 clients au 1er trimestre 2012. »

Son chiffre d’affaire atteint 10,922 milliards d’euros, en baisse de 1.7% sur le premier trimestre 2012, une chute compensée par « l’accord d’itinérance conclu avec Free Mobile. Lors de la signature, France Telecom et le nouvel opérateur s’étaient mis d’accord pour le versement d’1 milliard sur 6 ans. Après un premier trimestre d’itinérance, le trafic constaté est bien supérieur aux estimations de départ au point de toucher 1 milliard d’euros de la part de Free Mobile au bout de 3 ans au lieu de 6.

Le communiqué de France Telecom / Orange est à consulter en cliquant ici

 

Mercredi 2 mai 2012 – Free Mobile perdrait 1.000 abonnés par jour selon le journal Les Échos.

Le média s’appuie sur les propos d’Alice Holzmann la directrice marketing d’Orange France pour avancer ce chiffre. En particulier sur les demandes de portabilité de numéros qui transitent chez Orange (le transfert du numéro d’un numéro à un autre). Jean-Bernard Levy, le nouveau patron de SFR, avait déjà exprimé cette tendance il y a quelques semaines.

Les différents problèmes de réseau qui ont eu lieu cette semaine sont sans doute à l’origine de cette perte d’abonnés (même si elle reste à confirmer).

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- « Xavier Niel, l’homme Free » : la biographie du patron de Free Mobile sortira à l’automne 2012

- Fuites chez SFR : le mail du nouveau boss pour rassurer ses troupes

18 h 10 - Free Mobile vient de publier ses nouveaux tarifs qui prennent effet aujourd’hui (mardi 24 avril). On y apprend que la facturation des renvois d’appels disparaît de la nouvelle grille. Jusqu’à présent, ils étaient facturés 5 centimes d’euros la minute.

Autre information plus intéressante pour les clients Free Mobile : l’arrivée de l’option multi-ligne. Chaque abonné peut souscrire et gérer plusieurs forfaits sur un même compte utilisateur (9 maximum).

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Free et Youtube sont des marques de gauche, Apple et Microsoft des marques de droite

- iPhone 5 : Apple conserverait le bouton home physique

- Samsung Galaxy S3 vendu à 599 euros avec appareil photo de 12 mégapixels et écran 4,7 pouces

Mardi 24 avril 2012 – Nouveau problème en vue pour Free Mobile (et surtout pour ses clients). Un bug aurait provoqué des résiliations de lignes involontaires.

Il semblerait, d’après les informations qui sont remontées sur les sites spécialisés dans l’actualité Free, que les RIB de certains clients ont été mal enregistrés. Cela aurait entraîné des impayés et donc des résiliations de lignes non désirées depuis le 14 avril dernier.

Dommage collatéral de ce bug : les clients qui ont perdu leur ligne perdraient aussi leur numéro de téléphone. Et cela même si Free Mobile réactive la ligne. Le service client de l’opérateur aurait d’ailleurs annoncé aux clients que leur ligne serait réactivée, mais sans donner de délais. Il semble aussi que des plaintes pourraient être déposées car cela fait 10 jours que la situation dure.

Invité à réagir sur le sujet, le groupe Iliad n’a pour le moment pas fait de déclaration officielle.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Free et Youtube sont des marques de gauche, Apple et Microsoft des marques de droite

- iPhone 5 : Apple conserverait le bouton home physique

- Samsung Galaxy S3 vendu à 599 euros avec appareil photo de 12 mégapixels et écran 4,7 pouces

Edcom estime a réalisé une estimation des demandes de résiliations d’abonnés Free Mobile sur les trois derniers mois. Après l’euphorie, la débandade ?

La communication agressive de la concurrence mais surtout les problèmes de réseaux rencontrés jusqu’à début avril ont ouvert une brèche dans la confiance des abonnés Free Mobile. Libres de se désengager au premier vent contraire, nombreux sont les clients de l’opérateur mobile a avoir demandé la résiliation de leur abonnement.

Le comparateur EDCOM a comptabilisé depuis le 10 janvier dernier 3640 lettres de résiliations adressées à Free Mobile. Elles n’étaient que 158 pour B&You (depuis le 18 juillet 2011). Une goutte d’eau pour Free Mobile qui compterait plus de 2 millions d’abonnés.

Lire l’analyse complète des résiliation Free Mobile en cliquant ici

Jeudi 19 avril 2012 – 11 h 40 : Free Mobile vient d’annoncer que l’option EAP-SIM pour les smartphones fonctionnait.

Doucement mais surement le réseau et les services Free Mobile se structurent et prennent de l’ampleur. L’opérateur vient de faire savoir à ses abonnés que l’option EAP-SIM était activée. Cette option concerne les abonnés qui ont souscrit un forfait illimité à 19,99 euros et qui possèdent un smartphone avec l’option EAP-SIM.

Cette fonction permet une connexion automatique aux hotspots Free Wifi. L’avantage pour le consommateur : ne pas entamer son forfait Internet 3G. Free Mobile y trouve aussi son compte car cela permet de désengorger son réseau 3G. En particulier dans les zones denses.

À noter que l’EAP-SIM ne nécessite aucune manipulation obscure pour l’utilisateur. La connexion se fait automatiquement grâce à sa carte SIM Free Mobile.

