News Il y a 2 années Rédigé par Julien Maron

VOD, streaming, TNT… à qui profite la fermeture de Megaupload ?

0 partage PIN-IT COMMENTAIRES

La fermeture de Megaupload par le FBI a créé une nouvelle demande à laquelle les acteurs du web et d’ailleurs tentent de répondre avec plus ou moins de succès.

Les utilisateurs de Megaupload privés de leur source d’approvisionnement en films et séries en tout genre ont pour certains décidé de rester du côté obscur de la force. Les plateformes de streaming épargnées par cette nouvelle chasse aux sorcières accueillent à bras ouverts ce nouveau cheptel de clients, sans oublier de lui faire les poches à l’entrée.

Les sites de streaming ne permettent plus de regarder des bouts de films ou de séries pendant quelques minutes, comme c’était le cas avant. L’accès est maintenant réservé aux premiums, entendez par là, les internautes qui payent un abonnement.

Dans le lot on compte des acteurs comme Purevid et son abonnement à 4.99 euros par mois ou encore VideoBB qui propose lui, un accès illimité à 9.90. Évidemment ces solutions restent illégales dès que vous regardez des contenus protégés par le droit à la propriété intellectuelle. Ces plateformes pourraient d’ailleurs connaitre prochainement le même sort que Megaupload. Leur fermeture n’est qu’une question de temps.

Les internautes plus regardants des lois se sont tournés vers des offres légales de téléchargement et de streaming. Les plateformes VOD ont ainsi connu une forte hausse de 30 à 50% de leur CA depuis la disparition de Megaupload. C’est le cas, de Glowria.fr de Videofutur, ou encore de MegaVOD. On peut également citer Orange PC, M6 VOD, MyTF1 VOD.

Les médias traditionnels de la TNT eux aussi, profitent grassement du crime. Les orphelins de Megaupload se tournent par défaut vers les chaines gratuites en attendant de trouver de meilleures occupations.

 

0 partage PIN-IT COMMENTAIRES

Votre avis nous interesse