À LIRE AUSSI SUR MENLY.FR :

- Les ventes de l’iPhone 4S en chute à cause de Free Mobile ?

- Free et Youtube sont des marques de gauche, Apple et Microsoft des marques de droite

- Al-Jazira BeInSport : accord avec Free à partir du 1er juin

Vendredi 13 avril 2012 – 10 h 15 : Les problèmes d’appels le soir pour les abonnés semblent être résolus. C’est en tout ce qu’annonce le directeur général du groupe Iliad, Maxime Lombardini au journal Le Monde : « Les problèmes de capacité sont résolus. Nous avons rajouté la semaine dernière, et encore en ce début de semaine, des liens physiques permettant de passer davantage d’appels simultanés ».

Free Mobile avait promis de résoudre le problème sous 10 jours. Le pari est réussi malgré un certain scepticisme initial de la part de la concurrence. Mais le plus important c’est que les usagers confirment ce mieux sur le réseau.

Bouygues-Telecom-free-mobile-martin-bouyguesPrix, service, réseau, etc… Martin Bouygues n’y va pas avec le dos de la cuillère au sujet de Free Mobile. Le PDG du groupe du même nom a répondu aux questions des étudiants de l’université Paris-Dauphine et s’est attaché à démonter Free Mobile et sa stratégie.

À commencer par sa qualité de service : « On est dans un problème assez particulier. Je suis interloqué par le lancement de Free. On s’est fait injurier, insulter comme jamais personne ne l’a été. En vertu de quoi ? Je ne sais pas. On a traité nos clients de pigeons, etc. Il faut voir le service qui est offert par Free qui est une calamité« .

Mais Martin Bouygues ne s’est pas arrêté là. Il estime que la fuite en avant liée à l’arrivée de Free Mobile et qui lui a coûté 130.000 clients est terminée : « Il a une base de clients et je peux vous le dire, même si c’est confidentiel, nous ne perdons plus de clients aujourd’hui et il commence à avoir des problèmes d’image, notre ami Free. On est dans une course où l’on revient dans une compétition normale où il faut séduire les clients pour leur offrir un vrai service, un vrai produit et des offres compétitives ».

Le prix des forfaits (19,99 et 2 euros) est aussi dans le collimateur de Martin Bouygues. Tout comme l’accord d’itinérance avec Orange : « Le prix que fait Free n’est pas le résultat de la productivité d’une usine que Free aurait fabriqué. Pas du tout. Il achète le produit à Orange dans des conditions qu’on ne connait pas et il revend à des conditions qu’on connait. De ce que je sais, ça ne laisse pas beaucoup entre les deux ».

La construction du réseau semble aussi poser problème à Martin Bouygues. Ce dernier estime que Free Mobile ne peut pas construire un réseau pour une somme globale d’un milliard d’euros. Le tout en se basant sur sa propre expérience : « Je vois que dans les études économiques Free indique qu’un réseau coute un milliard d’euros et qu’il investira cette somme. Il y a un problème : construire un réseau mobile pour un milliard d’euros, c’est im-po-ssible. On peut raconter ce que l’on veut mais nous on sait ce que c’est ». Il poursuit son offensive sur le même sujet : « Le régulateur dit aussi que Free a investi 130 millions d’euros sur les deux premières années pour se lancer. 130 millions, c’est zéro, c’est rien du tout, c’est peanuts, c’est une plaisanterie. Sur la même période de référence 2010-2011, Bouygues Télécom, sur son réseau mobile qui est un réseau déjà déployé, a dépensé 1 milliard en investissement de maintenance et de complément de couverture et de upgrade technologique« .

À lire aussi sur Menly.fr :

- Free Mobile est un super succès selon le patron de Bouygues Télécom

- Bouygues Télécom : une perte de 8000 abonnés par jour à cause de Free Mobile ?

- Bouygues Télécom : les nouveaux forfaits Eden sont diponibles

Source.

sarkozy-free-mobileEn campagne depuis plusieurs semaines, Nicolas Sarkozy en a remis une couche sur l’arrivée de Free Mobile.

La scène se passe le 29 mars dernier lors d’une rencontre avec des agriculteurs de la FNSEA. Le candidat UMP a pointé les conséquences de l’arrivée d’un 4e opérateur sur le marché Français. En particulier sur l’emploi. Les propos de Nicolas Sarkozy ont été rapportés par Charlie Hebdo : « Ils ont pensé uniquement à la question du consommateur. Il y a quatre opérateurs aujourd’hui, qui licencient tous parce que les prix se tirent vers le bas, c’est la qualité du service qui va être pénalisée et c’est l’emploi qui va être pénalisé« .

Nicolas Sarkozy s’aligne ainsi sur la position de son ami Martin Bouygues qui estimait en décembre 2011 que l’arrivée de Free Mobile allait obliger les 3 opérateurs historiques à diminuer les effectifs.

À lire aussi sur Menly.fr :

- « Xavier Niel, l’homme Free » : la biographie du patron de Free Mobile sortira à l’automne 2012

- Licenciement chez Free Mobile : 2 ex-salariées témoignent

- Free Mobile : gros problèmes en vue pour les abonnés ?

Source.

Tag:

Votre avis nous interesse